La Dynastie Donald Duck - Tome 13
1962 - 1963 : La Caverne d'Ali Baba

La Dynastie Donald Duck - Tome 13 (1962 - 1963)
La couverture
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 22 janvier 2014
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Carl Barks
Nombre de pages :
384

Le sommaire

Le monde de Donald :
• Mille et un contes à la sauce Donald... et Mickey !
• Miss Tick, la nouvelle Circé
• Mon statut pour un joyau !

Les histoires :
• La Caverne d'Ali Baba (1962)
• Vidéogag (1962)
• Pêche aux Perles ! (1962)
• Oncle Picsou Champion d'Alpinisme (1962)
• Boulettes dans la Jungle (1962)
• La Revanche du Capitaine Donald (1962)
• La Course aux Médailles (1962)
• Fusée à Vapeur ! (1962)
• Duel d'Inventeurs ! (1962)
• Une Chance Insolente (1962)
• Le Jour du Terme (1962)
• On ne Prête qu'aux Riches... (1962)
• Le Génie du Stand (1962)
• Roi des Démolisseurs (1962)
• Le Coffre Expérimental (1962)
• Hypnotique Nautique ! (1962)
• La Ruée vers l'Os (1962)
• Il Faut le Voir pour le Croire (1962)
• Un Ami pour la Vie (1962)
• Un Coffre-Fort Invulnérable ! (1962)
• L'Excentrique Odyssée... sous le Signe de Circé ! (1963)
• Un Perroquet de Prix ! (1962)
• Un Corbeau Fou ! (1962)
• Garde Forestier (1962)
• Collectionne que Pourra... (1962)
• L'Amateur d'Art (1962)
• Pour une Poignée de Muscade (1962)
• Postier Provisoire ! (1963)
• Un Assistant Zélé ! (1963)
• Un Noël en Or (1963)
• Motel Duck (1963)
• Miss Tick se Déchaîne ! (1963)
• Propriétaire Tout-Terrain (1963)
• Un Rubis pour la Haute (1963)
• L'Esprit de Famille (1962)

Portfolio :
• Hommages au Roi Carl
• Donald et le bûcheron

Les personnages :
• Bolivar
• Azur Lebleu

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 09 mars 2014

Le programme de ce treizième volume de l'intégrale de Carl Barks est très chargé : aventures, sorcière, secrétaire et cousin sont, en effet, au sommaire pour le plus grand plaisir des lecteurs fans.

L'aventure est donc, d’abord et toujours, au rendez-vous. Que cela soit à la recherche du trésor légendaire de La Caverne d'Ali Baba, pour échapper aux Rapetou dans Pêche aux Perles ! ; pour obtenir un symbole de son statut social dans Un Rubis pour la Haute ou pour trouver un fruit rare dans Pour une Poignée de Muscade, Picsou part explorer le monde. Donald n'est, lui, pas en reste comme dans Boulettes dans la Jungle où il intègre une expédition en Afrique ou dans La Ruée vers l'Os où il tente de gagner une course. Mais, il est aussi et surtout connu pour perdre ses emplois aussi vite qu'il les décroche à l’exemple de La Revanche du Capitaine Donald où il n’est pas moins que Capitaine de ferry ou Motel Duck où il devient tenancier de motel... Enfin, le volume comporte également des inventions malheureuses de Géo Trouvetou comme dans Postier Provisoire ! ou Fusée à Vapeur !.

Créée quelques mois plus tôt comme cela a pu être vu dans le tome précédent, Miss Tick revient dans pas moins de quatre histoires. Le personnage est, il est vrai, au centre d'Un Coffre-Fort Invulnérable !, L'Excentrique Odyssée... sous le Signe de Circé !, Un Corbeau Fou ! et Miss Tick se Déchaîne !. Elle est avec les Rapetou, l’un des personnages de méchant qui apparait le plus dans l'œuvre de Carl Barks. Chose remarquable sachant qu'elle nait cinq ans seulement avant la retraite du Maître ! Gripsou et Flairsou n'ont eux pas eu cette chance... Il faut dire que le design de la sorcière est juste fabuleux. Mélange de Morticia, Sofia Loren et Gina Lollobrigida, le premier de ses pouvoirs est qu'elle est sexy et dispose donc d’un premier atout de taille sur les « hommes ». Elle se situe, en effet, à l'opposé de l'archétype de la sorcière au nez crochu et se baladant sur un balai. Pour se déplacer, elle prend d’ailleurs l'avion comme tout le monde. Il est ainsi amusant de voir Barks lui donner des pouvoirs qui peuvent s'expliquer toujours plus ou moins scientifiquement, en tous les cas, dans les premières histoires. Une fois qu'elle trouve le livre de Circé, c'est à dire à partir de la cinquième aventure de Miss Tick, la donne change, en effet, puisqu’elle se voit adjoint par l'auteur (qui déteste pourtant les pouvoirs magiques, l'irrationnel ou la religion) de vrais dons magiques. Elle en devient encore plus inquiétante...

Dans Pour une Poignée de Muscade, le lecteur notera l'apparition d'un autre personnage emblématique créé par Carl Barks : Miss Frappe, la secrétaire de Picsou. Celle-ci est créée par le Maître en décembre 1961, dans l'histoire Rencontre Hystérique sous le Signe de Midas, mais demeure, conformément à son statut, très effacée. C'est d’ailleurs uniquement dans sa deuxième aventure qu’elle a droit à un nom. La secrétaire est ensuite beaucoup utilisée dans les histoires italiennes et gagne même la postérité en apparaissant dans La Bande à Picsou. Les scénaristes de la série font ainsi appel à elle pour trois épisodes : Le Monde Perdu, Le Canard d'Affaire et Une Planche à Roulettes Surprise. Pourtant, sa vraie consécration se fait au cinéma en participant au long-métrage La Bande à Picsou - Le Film : Le Trésor de la Lampe Perdue. Tous les personnages barksien ne peuvent pas en dire autant !

Le dernier récit de ce tome, L'Esprit de Famille, même s'il s'étale juste sur 10 planches, est plutôt singulier. D'abord, il s'inspire fortement de deux œuvres des années 40. La première est assurément le cartoon de la série Donald Duck, Donald Bûcheron. La chose n'a rien d'étonnante puisque l'histoire du court-métrage est due à Carl Barks, travaillant alors aux studios ainsi qu’à Jack Hannah, qui est aussi le réalisateur du cartoon. L'autre influence, plus discrète celle-ci, est l'histoire de Floyd Gottfredson, Le Mystère du Fleuve Solitaire.
La deuxième particularité notable de ce court récit est la création du personnage de Whitewater Duck, dit Abner Duck en Français. Il s'agit d'un autre cousin de Donald après Gus Glouton et Gontran Bonheur. Ce sera la seule et unique fois que le personnage sera utilisé par Carl Barks. Il reviendra pourtant deux fois en bandes dessinées : en 2002 dans Smarter Than The Toughies et en 2011 dans Too Many Donalds ; les deux fois dans un scénario de Lars Jensen mais dessiné, pour la première, par Daniel Branca et la seconde par Carlos Mota.
A noter par ailleurs, dans son fameux arbre généalogique des Duck, Don Rosa considère qu’Abner Duck est le frère de Popop Duck, le quatrième cousin de Donald, très populaire en Europe, mais seul cousin à ne pas avoir été créé par Carl Barks !

Empli d'histoires à savourer, le treizième volume de l'intégrale de Carl Barks est décidément un joli must.