Comment Brancher son Home Cinéma

Comment Brancher son Home Cinéma
L'affiche
Titre original :
How to Hook up Your Home Theater
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 21 décembre 2007
Série :
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Kevin Deters
Stevie Wermers
Durée :
7 minutes

Le synopsis

Dingo s'évertue à brancher son home cinéma...

La critique

rédigée par
★★★★

Le rachat des studios Pixar par la Walt Disney Company a eu pour heureuse conséquence, outre la sécurisation en interne du savoir-faire dans la production 3D, l'arrivée de John Lasseter en qualité, entre autres, de directeur de la division animation du nouvel ensemble. Ses toutes premières décisions ne se sont pas faites attendre et marquent déjà de son empreinte le devenir des studios de Mickey. Elles peuvent se résumer en une courte maxime : revenir aux fondamentaux de Walt Disney. Il initie, ainsi, dans la droite ligne de sa nouvelle politique, le retour à une production assumée de courts-métrages et sort aussi de sa disgrâce l'animation 2D, abandonnée par l'ancienne direction de la Walt Disney Company depuis La ferme se rebelle. Dans les années de fin de règne de Michael Eisner, les studios Disney ont certes réalisé quelques courts-métrages, tels Lorenzo ou Destino, mais presque contre leur volonté. Les buts recherchés sont, en effet, dépourvus de vision ou d'anticipation. Il s'agit, là, de céder à un "caprice" artistique de Roy Disney, plus d'ailleurs dans l'idée de s'en faire un allié politique au sein du Conseil d'Administration de la firme que de porter haut, l'ambition du genre "court-métrage", et ici, d'utiliser le matière prévue à l'origine pour un film d'animation, tels les extraits du mort-né, Fantasia 2006. Sous la direction de John Lasseter, l'objectif devient aussi sain que clair. Il s'agit désormais de permettre à de nouveaux réalisateurs de se faire la main, mais également à des animateurs maisons de s'entrainer entre deux productions de longs-métrages. Les retombées commerciales ne sont pas recherchées à courts termes, mais sont plutôt envisagées sur plusieurs années (une bonne décennie), histoire de redorer le blason du label 2D de Disney.

Comment brancher son home cinéma est donc l'un des premiers fruits de la vision de John Lasseter au sein de la firme de Mickey : il y fait revivre deux pans historiques de la culture Disney (le court-métrage et l'animation 2D) en les plongeant dans une succulente modernité !

Deux nouveaux réalisateurs (Kevin Deters et Stevie Wermers) aidés dans leur ouvrage par plusieurs vétérans de l'animation 2D (Eric Goldberg, Mark Henn ou Andreas Deja) signent donc ce nouveau cartoon de la carrière de Dingo. Tous les fondamentaux reviennent pour l'occasion, à commencer par un personnage historique de la Walt Disney Company, absent dans un court métrage solo sorti au cinéma depuis Goofy's Freeway Trouble en 1965 ! Bien-sur Dingo est réapparu dans les salles obscures entre-temps, dans les cartoons, Le Noël de Mickey en 1983 et Le prince et le pauvre en 1990 mais aussi dans le long-métrage Dingo et Max en 1995. Il est également présent dans le cartoon prévu un temps pour le cinéma mais finalement diffusé à la télévision, Fou de Foot ainsi que dans deux courts-métrages, extraits de la série Mickey Mania et diffusés exceptionnellement au cinéma en 1998 : Goofy’s Extreme Sports : Paracycling et Goofy’s Extreme Sports : Skating the Half Pipe. Ces deux derniers, n'ayant pas été produits par Walt Disney Feature Animations mais par la division télévision, ne font toutefois pas partie de la série de cartoons officiels de la star gaffeuse.

Comment brancher son home cinéma ne se contente pas de remettre Dingo sur le devant de la scène, il le replace, en effet, dans une posture où il excelle. L'ingénu soucieux d'apprendre ou simplement de "bien faire" est de retour et avec lui, les ressorts comiques des "How to..." ! Si le ton reprend strictement celui pris dans les années 50, le sujet retenu est, lui, typique des années 2000 et de l'avènement de la technologie numérique. La problématique reste toutefois la même : il est toujours question aujourd'hui de vérifier si le progrès technique tient sa promesse fondamentale d'amélioration de la vie quotidienne. Dingo s'ouvre donc au monde moderne. Les clins d'œil à sa vie passée sont d'ailleurs légion et fort sympathiques. Le stade au début du cartoon est le même que celui dans How to Play Football. L'aspect extérieur de la maison de Dingo reprend celui observé dans Motor Mania. Des personnages de Hockey Homicide ou de How to Ride a Horse sont de la partie, sans oublier des gestes et postures légendaires, extraits de How to Play Golf. Les réalisateurs s'amusent visiblement à truffer le cout-métrage d'allusions plus ou moins appuyées à l'histoire de leur studio : des plans contiennent ainsi une photo noir et blanc de Walt Disney lui-même, une petite statut à l'effigie de John Lasseter, une montre "Mickey" et même un bocal aquarium accueillant, Cléo, le poisson de Pinocchio !

Au delà de ses caméos, Comment brancher son home cinéma est diablement moderne, drôle et efficace. Il parvient à merveille à capter et retranscrire un problème foncièrement actuel. La frustration du consommateur lambda explose littéralement à l'écran. Le simple fait de vouloir brancher un home cinéma prend des airs de parcours du combattant dont les péripéties font mouche dans l'inconscient collectif. De l'envie d'acquérir un ensemble vidéo dernier cri, au passage dans le grand magasin spécialisé, à la livraison épique sans oublier le grand déballage et la fameuse installation, tout passe à la moulinette de l'humour, à grands coups de promesses jamais tenues, à commencer par les ouvertures faciles et autres artifices publicitaires. En sept minutes, tous les travers de la société de consommation à l'ère du numérique sont délicieusement décortiqués. Le rire est omniprésent et laisse finalement le spectateur pantois : visiblement, le consommateur américain vit les mêmes choses que son alter-égo européen, et français en particulier.

Comment brancher son home cinéma est une pépite. Il célèbre dignement le retour des cartoons Disney : impeccables dans le fond et la forme. Tout simplement brillant !

A noter :
Comment brancher son home cinéma a été diffusé, aux USA, en première partie, de Benjamin Gates et le livre des secrets. En France, il fut attaché à Maxi Papa. En revanche, si Disney USA a bien communiqué sur le retour de ses courts-métrages, Disney France a jugé, elle, cette nouveauté quantité négligeable, prenant le choix de ne même pas la montrer à la presse. Une position incompréhensible et désespérante !

L'édition vidéo

Le cartoon est inclus en DVD Zone 1 et Zone 2 dans la compilation Trop Drôle ! - Volume 1 et en Blu-ray multizone dans la compilation Walt Disney Animation Studios - Short Films Collection.