L'Âge d'Or de Mickey Mouse - Tome 04
1940 - 1942 : Mickey à l'Âge de Pierre

L'Âge d'Or de Mickey Mouse - Tome 04 (1940 - 1942)
La couverture
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 12 septembre 2012
Genre :
Daily Strips
Auteur(s) :
Floyd Gottfredson
Nombre de pages :
128

Le sommaire

Le monde de Mickey :
• Retour dans le Monde Perdu
• Saboteurs fous et lionnes timides

Les histoires :
• Mickey à l'Âge de Pierre  (1940 -1941)
• Mickey et le Nouveau "Fiancé" de Minnie (1941)
• Mickey Agent de Publicité (1941)
• Le Mystère du Fleuve Solitaire (1941- 1942)
• Sur la Piste des Joyaux (1942)
• Dingo et Agnès (1942)
• Le Corbeau Mystérieux (1942)

À la découverte d'un personnage :
• Professeur Antropos
• Ratino

La critique

rédigée par
★★★★

L'intégrale de Floyd Gottfredson continue avec ce quatrième tome tout aussi palpitant que les précédents ! Si jusqu’à présent, Mickey avait des aventures globalement intemporelles, il devient, dans ce volume, un héros de son temps. Les États-Unis rentrant dans la seconde guerre mondiale, il participe, en effet, à sa manière, à l’effort de guerre...

Avant cela, l’auteur propose à ses lecteurs un magnifique voyage à la limite du fantastique dans Mickey à l'Âge de Pierre. Il s’agit là d’un hommage appuyé au livre Le Monde Perdu (The Lost World), un roman d'aventures écrit en 1912 par Arthur Conan Doyle (l’auteur de Sherlock Holmes) qui relate une expédition scientifique sur un haut-plateau d'Amazonie, peuplé d'animaux préhistoriques. Ici, pas de haut plateau mais une île perdue où le Professeur Antropos convie Mickey. Aussitôt pris en chasse par des hommes préhistoriques, obligé de survivre entre les indigènes et les dinosaures, tout en essayant de sauver le scientifique et son ami Dingo, il vit alors une aventure pleine de suspense, comme Floyd Gottfredson sait si bien les narrer.

Dans Mickey et le Nouveau "Fiancé" de Minnie, Mickey revient de son périple et retrouve Minnie au bras d’un certain Ratino, une sorte de sosie de Mortimer. Fait marquant : Minnie endosse, dans les bandes dessinées, un rôle qui n’est pas toujours à son avantage. Le plus souvent colérique, reprochant sans cesse à Mickey ne pas assez travailler et ne lui laissant que rarement le bénéfice du doute, elle est la plupart du temps peu sympathique. Pire que tout ici, elle n’hésite pas à le quitter pour un arriviste dans le seul but de pouvoir briller en société ! Préférant l’apparat et le superficiel à l’amour de sa vie, il faut donc que Mickey lui apporte des preuves flagrantes de la tromperie de son nouveau fiancé pour qu’elle revienne finalement vers lui.

 Mickey Agent de Publicité et Sur la Piste des Joyaux contiennent les aventures de Mickey les plus palpitantes ; à savoir : celles où il est détective ! Il y fait, en effet, toujours preuve d’une belle inventivité pour résoudre un mystère ou une vente, que cela soit pour sauver une entreprise de publicité ou pour démasquer un voleur de bijoux. C’est d’ailleurs dans ce genre d’affaire qu’il montre que sa petite taille ne l’empêche pas d’être malin ; le personnage prenant, de la sorte, toute sa dimension sur le support papier.

L’intérêt premier de l'album reste néanmoins l’impact de la guerre dans l’univers de Mickey. Certes, le volume ne donne pas dans la propagande pure et dure mais se voit influencé par le contexte historique.
Dans Le Mystère du Fleuve Solitaire, Mickey doit ainsi résoudre un trafic de troncs d’arbres dont le vol pénalise grandement l’industrie de l’armement. Pour cela, il aide indirectement le FBI (lui-aussi sur la piste des trafiquants) et fait d’une pierre deux coups en libérant Clarabelle des jougs de Pat Hibulaire...
Dans Le Corbeau Mystérieux, Mickey cherche une activité pour participer à l’effort de guerre. Alors que Minnie est devenue infermière au front, il veut, en effet, lui aussi montrer son engagement patriote mais se heurte à une problème de taille. Trop petit, il se voit réformé de l’armée ! Il se décide donc de partir à la campagne pour aider à la moisson ; l’agriculture étant primordiale pour nourrir les soldats du front...
Voir les aventures de Mickey coller autant à l’actualité prouve que le personnage est désormais vraiment devenu un héros de son temps. Loin de son futur rang de star iconique, il bénéficie ici à plein de la force des strips dont le rythme d’édition lui permet d’être présent quotidiennement dans les foyers américains. Mickey ne pouvait donc pas faire autrement que de vivre ce que vivaient ses propres concitoyens. Au-delà, il se devait même de montrer l’exemple ! Comme Donald, très utilisé en animation dans des courts-métrages de propagandes et des cartoons ayant pour décor la guerre, Mickey ne pouvait, en effet, rester trop longtemps éloigné de ce conflit majeur. La bande dessinée est ainsi devenue son moyen favori de communiquer sur le sujet...

Enfin, le volume se clôt sur des histoires légères (comme Dingo et Agnès), simples successions de gags avec un fil conducteur assez mince. Sans être mauvaises, elles ne rivalisent assurément pas avec la force narrative des aventures précédemment révélées, et sont, de la sorte, à classer au simple rang de péripéties dispensables, même si Dingo y révèle tout de même l’étendue de sa loufoquerie.