Hercules : Zero to Hero
La jaquette
Titre original :
Hercules : Zero to Hero
Production :
Disney Television Animation
Date de sortie USA :
Le 17 août 1999
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Eddy Houchins
Bob Kline
Phil Weinstein
Tad Stones
Musique :
Adam Berry
J Eric Schmidt
Durée :
70 minutes

Le synopsis

Hercules and the Year Book
Hercule et son Passé
Genre : Episode télé
Série : Hercule
Saison 1 Épisode 47
Date de Sortie USA : Le 17 février 1999
Réalisé par : Eddy Houchins, Bob Kline, Phil Weinstein
Durée : 22 minutes
Mégara découvre le passé d'Hercule...
Hercules and the First Day at School
Hercule et la Première Rentrée
Genre : Episode télé
Série : Hercule
Saison 2 Épisode 1
Date de Sortie USA : Le 12 septembre 1998
Réalisé par : Tad Stones, Phil Weinstein
Durée : 22 minutes
Hercule fait sa première rentrée des classes...
Hercules and the Grim Avenger
Hercule et Thésée
Genre : Episode télé
Série : Hercule
Saison 1 Épisode 49
Date de Sortie USA : Le 22 février 1999
Réalisé par : Phil Weinstein
Durée : 22 minutes
Hercule s'allie avec un étrange héros masqué...
Hercules and the Visit From Zeus
Hercule et les Foudres de Zeus
Genre : Episode télé
Série : Hercule
Saison 2 Épisode 2
Date de Sortie USA : Le 19 septembre 1998
Réalisé par : Bob Kline
Durée : 22 minutes
Zeus devient mortel pour prouver à Hercule que la vie au lycée est facile...

La critique

rédigée par
★★

Hercules : Zero to Hero est une suite sortie directement en vidéo reprenant, via une trame commune, quatre épisodes de la série télévisée Hercule.

Hercule (La Série) est née d'une habitude prise dans les années 90 qui consistait à adapter en série spin-off les longs-métrages des Walt Disney Animation Studios. Ainsi, à l'image de La Petite Sirène ou d’Aladdin, Hercule (La Série) se base sur Hercule (Le Film). Elle comprend un total de 65 épisodes, diffusés entre le 31 août 1998 et le 26 mars 1999 sur le réseau ABC puis en syndication. En France, elle a été présentée sur Disney Channel en 1999 puis M6 dans l'émission Disney Kid entre le 31 août 2000 et le 9 janvier 2002. Elle est depuis 2008 en multidiffusion sur Disney Cinemagic.

Hercule (La Série) est un midquel du film. Son action se déroule, en effet, principalement durant la chanson de Phil, Il me Reste un Espoir et suit Hercule adolescent. En compagnie de ses deux meilleurs amis Cassandre et Icare, il intègre ainsi le lycée Prométhée et y fait face à toutes les difficultés liées à l’adolescence tout en continuant à s’entrainer, sous la direction de son satyre de précepteur, à devenir un héros. Le récit se situe donc clairement avant sa rencontre avec Megara ! La série contient alors une grosse incohérence par rapport à son film de référence puisqu’Hercule y affronte régulièrement Hadès alors qu’il est censé, dans le Grand Classique, en faire la connaissance après la rencontre de sa belle... Hercule (La Série) conserve en revanche bien le ton du long-métrage et surfe avec loufoquerie sur la mythologie grecque. Elle s’attache d’ailleurs à passer en revue tous les dieux (simplement entraperçus au cours du film) mais également à parler d'autres héros mythiques comme Orphée, Thésée ou encore Achille...

Hercules : Zero to Hero est, pour sa part, un package de quatre épisodes. Il reprend l'épisode Hercules and the Year Book qu’il ampute de ses trois clips pour les remplacer par trois épisodes complets de la série : Hercules and the First Day at School, Hercules and the Grim Avenger et Hercules and the Visit From Zeus. Il conserve au passage la partie narrative où Mégara tente d'en apprendre davantage sur le passé d'Hercule ; les dialogues étant pour cela légèrement modifiés, histoire de se fondre parfaitement avec le reste du film...

L'animation est globalement catastrophique. C’est d’ailleurs Mégara qui paye le plus lourd tribu à cette situation tant son rendu est affreux. Passée cette déception, Hercules : Zero to Hero reste à l'image de la série dont il est issu : sympathique à souhait. Malgré la piètre qualité générale de l'ensemble, il se dégage, en effet, une bonne humeur communicative et un dynamisme indéniable. Le spectateur prend ainsi plaisir à suivre les aventures mythologiques du jeune héros tout comme les détournements des mythes et légendes qui l’accompagnent. C’est d’autant plus vrai que les personnages sont terriblement attachants ; Hercule restant, quant à lui, fidèle dans son caractère et son design à son Grand Classique de référence...

Au final, le seul véritable reproche à faire à Hercules : Zero to Hero est d'être un produit marketing fait de bric et de broc. Sauf qu’en l’espèce, le produit fini, aussi bon marché soit-il, est fort sympathique. S’il ne mérite pas vraiment le rang de long-métrage, il demeure ainsi tout à fait respectable...

L'édition vidéo

Le film n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.