Un peu d’histoire...

Charles Alfred Taliaferro, dit Al Taliaferro, est né le 29 août 1905 à Montrose dans le Colorado. Sa famille déménage toutefois en 1918 pour la Californie du Sud où il obtient son diplôme à la sortie du lycée de Glendale en 1924. Attiré par le dessin dès son plus jeune âge, il prend des cours par correspondance puis aiguise son art au California Art Institute. Il cherche ensuite des petits boulots en attendant le job de ses rêves qui est de devenir dessinateur de bandes dessinées. En 1931, il travaille ainsi en tant que designer dans une entreprise d’appareils d’éclairage quand il passe un entretien au sein des studios Disney. Il est alors embauché et vite assigné à l’encrage des comics trips de Mickey Mouse en devenant l’assistant de Floyd Gottfredson. L’année suivante, il prend le relai d’Earl Duvall au dessin qui venait de lancer les planches dominicales des Silly Symphonies, notamment avec le personnage de Bucky Bug. Continuant à encrer les strips de Mickey Mouse, il devient parallèlement le dessinateur officiel des Silly Symphonies dont il adaptera sur papier de nombreux cartoons à l'exemple des (Les) Trois Petits Cochons, Elmer l'Eléphant et surtout Une Petite Poule Avisée qui verra la première apparition sur papier d’un certain Donald Duck… Parallèlement en 1935, il épouse Lucy, elle-même employée au sein des studios Disney. Durant sa carrière, celle-ci travaillera entre autres sur Blanche Neige et les Sept Nains et Pinocchio.

Al Taliaferro assume durant six ans les strips dominicaux des Silly Symphonies aidé aux scénarios par Earl Duvall dans un premier temps, puis Ted Osborne. Il va notamment y faire apparaitre Donald d’août 1936 à décembre 1937. Le 17 octobre 1937, il crée ce qui reste ses personnages les plus célèbres : les trois neveux, Riri, Fifi et Loulou. Ils deviennent tellement populaires que les animateurs s’en emparent et les passent en animation pour la première fois le 15 avril 1938 dans le cartoon Les Neveux de Donald. Une note lui est d’ailleurs envoyée quelques mois plus tôt par les artistes du studio pour le remercier et lui confirmer la paternité des canetons.

Al Taliaferro était, somme toute, un homme très ambitieux : il voulait ainsi disposer de sa propre série quotidienne sans rester dans l’ombre du grand Gottfredson. Il va jusqu'à aller voir Roy O. Disney pour le convaincre de lancer une nouvelle série quotidienne mais basée sur Donald Duck cette fois-ci. Le frère de Walt Disney, peu convaincu de la popularité du canard, se montre d’abord réticent puis se laisse finalement convaincre devant l’insistance du dessinateur. Les deux vont ensuite œuvrer à faire plier l’éditeur King Features. Le premier strip quotidien de Donald voit ainsi le jour le 7 février 1938. Et ce sera un véritable triomphe ! Pourtant, les strips de Donald n’avaient rien à voir avec ceux de Mickey. Si la souris disposait d’aventures dignes des plus grands héros avec le suspense maintenu de jour en jour, Donald, lui, avait droit à des gags différents quotidiennement. Mais Al Taliaferro n’entend pas rester sur cette première victoire, si belle soit-elle. L’année suivante, il fait le voyage à New York pour convaincre King Features de produire également une planche dominicale pour Donald. C’est chose faite le 10 décembre 1939.
Au scénario, il se voit aidé dans un premier temps par Bob Karp puis par d’autres scénaristes. Il s’investit énormément dans ses personnages et propose beaucoup d’évolutions. Par exemple, c’est lui qui va nommer le St Bernard du cartoon de 1936, Les Alpinistes, en Bolivar et en faire le chien de Donald. Il sera également, le premier à dessiner le personnage de Gus Glouton en longue gestation au sein des studios mais qui apparaitra finalement pour la première fois en bandes dessinées. Il va aussi créer le personnage de Grand-Mère Donald en s’inspirant de sa propre belle-mère.

Al Taliaferro dessine Donald de façon quotidienne jusqu’à sa mort à Glendale le 3 février 1969, à l’âge de 63 ans. Il est l’homme des canards bien trop méconnu, resté dans l’ombre de Carl Barks, Don Rosa et Floyd Gottfredson. Pourtant, il s’agit bien du quatrième mousquetaire de la bande dessinée Disney américaine car, sans lui, Donald n’aurait peut-être pas eu la carrière qu’il a connue sur papier. Et bien avant Carl Barks, il avait déjà commencé à enrichir la famille Duck.
Al Taliaferro est un dessinateur de légende qui mérite sa place dans le panthéon disneyen du 9ème art.

Walt Disney's Donald Duck - The Sunday Newspaper Comics