Foods and Fun : A Nutrition Adventure

Foods and Fun : A Nutrition Adventure
L'écran titre
Titre original :
Foods and Fun : A Nutrition Adventure
Production :
Disney Educational Productions
Date de sortie USA :
Septembre 1980
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Rick Reinert
Musique :
Will Schaefer
Durée :
12 minutes

Le synopsis

L'Orange Bird apprend l'importance d'une bonne alimentation alliée à des exercices réguliers...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 23 juin 2015

Produit par Disney Educational Productions, Foods and Fun : A Nutrition Adventure a un intérêt historique indéniable dans la filmographie Disney : c'est le seul et unique cartoon à utiliser le personnage créé spécifiquement pour les parcs à thèmes : l'Orange Bird.

La naissance de l'Orange Bird en 1970 est le fruit d'un accord entre Disney et la Florida Citrus Commission. Cette dernière entre en effet en négociation avec Disney pour sponsoriser une attraction du Magic Kingdom, en échange de quoi Disney s’engage à créer une mascotte que la société agricole pourra utiliser dans toutes ses campagnes de communication. Ainsi, en 1971, la Florida Citrus Company investit une somme colossale pour l'élaboration de l’attraction The Tropical Serenade à Adventureland, émanation de The Enchanted Tiki Room, et prenant pour mascotte Orange Bird, créé lui en octobre 1969. Imaginé par C. Robert Moore, Orange Bird prend donc, comme son nom l'indique, les traits d'un oiseau et d'une orange pour devenir l'icône de The Tropical Serenade et de son point de vente de rafraîchissement The Sunshine Tree Terrace qui jouxte l'attraction. Le personnage n'émet aucun son et précise sa pensée par des bulles imagées, en tout cas dans ses versions papiers et animées.

Sa popularité instantanée donne vite lieu à la création autour de lui d'un merchandising varié dont la sortie d'un disque à son effigie en 1971 : The Story and Songs of the Orange Bird. Pas moins de six chansons (The Orange Bird Song, Sing All Day, I'll Fly the Sky-Way, A Cat Don't Like..., The Perfect Picnic et Orange Tree) sont spécialement composées pour lui par les frères Sherman et interprétées par Anita Bryant. Mais surtout, elle permet l'intronisation d'Orange Bird comme Personnage à part entière dans le parc, via un costume imaginé par Bill Justice. Tout comme Figment, Orange Bird est aussi le héros de campagnes pédagogiques : il est utilisé pour les programmes à visée nutritionnelle, notamment dans le court-métrage de Disney Educational Productions, Foods and Fun : A Nutrition Adventure (1980).
L'accord entre la FCC et Disney prend néanmoins fin en 1986 sonnant la mise à la retraite d’Orange Bird qui disparait progressivement du resort floridien, à la faveur du remplacement de The Tropical Serenade par la version californienne de The Enchanted Tiki Room. Pourtant, il demeure adulé par certains fans et voit un véritable culte se développer autour de ses produits dérivés. Orange Bird connait même une renaissance à Tokyo Disneyland en 2004, puis à Walt Disney World quelques années plus tard lors de la célébration des 40 ans du complexe, avec le lancement d'une nouvelle ligne merchandising, orchestrée notamment par le club D23 et l'Imagineer Jason Grandt, qui rencontre un vif succès. Outre les produits dérivés, Orange Bird retrouve alors sa place originelle derrière le comptoir de The Sunshine Tree Terrace qui vend des rafraîchissements à son effigie.

Foods and Fun : A Nutrition Adventure n’est pas produit par Walt Disney Animation Studios mais par une petite société indépendante, Rick Reinert Productions. Jusqu'à lors cette dernière, basée à Cleveland dans l'Ohio, se limitait à de menus travaux pour Disney. La distance gênant les affaires, elle déménage en Californie devant l’insistance de Disney qui lui propose en galon d'essai sur un produit d'animation, ce petit court-métrage éducatif mettant en scène le personnage d’Orange Bird. Le résultat étant concluant, Rick Reinert Productions se voit de nouveau missionnée en 1981 pour un autre court-métrage éducatif avec Winnie l'Ourson cette fois-ci, Winnie the Pooh Discovers the Seasons. Elle passe à un cran supérieur en 1983 en se chargeant du moyen-métrage cinéma, Winnie l'Ourson et Une Sacrée Journée pour Bourriquet. Il marque en revanche la troisième et dernière participation de Rick Reinert Productions à une production animée Disney.

Foods and Fun : A Nutrition Adventure est raconté par Rex Allen, un acteur qui a fait de nombreuses narrations pour les films à prises de vues réelles de Disney comme Charlie, le Couguar ou La Légende de Lobo. Son histoire reprend, quant à elle, une bonne partie du disque illustré édité en 1971 mais sans ses chansons. Orange Bird qui habite la ville de Birdville veut faire un voyage vers le sud quand Toucan lui explique qu'il n'est pas assez costaud pour cela. Il va donc voir le médecin hibou qui lui préconise de manger sein et de faire de l'exercice. La fin du cartoon reprend alors le récit du pique-nique avec la famille humaine comme déroulée dans le disque illustré.

Foods and Fun : A Nutrition Adventure est également soutenu par un comic book de 32 pages Orange Bird in Nutrition Adventures édité en 1980 et bâti sur un scénario de Diana Gabaldon et des dessins de Tony Strobl. A noter également, un deuxième cartoon, The Orange Bird and the Nutrition Bandwagon, qui semble avoir été mis en chantier avant d’être purement et simplement annulé...

Plus que ses qualités intrinsèques, Foods and Fun : A Nutrition Adventure est un cartoon qui vaut surtout pour sa signification historique et la présence, seule et unique en animation, du personnage de l'Orange Bird. Son animation n'est en revanche clairement pas au niveau des Walt Disney Animation Studios mais s’inscrit plutôt dans celle des séries télévisées à bas coût de l'époque. Enfin, l'histoire, malgré son côté éducatif, est plus divertissante que professorale, l’aspect apprentissage étant manifestement un prétexte.

L'édition vidéo

Le cartoon n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.