Slide, Donald, Slide

Slide, Donald, Slide
L'affiche
Titre original :
Slide, Donald, Slide
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 25 novembre 1949
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Jack Hannah
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Donald, gêné par le bourdonnement d'une abeille, ne parvient pas à suivre le match de baseball à la radio...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 29 juillet 2016

Jack Hannah est assurément le réalisateur qui a marqué le plus de son empreinte la carrière de Donald, notamment dans sa seconde moitié. Sous sa coupe, le canard irascible va, en effet, rencontrer bon nombre d'acolytes dont la présence rend ses cartoons tout simplement mémorables.

Parmi eux, une abeille, répondant au patronyme fluctuant de Spike ou Buzz-Buzz devient sa bête noire. Elle malmène, il est vrai, Donald avec autant de délice que de détermination. Jack Hannah justifie d'ailleurs son choix par ses capacités toonesques. Tantôt attachante, tantôt menaçante, émettant un son reconnaissable entre mille, dénuée de parole, l'abeille apparaît, en effet, vite comme un personnage de pantomime idéal. Elle est à l'affiche au total de sept cartoons dont six avec Donald. Sa première intervention remonte à 1948 dans Donald Décorateur ; s'enchaînent cinq Donald : Le Miel de Donald (1949), Slide, Donald, Slide (1949), Donald à la Plage (1950), Donald et la Sentinelle (1951) et Let's Stick Together (1952) et un Pluto : Pluto et le Bourdon (1949).

Slide, Donald, Slide marque ainsi un nouvel affrontement entre Spike et Donald. Ici, l’abeille est un mélomane aux talents de chef d’orchestre. Mais c’est sans compter avec le canard, qui n’a qu’une envie, écouter le match de baseball en imitant les actions. Les deux compères vont donc s’affronter pour savoir qui aura le droit d’utiliser la radio.

Le cartoon offre pour cela une multitude de gags. Le premier est la façon dont Spike se recoiffe pour adopter une chevelure type de musicien. Un autre voit Donald utiliser un faux poste de radio pour y cacher de la dynamite et espérer de la sorte se débarrasser de l’insecte. Le baseball est, quant à lui, aussi très présent avec le canard qui reproduit pas moins qu'un match dans son jardin. À la fin, Spike, heureusement indemne, assume le rôle de l’arbitre de la rencontre et renvoie Donald à la douche. Il s'y retrouvera d'ailleurs coincé permettant alors à l’abeille d’écouter à loisir la musique classique.
Côté réalisation, il sera noté la beauté des décors signés de Thelma Witmer : tout simplement superbes, ils sont la marque de fabrique des cartoons de Donald de la fin des années 40.

Slide, Donald, Slide est un cartoon très sympathique mettant en scène Spike et Donald, un duo qui fonctionne décidément à merveille.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1, dans le volume Donald : De A à Z - Volume 3 de la collection des Walt Disney Treasures.