Super Rhino
L'écran titre
Titre original :
Super Rhino
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 22 mars 2009
Série :
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
Nathan Greno
Musique :
John Powell
Durée :
4 minutes

Le synopsis

Rhino rêve qu'il a des supers pouvoirs...

La critique

rédigée par
★★★

Super Rhino réunit tous les personnages du long-métrage Volt, Star Malgré Lui dans une situation et un format - le court-métrage - inédits. Disney reprend là un procédé cher à son petit frère Pixar. Depuis Montres & Compagnie, le studio à la lampe de bureau a, en effet, pris l'habitude de proposer, en bonus de l'édition vidéo de ses films, une histoire courte mettant en scène tout le casting précédent. Cette politique a plusieurs avantages. Elle ravit, d'abord, les fans, en leur offrant des sessions supplémentaires avec leurs personnages favoris, le plus souvent dans des séquences finalement non retenues dans le long-métrage initial. Ensuite, elle permet à de jeunes artistes de se faire la main sur des projets moins exposés qu'un film de cinéma. (Pour Super Rhino, c'est ainsi Nathan Greno qui s'atèle à la tâche). Enfin, elle propose, sans vraiment l'avouer, des suites (certes au format ultra-court) dont la réalisation est moins onéreuse car effectuée dans le sillage immédiat de celle de l'œuvre principale. Les outils de production sont, de la sorte, à disposition, la mémoire sur les personnages, totalement fraiche et le financement suffisant puisque pris sur le budget principal. La qualité ne souffre donc pas de difficulté tandis que la suite est appréhendée comme un exercice artistique plutôt qu'une recherche de profit facile.
Disney, jusqu'à Volt, Star Malgré Lui, avait choisi une autre voie : la séquelle en long-métrage sortant directement en vidéo. Bien plus lucrative qu'un simple court-métrage, elle présentait toutefois l'énorme inconvénient d'être perfectible qualitativement et d'entacher ainsi durablement la perception que le public se faisait de la signature Disney. Le rachat de Pixar par la Walt Disney Company a fort heureusement changé la donne : l'arrivée de John Lasseter à la tête de sa division Animation mettant un terme définitif à cette pratique honteuse et suicidaire sur le long terme.

Super Rhino, comme son titre le laisse penser, fait la part belle à Rhino, le personnage du film plébiscité par le public américain au contraire, d'ailleurs, des spectateurs européens qui lui préfèrent, eux, la cynique et désillusionnée Mitaine. Le hamster coach-potatoes se retrouve donc des situations rocambolesques. Les deux premiers tiers du court-métrage le place ainsi dans une exagération de la série télé mise en vedette dans Volt, Star Malgré Lui avec une belle dose d'action tandis que le dernier tiers joue la carte de la parodie avec un jolie clin d'œil à Miley Cyrus, partie prenante au casting vocal du long-métrage originel. Singeant la chanson titre d'Hannah Montana - la série, il offre, en effet, une prestation drôlissime.

Super Rhino est une agréable (mais trop courte) occasion de retrouver des personnages terriblement attachants. Les fans y auront en plus la satisfaction de voir Disney revenir à la production de courts-métrages, oubliant par la même celle des suites à deux sous...

L'édition vidéo

Ce cartoon est sorti en bonus de l'édition vidéo de Volt, Star Malgré Lui.