Le Grand Méchant Loup

Le Grand Méchant Loup
L'affiche
Titre original :
The Big Bad Wolf
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 14 avril 1934
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Burt Gillett
Durée :
9 minutes

Le synopsis

Naf-Naf met en garde, sous le ricanement de ses frères, le Petit Chaperon Rouge contre le Grand Méchant Loup...

La critique

rédigée par
★★★

Sur les demandes répétées de ses distributeurs et des exploitants de salles, Walt Disney se décide à donner, un an plus tard, une suite à son cartoon mythique Les Trois Petits Cochons. Le Grand Méchant Loup inaugure le bal, le fameux opus engendrant, en effet, au final trois successeurs.
Pour se renouveler et ne pas sombrer dans une routine insidieuse, les artistes de Disney choisissent de s’inspirer, pour cette aventure, d'un autre conte où le rôle du loup est aussi très important : Le Petit Chaperon Rouge. Ce n'est d’ailleurs pas la première fois que Disney adapte ce classique de la littérature enfantine au cinéma puisqu’il le prend pour thème dès 1922 dans Little Red Riding Hood, le tout premier cartoon officiel des Laugh-O-Grams.

Le Petit Chaperon Rouge est un conte appartenant à la tradition orale. En Europe, il est principalement connu par le biais des versions collectées et retranscrites par Charles Perrault, en France et par les frères Grimm, en Allemagne.
La plus ancienne version française retranscrite -et figée depuis- est celle de Charles Perrault, parue, en 1697, avec des moralités, dans Histoires ou Contes du Temps Passé. Elle constitue la plus malheureuse et moralisatrice de toutes. L’héroïne en est une jeune fille bien élevée, la plus jolie ingénue du village, qui ne se doute pas des terribles conséquences de ses paroles. En donnant au loup qu’elle rencontre dans la forêt, les indications nécessaires pour trouver la maison de sa grand-mère, elle lui permet non seulement d’aller la dévorer mais également de lui tendre un piège. La fin est macabre puisque le Loup la croque elle-aussi ; la morale de Perrault étant sans appel...
Les frères Grimm modifient, quant à eux, l’histoire dans toute une série d’éditions postérieures, jusqu’à atteindre la version la plus connue en 1857. Edulcorée, elle raconte l’aventure d’une petite fille qui traverse la forêt pour apporter un morceau de galette et une bouteille de vin à sa grand-mère. En chemin, elle rencontre un loup qui finit par les piéger, elle et sa grand-mère, et les dévorer toutes les deux. Un chasseur vient néanmoins les sauver en tuant le Loup puis l’éventrant : le Petit Chaperon Rouge et sa grand-mère finissent ainsi saines et sauves.

Malgré ses bases classiques, Le Grand Méchant Loup est un cartoon amusant qui mixe à merveille la dynamique des contes. Le spectateur retrouve ainsi avec plaisir ses personnages préférés et apprécie tout autant le rajout de quelques nouveaux. Pour la première suite officielle de Walt Disney, le pari est donc réussi et la qualité préservée. Cela ne sera toutefois pas suffisant, le cartoon n'arrivant pas à renouveler l’exploit commercial de son prédécesseur... Walt Disney ne l’attendait d’ailleurs pas : « On n'atteint pas le miracle deux fois avec la même recette » se plaisait-il à commenter...

L'équipe du film

1911 • 1952
Animateur
1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1 et en DVD Zone 2, dans le volume Silly Symphonies : Les Contes Musicaux de la collection des Walt Disney Treasures.

Il est également disponible en DVD Zone 1 et en DVD Zone 2 dans la compilation Walt Disney Collection Animation : Les Intemporels - Les Trois Petits Cochons.