La Dynastie Donald Duck - Tome 14
1963 - 1964 : La Couronne des Mayas

La Dynastie Donald Duck - Tome 14 (1963 - 1964)
La couverture
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 04 juin 2014
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Carl Barks
Nombre de pages :
384

Le sommaire

Le monde de Donald :
• Carl Barks se documente
• Les vertus éducatives de Miss Tick
• Une colle indécollable

Les histoires :
• La Couronne des Mayas (1963)
• Le Duel (1963)
• La Course au Bisou-Bisou de la Reine (1963)
• Roi des Coiffeurs (1963)
• Les Duck Visitent l'Europe ! (1963)
• La Vie Sauvage (1963)
• Le Héros Zéro (1963)
• Tarif Réduit (1963)
• Perdu Sous la Mer ! (1963)
• Beach Boy (1963)
• À vos Souhaits ! (1963)
• Quel Souci que ce Sou-ci ! (1963)
• La Parade des Animaux (1963)
• L'Intrus Invisible (1963)
• L'Aide à l'Aide (1963)
• L'Affaire des Billets Collants (1963)
• Les Milles et Un Visage de Miss Tick (1964)
• Le Rayon Danseur (1963)
• Business à Bulles (1963)
• Picsou Pompier (1963)
• Pêche au Gros (1964)
• Le Tir au Pigeon (1963)
• Donald et Picsou Sont en Froid (1964)
• Le Retour de Lagrogne (1964)
• Le Radin Dépensier (1964)
• Le Champion des Castors Juniors (1964)
• À la Poursuite du Tapis Volant (1964)
• Kidnappés ! (1964)
• L'Île aux Oies d'Or (1963)
• Question de Flair ! (1964)
• Mauvaise Affaire (1964)

Portfolio :
• Destination couvertures !
• Gus prend forme(s)

Les personnages :
• Clara
• Gus

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 11 août 2014

Ce quatorzième volume de l'intégrale Carl Barks est un délice. Non seulement, il offre les trois dernières histoires de Miss Tick chez l'auteur mais également voit le retour du personnage de Lagrogne ; le tout au cours d'histoires longues et exotiques pour le plus grand bonheur des lecteurs.

Déjà apparu dans six histoires en un peu moins de deux ans, Miss Tick a droit ici à encore trois nouvelles aventures. Dans L'Île aux Oies d'Or, sorti en octobre 1963, Picsou veut retrouver l'île où naissent les oies recouvertes d'or. Pour cela, il achète tous les œufs disponibles sur le marché afin de savoir où se situe exactement la précieuse île. Mais la sorcière s'en rend vite compte et tente de dénicher les volatiles avant le milliardaire. C'est ainsi l’une des rares fois où elle n'est pas à la recherche du sou fétiche de Picsou. Dans Les Milles et Un Visage de Miss Tick, publiée en mars 1964, elle trouve une potion qui peut lui faire changer de visages. Elle revient alors à son but premier et saisit l’opportunité pour dérober le sou fétiche de Picsou. Enfin, dans À la Poursuite du Tapis Volant, éditée en juillet 1964, Miss Tick et Picsou se disputent un tapis volant qui a la particularité de s'élever du sol s’il est mouillé…
Après avoir utilisé le personnage de Miss Tick de façon intensive, Carl Barks va finalement le délaisser et s’en désintéresser totalement. Ce traitement bien étrange n’empêche pas Miss Tick d’avoir un sacré impact aussi bien sur les lecteurs et que sur les autres auteurs de BD Disney. La sorcière va ainsi devenir une incontournable de Donaldville.

Lagrogne (J. Jones ou épisodiquement Mr Pupp en anglais) est un personnage créé par Carl Barks en 1943. Ce voisin hargneux de Donald apparait pour la première fois en novembre 1943 dans l'histoire Chers Voisins. Les deux se détestent cordialement et entrent toujours en conflit. S’ils ont souvent essayé de résoudre leurs problèmes de voisinage (par exemple en déménageant, en essayant de devenir amis voire en s'ignorant complètement) ils n’y sont jamais parvenus bien longtemps. Lagrogne apparaît donc dans quelques histoires au début des années 40, puis dans un remake d'une de ses aventure en 1959, tandis que son vrai retour se fait en février 1964, dans l’aventure bien nommée Le Retour de Lagrogne. L'auteur explique alors que les deux voisins ont été obligés de déménager à cause de leur mésentente. Mais Lagrogne décide de se réinstaller à côté de Donald et compte bien se venger du canard...

Carl Barks revient dans ce tome à des récits exotiques comme il en avait souvent l'habitude d'en conter dans la première moitié des années 50. Dans La Couronne des Mayas par exemple, Picsou part à la recherche de trésors perdus dans le Yucatan. Tout y est pour faire rêver le lecteur : civilisations antiques, chasses aux trésors, ruines ancestrales, malfrats à la poursuite de Picsou et de ses neveux, aventures et mystères. Le suspense est haletant et le lecteur en redemande. Idem dans Perdu Sous la Mer ! où le sou fétiche de Picsou tombe sous l'océan et se voit récupéré par des extraterrestres alors à la recherche de métaux précieux pour sauver la planète Mars ; et dans L'Affaire des Billets Collants où les Rapetou ont trouvé un moyen de vider le coffre de Picsou qui, pour les piéger, rend ses billets collants.

Pourtant, parmi toutes les histoires de ce recueil, la meilleure et la plus incongrue reste assurément Le Radin Dépensier. Le récit se passe à Noël. Donald veut que son Oncle Picsou lui fasse un superbe cadeau mais n’a que peu d’espoir tant qu’il le sait pingre. Il va donc l'hypnotiser pour l'obliger à dépenser son argent. Mais comme à chaque fois que Donald entreprend quelque chose, un couac se produit et finalement ce n'est pas son neveu que Picsou va couvrir de cadeaux mais le chien d'une milliardaire !

Ce Tome 14 de La Dynastie de Donald Duck est à l'image des volumes précédents : indispensable ! Carl Barks a décidément des talents de conteur magicien qui ne se démentent pas.