Les Cacahuètes de Donald

Les Cacahuètes de Donald
L'affiche
Titre original :
Working for Peanuts
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 11 novembre 1953
Série :
Genre :
Animation 2D
Disney Digital 3-D
Réalisation :
Jack Hannah
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Tic et Tac chapardent les cacahuètes de Dolores, l'éléphante du zoo, dont s'occupe Donald...

La critique

rédigée par
★★★★

Tic & Tac apparaissent en 1943 dans le court-métrage animé Private Pluto où ils empêchent le chien de Mickey d'accomplir son devoir de soldat. Ils ne disposent alors, ni de leur nom définitif, ni de leur faire-valoir attitré, Donald. Ce n'est, en effet, que trois ans plus tard, dans le cartoon de 1947, Chip an' Dale (Donald chez les écureuils en français), que Tic & Tac fixent leur identité et rencontrent leur "adversaire de toujours" avec lequel ils signent leurs plus beaux exploits. A la différence des neveux de Donald, qui ont tous le même caractère, Tic & Tac ont deux personnalités bien différentes. Si Tic (Chip) est le chef du duo, sérieux et réfléchi tout en ayant beaucoup d'humour, Tac (Dale), lui, est le clown de service, pas très futé. Cette différence de portrait est bien sûr prétexte à de nombreux gags, tous plus succulents les uns que les autres... Succès aidant, ces deux petits et espiègles personnages ont finalement accès à leur propre minisérie composée de seulement trois cartoons : Drôle de Poussin en 1951, Tic & Tac séducteurs en 1952 et Tic & Tac au Far-West en 1954.

La grande particularité des (Les) Cacahuètes de Donald est d'abord et avant tout d'avoir été tourné en 3-D.
La première expérience cinématographique en 3 dimensions remonte au début de l'année 1935. Elle est alors menée par la MGM et nécessite le port de lunettes à verres de papier transparent, de couleurs différentes selon le côté, rouge et bleu. Il faut ensuite patienter presque vingt ans pour revoir le procédé mis à la une. En 1953, Hollywood tremble, en effet, devant la démocratisation de la télévision soupçonnée des pires conséquences, et notamment de la disparition pure et simple de l'industrie cinématographique. Tous les moyens sont bons pour retenir le public dans les salles : l'innovation technique est le premier d'entre eux. Le format cinémascope et la projection en 3-D inaugurent ainsi cette nouvelle politique.
Pour le coup, Walt Disney, pourtant réputé précurseur, se contente de suivre le mouvement en proposant lui aussi des films en 3-D. Il surprend tout de même son monde quand il présente, le 28 mai 1953, le tout premier cartoon en trois dimensions, extrait de la collection Special, Adventures in Music : Melody. Le papa de Mickey teste à l'occasion le goût du public et se renseigne sur la pérennité de la technologie. Il lance ensuite un deuxième chantier de cartoon en 3-D, avec cette fois-ci des poids-lourds d'audience, Donald et Tic & Tac. Le 11 novembre 1953 sort donc Les Cacahuètes de Donald, le deuxième court-métrage animé en trois dimensions de Disney... Et le dernier !
Le jeu n'en vaut, en effet, pas la chandelle, le public s'étant très vite lassé de la technologie. Walt Disney ne l'enterre toutefois pas complètement. Il propose, il est vrai, dès le 16 juin 1956, ses deux cartoons agglomérés à d'autres films en couleurs interprétés par les Mouseketeers du Mickey Mouse Club pour une durée totale de 26 minutes, dans une attraction située à Fantasyland dans Disneyland, 3-D jamboree. La sauce ne prend toujours pas : le manège est démonté quelques années plus tard.
Il faut ensuite attendre 1982 pour revoir un film 3-D dans un parc Disney avec Magic Journeys à Epcot. S'enchainent alors plusieurs déploiements dans divers resorts : Captain EO (1986), Muppet Vison 3-D (1991), Chérie, J'ai Rétréci le Public (1994), It's Tough to be a Bug (1998) et Mickey's Philharmagic (2003).
En 2005, le studio de Mickey lance un procédé de diffusion numérique en trois dimensions, le Disney Digital 3-D, pour son tout premier long-métrage natif, entièrement animé par ordinateur, Chicken Little. Le studio a désormais la ferme intention de généraliser autant que possible cette technologie à la fois pour ses films "live" (Hannah Montana et Miley Cyrus - Le Film Concert Evénement en 3-D) que pour son animation 3D (Volt, Star Malgré Lui)...

Si Les Cacahuètes de Donald est innovant sur le plan de sa technologie (son visionnage en 2D permet d'ailleurs de voir les astuces utilisées pour la 3D avec les cacahuètes qui volent vers les spectateurs, le pied de Donald qui crève l'écran ou encore la trompe de Dolores qui se balade...), il en est tout autre pour son scénario. De construction extrêmement classique, il poursuit en effet le même principe suivi pour la série : jouer l'affrontement de Tic & Tac avec Donald pour permettre le maximum de gags. Voulant chaparder les cacahuètes de l'éléphante Dolores (dont le personnage apparait pour la première fois dans le cartoon de Dingo, Dingo et Dolores, sorti le 6 février 1948), les écureuils trouvent ainsi sur leur chemin le canard irascible assisté du mastodonte.

Au delà de son aspect historique, Les Cacahuètes de Donald est un excellent cartoon, drôle à souhait et mettant en scène des personnages ultra-attachants.

Les personnages

1934
Cinéma
1943
Cinéma

L'équipe du film

1916 • 2000
Artiste
1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Les Cacahuètes de Donald
Jaquette Les Cacahuètes de Donald
Disponibilité

• DVD Zone 1, dans le volume  Donald : De A à Z - Volume 4 de la collection des Walt Disney Treasures.

• DVD Zone 2 dans la compilation Tout le Monde Aime Tic & TAC et DVD Zone 1 dans la compilation, Starring Chip N Dale.