Walt Disney’s Donald Duck
The Complete Daily Newspaper Comics : Volume 3 • 1943 - 1945

Walt Disney’s Donald Duck - The Complete Daily Newspaper Comics : Volume 3 • 1943 - 1945
La couverture
Titre original :
Walt Disney’s Donald Duck - The Complete Daily Newspaper Comics : Volume 3 • 1943 - 1945
Éditeur :
IDW Publishing
Date de publication USA :
Le 12 juillet 2016
Genre :
Daily Strips
Auteur(s) :
Al Taliaferro (Dessin)
Bob Karp (Scénario)
Nombre de pages :
269

Le sommaire

Essai :
• A Duck in the Mid-Forties
Les histoires :
• 04/01/1943 - 30/06/1945 : Planches quotidiennes

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 30 septembre 2016

IDW Publishing a la bonne idée de publier, patiemment dans l'ordre chronologique, les strips d'Al Taliaferro sur Donald Duck. Dans ce troisième volume des strips quotidiens, le programme est alléchant entre la première apparition du personnage de Grand-Mère Donald, celui du neveu Socrates ou encore les affres de la guerre...

Parmi les strips présents dans ce recueil, un personnage emblématique de l'univers des canards fait toute sa première apparition : Grand-Mère Donald ! Elle est, en effet, un personnage créé pour les comic strips par Al Taliaferro. Elle est visible pour la première fois dans un simple cadre accroché au mur le 11 août 1940, puis en tant que vrai personnage le 22 septembre 1943. Elvire Duck, plus connue sous le surnom de Grand-mère Donald, est ainsi la petite-fille de Cornélius Écoutum, fondateur de la très célèbre cité de Donaldville. Elle est donc la grand-mère de Donald Duck, mais aussi celle de Gontran Bonheur, ainsi que l'arrière-grand-mère de Riri, Fifi et Loulou. Il faut attendre le 11 mars 1960 dans l’émission d'anthologie, Walt Disney Presents, Donald, Vedette de Télévision pour la voir faire sa première apparition en animation ; elle a droit également à une apparition furtive, sans paroles cette fois-ci, dans Le Noël de Mickey en 1983 ! Dans ce volume, elle est visible dans une grosse vingtaine de strips principalement datés de 1943.

Un autre personnage fait une apparition fugace dans ce volume : Socrates M. Gosling, plus communément appelé sous le sobriquet de Sock. Il est le fils de l'oncle Gus de Donald. L'oncle Gus ne semble pas être le même que le cousin glouton du même nom rencontré quelques années plus tôt dans les strips quotidiens. Pourtant, l'apparence de Sock fait grandement penser à ce fameux Gus ressemblant à une version miniature du cousin qui s'installera plus tard dans la ferme de Grand-Mère Donald. Les deux seules différences sont qu'il a l'âge de Riri, Fifi et Loulou et qu'il est un enfant studieux et premier de la classe. Rien à voir donc avec le caractère du cousin de Donald. Sock apparaît ainsi le 5 avril 1944  puis disparaît définitivement, après 14 strips, le 23 mai 1944. Le personnage ne sera, ensuite, réutilisé que deux fois : en 1984 par Vicar et en 2002 par Massimo Fecchi.

Le contexte de la Seconde Guerre Mondiale est logiquement très présent dans ces strips qui s'étalent de début 1943 à la mi 1945. Si dans les cartoons, Donald arrivait à intégrer l'armée, dans les strips c'est une tout autre histoire : soit il est trop jeune, soit il a les pieds plats, et même en se déguisant en femme, il n'arrive pas à intégrer le corps des infirmières. Chose étonnante : des figures politiques de l'époque sont mentionnées voir montrées dans les strips ! Par exemple, dans celui du 8 novembre 1943, un portrait d'Hitler apparaît dans la maison du canard sous le regard horrifié de ces neveux. Donald leur explique qu'il va servir à coller les bons de guerre afin de se motiver le plus possible pour en acheter. Dans un autre strip, le 5 avril 1945, Donald essaye d'apprendre à ses neveux l'esprit civique en les faisant jouer un rôle : l'un est Staline, l'autre Churchill et le troisième Roosevelt.

Comme il n'y a aucune histoire linéaire dans ce recueil, le lecteur contemporain peut vite sentir venir l'ennui à sa lecture. Mais qu'il n'y s'y trompe pas, les gags sont souvent drôles et surtout parfaitement divertissants. En fait, ce genre d'ouvrage se picore plus qu'il ne se lie d'une traite, ceci afin de comprendre la puissance qui se dégage des gags. Certains sont sûrs de faire rire même le lecteur d'aujourd'hui à l'image de celui du 9 novembre 1944 qui voit Donald rechercher une baguette de chef d'orchestre mais ne pas parvenir à trouver son bonheur. Au final, il rentre dans un magasin de sport. Dans la dernière case, il guide ainsi Riri, Fifi et Loulou non avec une baguette mais une batte de baseball. C'est là le seul moyen (sa représentation est d'ailleurs assez violente en soi !) qu'il a trouvé pour faire jouer en rythme ses neveux et les faire chanter juste...

Walt Disney’s Donald Duck - The Complete Daily Newspaper Comics : Volume 3 se délecte toujours avec plaisir. Les strips quotidiens de Donald sont vraiment un pan essentiel de l'histoire des comics Disney.