La Danse Macabre
L'affiche
Titre original :
The Skeleton Dance
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 22 août 1929
Genre :
Animation 2D
Date copyright USA :
Le 10 mai 1929
Réalisation :
Walt Disney
Durée :
5 minutes

Le synopsis

Des squelettes quittant leurs tombes entament une danse macabre au milieu des animaux nocturnes...

La critique

rédigée par
★★★★

Walt Disney mentionne pour la première fois l'idée des Silly Symphonies dans une correspondance qu'il destine à son frère Roy et Ub Iwerks. Il parle, dans une première lettre en date du 20 septembre 1928, de l' idée d'une "nouveauté musicale" combinant musique et animation. Dans une seconde, envoyée trois jours plus tard, il se montre plus précis. Carl Stalling lui a, en effet, touché à l'oreille le projet d'un cartoon intitulé La danse Macabre, dont l'action se déroulerait dans un cimetière. Il s'agirait, dans son esprit, non seulement d'un pilote mais également de l'étalon mètre d'une série construite autour de danses comiques et de musique classique. L'idée de Stalling finit par grandir et prendre forme dans la tête de Walt Disney. Alors que Steamboat Willie est en train de conquérir les spectateurs au Colony Theatre de New York à la mi-novembre 1928, il se met au travail avec Ub Iwerks sur l'épisode pilote. Il faut six semaines à son collègue pour réaliser quasiment à lui seul le cartoon. Cette situation devient d'ailleurs vite un sujet de friction au sein du studio. Walt Disney voit mal son meilleur animateur se consacrer uniquement à un seul court-métrage dont le coût à l'unité explose littéralement. Pour lui, la meilleure solution est de voir Ub Iwerks faire les animations clés et de confier le reste à de simples intervallistes. Mais l'animateur en chef s'obstine : il pense, en effet, être le seul à avoir saisi tous les méandres et la finesse du projet initié par Carl Stalling. Il emporte finalement la guerre des nerfs : Les Clark signe seulement l'animation du début du cartoon, le reste revenant entièrement à Ub Iwerks.

Prêt pour une sortie en février 1929, La danse macabre patiente encore quatre mois sur les étagères du studio avant d'être présenté au public. Walt Disney entend, en effet, le proposer dans les meilleures conditions et trouver pour cela un grand cinéma pour le diffuser. Sa démarche est d'ailleurs quelque peu entravée par Pat Powers, le distributeur des Mickey Mouse, qui, non convaincu par le cartoon, refuse d'en assumer la distribution. Il est persuadé, contrairement à Walt Disney, que le public ne suivra pas et ne réclame que des nouvelles aventures de la souris star. Mais c'est sans compter sur l'obstination du papa de Mickey ! Il convainc un autre distributeur, parmi ses connaissances, de prendre en charge dignement La Danse Macabre. Le cartoon sort finalement en fanfare au prestigieux Carthay Circle Theatre à Los Angeles en première partie de Four Devils de Murnau. La réaction du public et des critiques est enthousiaste. La série des Silly Symphonies est née et bien née...

La Danse Macabre prend des airs d'ovni cinématographique à l'époque car le cartoon est tout sauf banal. Des squelettes en train de danser dans un cimetière sur une musique de Grieg, La Marche des nains, est, alors, - c'est certain ! - un pari osé. Pourtant, grâce au mélange de la musique et de l'animation, de gags et de moments gentiment effrayants, le tout agrémenté de chorégraphies morbides et d'une histoire légère comme l'air, le dessin animé trouve son public. Les squelettes, musiciens avec leurs propres os ou adeptes d'un Charleston, typique des années 20, sont vite plébiscités. La mayonnaise a visiblement pris grâce aux talents réunis de Carl Stalling et Ub Iwerks. L'inventivité musicale du premier et les prouesses d'animation du second offrent, en effet, de l'audace au public qui en redemande. Walt Disney entend le message et gardera tout au long de sa carrière intacte la volonté de toujours faire preuve d'inventivité. Le départ des studios de Mickey, d'Iwerks et de Stalling, un an après la sortie de La danse macabre, ne changera en rien l'état d'esprit du Maître : la collection des Silly Symphonies est là pour en témoigner...

Au même titre que Steamboat Willie, La danse macabre est une pièce maitresse de l'animation Disney et marque une date dans son histoire.

L'équipe du film

1907 • 1979
Animateur
1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1 et en DVD Zone 2, dans les volumes  Silly Symphonies : Les Contes Musicaux et Les Aventures d'Oswald, Le Lapin Chanceux de la collection des Walt Disney Treasures.

Il est également disponible en bonus du Blu-ray de Blanche Neige et les Sept Nains.