Luxo Jr.

Luxo Jr.
L'écran titre
Titre original :
Luxo Jr.
Production :
Pixar Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 17 août 1986
Série :
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
John Lasseter
Durée :
2 minutes

Le synopsis

Maman lampe surveille bébé lampe qui s'amuse avec un ballon...

La critique

rédigée par
★★★★

En 1986, Steve Jobs - le célébrissime fondateur d'Apple - rachète la division infographie d'I.L.M. à Lucasfilm. Aussitôt rebaptisée Pixar, elle devient très vite le studio qui défriche le nouveau monde de l'animation 3D, à une époque où personne ne croit à son exploitation à grande échelle. Pour autant, même si l'animation est la façade de l'entité, la première mission de Pixar reste de fabriquer et de vendre des ordinateurs. Afin de démontrer aussi bien l'étendue de son talent que l'incroyable potentiel de l'animation numérique, sa turbulente équipe réalise, à cette fin, de nombreux courts-métrages. Le premier d'entre eux est Luxo Jr...

John Lasseter travaille sur la modalisation d'une lampe de bureau de type Luxo quand Ed Catmull vient le voir afin de lui proposer de réaliser un second court-métrage, et le tout premier sous la nouvelle entité Pixar ! Challenge accepté, c’est lors d'un festival d'animation en Belgique que le devenir de Luxo Jr. va se jouer. John Lasseter y montre, en effet, ses premières ébauches à un animateur belge, Raoul Servais, qui ne manque pas de le féliciter sur le résultat. Il en profite pour lui demander quelle est l'histoire de ce personnage. Alors que le jeune réalisateur américain lui répond qu'il y en a pas, et qu’il s’agit là juste d’une modélisation nue, son interlocuteur lui explique qu’il doit toujours y avoir une histoire, quel que soit la longueur du court-métrage, avec un début, un milieu et une fin... John Lasseter n'oubliera jamais cette leçon de création : peu importe le médium, l'important restent le scénario et les personnages.

L’autre déclic pour Luxo Jr. provient d’un épisode de la vie de tous les jours. Un employé de Pixar, en proie en un problème de garde, amène un matin au bureau son petit garçon. John Lasseter prend alors conscience combien la tête d’un enfant est disproportionnée par rapport à son corps. Il a ainsi l'idée de créer un bébé lampe et de s'amuser à l'animer. La relation entre les deux personnages reposera donc sur celle du jeu d’un bambin avec une balle. Sans budget pour les décors, le réalisateur se limite toutefois à un seul plancher : un mal pour un bien ; avec le recul, l’astuce permet de mieux se focaliser sur les personnages ainsi que leurs jeux d'ombres et de lumières.

Luxo Jr. est présenté au festival SIGGRAPH de 1986 et reçoit un accueil triomphal. Jim Blinn, un pionner de l'animation 3D, vient alors trouver John Lasseter pour un retour d’expérience. Contre toute attente, son interrogation principale n’est pas technique mais bien scénaristique : "la lampe adulte est-elle le père ou la mère ?". John Lasseter comprend sur cette simple question que son pari est gagné : pour la première fois dans l'histoire de l'animation 3D, le public s'intéresse plus aux personnages qu’à la technologie. Il est désormais possible et crédible de raconter des histoires avec ce nouvel outil !

L'académie des Oscars ne se trompe pas en nominant Luxo Jr. pour l'Oscar du Meilleur-Court-Métrage, une grande première dans l'histoire de l'animation 3D. Il faut dire que le cartoon est une véritable petit bijou. En deux minutes, son histoire simple et efficace captive le spectateur. Et 25 ans plus tard, ses effets, venus de la simplicité de sa réalisation, fonctionnent toujours autant ! Luxo Jr. n'a, en effet, pas pris une ride à l'inverse des successeurs. Honneur suprême, il a donné à Pixar son logo, devenu depuis légendaire et reconnaissable entre mille.

L'édition vidéo

Le court-métrage est disponible dans La Collection des Courts-Métrages Pixar.