Walt Disney’s Donald Duck
The Sunday Newspaper Comics : Volume 1 • 1939 - 1942

Walt Disney’s Donald Duck - The Sunday Newspaper Comics : Volume 1 • 1939 - 1942
La couverture
Titre original :
Walt Disney’s Donald Duck - The Sunday Newspaper Comics : Volume 1 • 1939 - 1942
Éditeur :
IDW Publishing
Date de publication USA :
Le 05 avril 2016
Genre :
Sunday Strips
Auteur(s) :
Al Taliaferro (Dessin)
Bob Karp (Scénario)
Nombre de pages :
168

Le sommaire

Essai :
• Introduction

Les histoires :
• 10/12/1939 - 27/12/1942 : Planches dominicales

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 02 mai 2016

Après les deux premiers volets des strips quotidiens de Donald Duck, IDW Publishing continue d’explorer l’œuvre d'Al Taliaferro en proposant le premier tome des strips dominicaux de Donald Duck. L’ouvrage compile ainsi tous les strips du canard de 1939 à 1942. La restauration des couleurs est, au passage, à saluer tant elle est de toute beauté.

Depuis le 7 février 1938, Al Taliaferro rencontre un succès fulgurant avec les daily strips de Donal Duck. King Feature Syndicates, l'éditeur des strips lui précise alors que les aventures du canard sont devenues les strips les plus populaires, et ce à travers le monde. Pourtant, le dessinateur et son scénariste, Bob Karp, ont plus d'ambition. Ils veulent lancer également des sunday strips pour Donald Duck. Après tout, ce format n'est pas inconnu d'Al Taliaferro pour le canard. Le personnage est, en effet, apparu sur papier dans l'adaptation en sunday strips d'Une Petite Poule Avisée publiée dans les Silly Symphonies du dimanche à partir du 16 septembre 1934. Toujours dans les Silly Symphonies, Donald a eu droit à ses aventures dominicales pendant 67 semaines entre 1936 et 1937, planches qui voient entre autres la naissance des personnages de Riri, Fifi et Loulou que l'auteur crée le 17 octobre 1937. Le dessinateur se sent donc tout à fait capable de proposer une propre série dominicale pour Donald. Il essaye alors de convaincre Roy O.Disney du bien-fondé de sa demande. Le frère de Walt Disney n'est pas emballé dans un premier temps et conteste l'utilité de lancer une troisième série de sunday strips après les Mickey Mouse de Floyd Gottfredson et les Silly Symphonies. Pourtant, il accepte finalement l'idée et permet aux artistes d'aller plaider leurs causes à New York auprès de King Feature Syndicates. La première planche dominicale est ainsi proposée le 10 décembre 1939.

Par rapport à une bande quotidienne, sur quatre cases en noir-et-blanc, la planche dominicale s’étale elle sur trois bandes d'une douzaine de cases, le tout en couleur. Elle permet donc de proposer des idées plus étoffées et de développer le personnage. En fait, la plupart des gags pourrait avec un peu plus de profondeur constituer une histoire de 10 pages publiée dans les comic books à l’image de ce que va proposer quelques années plus tard Carl Barks. Les première planches marquent donc une vraie évolution en se situant entre les gags simples des strips et les histoires plus complexes qui arriveront dans les comics books à partir de 1942. D'aspect très visuel, presque sans dialogues en 1940, les sunday strips vont devenir plus bavards et surtout plus élaborés. Souvent d’ailleurs, Donald et ses neveux s'y affronteront dans des aventures drôles à souhait.

Parmi les strips présents dans ce recueil, un mérite particulièrement l'attention. Il s'agit de celui du 11 août 1940. Il voit en effet la toute première apparition d'un personnage qui va devenir récurrent dans l'univers de Donald : Grand-Mère Donald ! Elle est, en effet, un personnage créé pour les comic strips par Al Taliaferro. Elle fait sa première apparition dans un cadre au mur le 11 août 1940, puis en tant que vrai personnage le 27 septembre 1943. Elvire Duck, plus connue sous le surnom de Grand-mère Donald, est ainsi la petite-fille de Cornélius Écoutum, fondateur de la très célèbre cité de Donaldville. Elle est donc la grand-mère de Donald Duck, mais aussi celle de Gontran Bonheur, ainsi que l'arrière-grand-mère de Riri, Fifi et Loulou. Il faut attendre le 11 mars 1960 dans l’émission d'anthologie, Walt Disney Presents, Donald, Vedette de Télévision pour la voir faire sa première apparition en animation ; elle a droit également à une apparition furtive, sans paroles cette fois-ci, dans Le Noël de Mickey en 1983 !

Parmi les autres strips, il sera remarqué aussi celui du 4 janvier 1942 où Daisy semble avoir une attirance pour Gus Glouton, le cousin de Donald, jusqu'au moment où elle s’aperçoit que le jar lui préfère sa vache. De même, comme dans les strips quotidiens, la guerre a des incidences sur les planches dominicales. Les strips, plus encore que les comic books, sont des œuvres ancrées dans leur époque. Donald qui reste dans les planches dominicales un habitant de la banlieue doit donc gérer les affres de la guerre comme les pénuries d'essence ou de pneus, les couvre-feux, les dons de métal... Il ira également pêcher malencontreusement une bombe allemande lors d'une sortie en mer !

Les planches dominicales présentes dans Walt Disney’s Donald Duck - The Sunday Newspaper Comics : Volume 1 • 1939 – 1942 surprennent le lecteur à la fois par l'apport de la couleur mais aussi de la place accordée au récit par les trois bandes au lieu d'une. Elles autorisent ainsi plus de fantaisie au dessinateur et forme dès lors un recueil tout simplement indispensable pour redécouvrir un auteur injustement resté au second plan des stars de la bande-dessinée Disney !