La Grande Épopée de Picsou - Tome 6
1997 - 2000 : La Vallée Interdite

La Grande Épopée de Picsou - Tome 6 : La Vallée Interdite
La couverture
Éditeur :
Glénat
Date de publication France :
Le 07 octobre 2015
Genre :
Comics
Auteur(s) :
Don Rosa
Nombre de pages :
271

Le sommaire

Le monde de Picsou :
• Note de l'auteur
• Où sont cachés les D.U.C.K. ?

Les histoires :
• L'Attaques des Abominables Monstres de l'Espace (1997)
• C.E.S.T.D.U.C.H.A.R.A.B.I.A. (1997)
• Un Jour Sans Bol... (1998)
• Le Dernier Seigneur d'Eldorado ! (1998)
• Picsou contre le Chevalier Noir (1998)
• Le Secret du Hollandais (1999)
• Les Évadés de la Vallée Interdite (1999)
• Le Prix du "Sou" Venir (1999)
• La Quête du Kalevala (1999)
• À l'Attaaaaaque !!! (2000)

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 03 janvier 2016

>Dans ce sixième et avant dernier volume de l'intégrale de Don Rosa, l'auteur continue à distiller des information succulentes sur la conception de ses histoires, toujours aussi riches et fascinantes. Voici une sélection des meilleures récits du recueil...

Le Dernier Seigneur d'Eldorado ! est une superbe chasse au trésor. Don Rosa excelle, en effet, quand il essaie d'allier le côté aventureux du milliardaire Picsou avec la réalité historique. Ici, l'auteur s'attaque à la légende d'Eldorado, la fameuse cité d'or. Cette contrée mythique d'Amérique du Sud est supposée regorger d'or. Le mythe prend sa source dans une coutume des Indiens Chibcha qui, une fois par an, voyaient leur chef recouvert de poudre d’or se baigner dans le lac de Guatavita, situé en Colombie. Les villageois lançaient alors des objets en or ou simplement précieux dans l'eau. Dans l'histoire, Picsou part donc avec ses neveux à la recherche des indices lui permettant de retrouver ce trésor caché. Naturellement, il est pris en chasse par son vieux rival, Archibald Gripsou, prêt à tout pour prendre le dessus. Aventure, or, course-poursuite et détails historiques font de cette histoire une franche réussite.

Dans Picsou contre le Chevalier Noir, le milliardaire doit s'attaquer à un nouveau voleur : un gentleman cambrioleur du nom de Lucien Arpène. En plus d'être un allusion appuyée au célèbre voleur français créé par la romancier Maurice Leblanc, le personnage est intéressant à plus d'un titre. Tout d'abord, il s'éloigne des autres voleurs qui veulent régulièrement dérober l'argent de Picsou : Miss Tick qui se concentre sur le sou fétiche, Les Rapetou sur l'intégralité du coffre ou Gripsou et sa volonté de devenir le milliardaire N°1 de la planète. Ici, le Chevalier Noir ne veut rien de tout cela. Il a, en réalité, assez d'argent et n'a donc pas besoin de celui de Picsou. Il agit, en fait, par honneur, juste pour prouver qu'il est le meilleur des cambrioleurs. Il veut, ainsi et simplement, faire disparaitre l'argent de Picsou ! Mine de rien, ce méfait est le pire envisageable pour le canard car il lui ôte tout espoir de récupérer sa fortune. L'autre trait intéressant réside dans la personnalité même de Lucien Arpène : aussi voleur soit-il, il fait preuve d’une déontologie et d’un sens de l’honneur, tout en ayant un certain humour. Une autre aventure succulente.

C'est une nouvelle fois une histoire de trésor perdu qui est proposé dans Le Secret du Hollandais. Le récit s'inspire ici de la légende de la mine d'or du Hollandais perdu, très connu dans le folklore américain. Cette fabuleuse mine d'or, selon les dires, serait située dans les monts de la Superstition près d'Apache Junction en Arizona, à l'est de Phoenix aux États-Unis. Elle tire son nom de l'immigrant allemand Jacob Waltz. Un contresens se fait d’ailleurs jour en français. En effet, Dutchman basé sur le mot allemand Deutsch désigne en argot américain un Allemand ; or, ce même mot Dutchman signifie également dans le langage courant anglais, Hollandais. Les traducteurs français s’y sont perdus… Don Rosa essaye, comme à son habitude, de construire son histoire en étant le plus précis possible dans la véracité historique. En découle alors une nouvelle aventure aussi passionnante que trépidante.

La Quête du Kalevala est assurément la plus longue histoire indépendante jamais dessinée par Don Rosa, sans compter bien-sûr La Jeunesse de Picsou, une histoire fleuve en douze chapitres. Et encore, chacun des chapitre pris indépendamment, lui a sans doute demandé bien moins d'efforts que La Quête du Kalevala et ses 34 planches à elle-seule. Le Kalevala est donc une épopée composée au XIXe siècle par Elias Lönnrot, folkloriste et médecin, sur la base de poésies populaires de la mythologie finnoise transmises oralement. Il est considéré comme l'épopée nationale finlandaise et compte parmi les plus importantes œuvres en langue finnoise. Don Rosa a ainsi voulu rendre hommage au pays où Donald est presque un personnage national ! En effet, aucun autre pays au monde que la Finlande n'est aussi fan du canard colérique. L'auteur décide ainsi de mélanger le récit folklorique finnois avec les canards de Disney. Il livre de la sorte une histoire aussi dépaysante que complexe. Il faut dire que cette épopée est au final peu connue des Français si bien que le mélange de mythologie nordique et d'aventures de Picsou forme un cocktail d’autant plus détonant que Don Rosa arrive à y inclure, en plus de Donald, Picsou et leurs neveux, Géo Trouvetou et Miss Tick.

 A côté de ces quatre histoires particulièrement réussies, d’autres valent également le détour. Un Jour Sans Bol... raconte ainsi de façon originale comment Gontran se retrouve sans chance le jour de son anniversaire. Le Prix du "Sou" Venir est, pour sa part, une petite histoire amusante qui se permet de mettre à l'affiche de nombreux personnages de Donaldville pour raconter l’histoire de chaque pièce de Picsou. Dans ce recueil, se remarquent enfin une rencontre avec des extraterrestres (L'Attaque des Abominables Monstres de l'Espace), des dinosaures (Les Évadés de la Vallée Interdite), des Castors Juniors (C.E.S.T.D.U.C.H.A.R.A.B.I.A.) et des voleurs (À l'Attaaaaaque !!!).

La Grande Épopée de Picsou - Tome 6 est un volume succulent. Et il est bien triste de se dire, que le prochain sera aussi le dernier...