Trappeurs Arctiques

Trappeurs Arctiques
L'écran titre
Titre original :
Polar Trappers
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 17 juin 1938
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Ben Sharpsteen
Durée :
8 minutes

Le synopsis

Donald part à la chasse au manchot alors que Dingo essaye d'attraper un morse...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 04 décembre 2014

Trappeurs Arctiques marque une première dans les cartoons de Disney. C'est en effet la première fois que Donald et Dingo sont présents dans un cartoon sans que Mickey n'y soit. Si le trio, Mickey, Donald et Dingo a eu de nombreuses aventures, une équipe formée uniquement de Dingo et de Donald est au final assez peu fréquente. Ils participeront ainsi et au total à cinq cartoons en plus de Trappeurs Arctiques : La Chasse au Renard (1938), Colleurs d'Affiche (1940), Donald et Dingo Marins (1945), Donald, Ramène le Vivant (1946) et Déboires sans Boire (1947).

Dingo est, ici, extrêmement drôle ! Il se débat, il est vrai, avec un morse puis tombe dans une caverne de glace : dans des tentatives désespérées, il fera alors tous les efforts possibles et imaginables pour ne pas recevoir sur lui des stalactites. Donald n’est pas en reste. Cuisinier de l'équipe, il en a assez de manger des haricots en boite. Il part donc à la recherche d'une idée de repas quand il tombe sur une femelle manchot et prend l'envie de la cuire comme un poulet. Elle se rebiffe bien évidemment et s'enfuit se réfugier dans sa colonie. Donald n’a alors plus qu’une idée en tête : s’emparer de tous les manchots comme autant de victuailles ! Il décide ainsi de procéder comme dans Le Joueur de Flûte de Hamelin et de les hypnotiser avec de la musique. Sauf que, comme à chaque fois avec lui, un grain de sable empêche son plan de fonctionner. Ici, ce n’est autre qu’un adorable bébé manchot qui, repoussé par le canard qui le trouve trop rachitique, verse une seule larme et bouleverse les deux trappeurs, Donald et Dingo, au point de leur faire perdre toute motivation braconnière. La morale est donc à l’image du déroulement du cartoon : très amusante !

Au passage, il est à noter que le titre français est, une nouvelle fois, fort mal choisi. En parlant de Trappeurs Arctiques, il situe, en effet, l’action dans l’Hémisphère Nord alors que les manchots est une espèce qui n’est pas présente dans ce territoire. Une considération animalière que les traducteurs ne maitrisaient visiblement pas...

Plusieurs idées parsemées dans Trappeurs Arctiques se retrouvent dans d'autres cartoons. L'idée des manchots marchant sur la musique de Die Parade der Holzsoldaten (1911) de Léon Jessel est ainsi reprise d'un court-métrage de la série Silly Symphonies, Arctic Antics (1930). De même, le conte du joueur de flûte a été adapté en 1933, dans Le Joueur de Flûte de Hamelin. Dernier clin d'œil amusant, au tout début du cartoon, un panneau stipule « Donald & Goofy Trapping Co : We Bring 'em Back Alive ». Il s'agit, en réalité, d'un hommage au livre de Frank Buck écrit en 1930 sous le titre de Bring 'Em Back Alive qui raconte la vie d'un trappeur d'animaux exotiques ; le roman ayant d’ailleurs été adapté en 1932 en tant que documentaire filmé. Les studios Disney en feront une parodie encore plus explicite en 1946 dans Donald, Ramène le Vivant dont le titre anglais (Frank Duck Brings 'Em Back Alive) revendique plus fort encore son lien avec le livre.

Trappeurs Arctiques est un cartoon à la fois drôle, rythmé et aussi superbement animé. Bien qu’il ne livre qu’une succession de gags, son aspect artistique est digne d’intérêt avec ses plans magnifiques, et notamment ceux des manchots qui marchent en file indienne.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1909 • 1985
Animateur
1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Trappeurs Arctiques
Jaquette Trappeurs Arctiques
Disponibilité

• en DVD Zone 1 et DVD Zone 2, dans le volume Donald : De A à Z - Volume 1 de la collection des Walt Disney Treasures.

• en DVD Zone 1 dans la compilation, It's a Small World of Fun - Volume 4.