Toy Story
Angoisse au Motel

Toy Story : Angoisse au Motel
L'affiche
Titre original :
Toy Story of TERROR !
Production :
Pixar Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 16 octobre 2013
Série :
Genre :
Animation 3D
Réalisation :
Angus MacLane
Musique :
Michael Giacchino
Durée :
22 minutes

Le synopsis

Alors qu'ils s'attendaient à faire une sympathique virée en voiture, Buzz, Woody et tous leurs amis voient leur voyage ecourté puis échouent dans un motel miteux...

La critique

rédigée par
★★★

Auréolés d'un Oscar du Meilleur Film d'Animation avec Toy Story 3, Woody et Buzz reviennent dans une nouvelle collection de cartoons proposée au cinéma (les Toy Story Toons), inaugurée avec Vacances à Hawaï et poursuivie par  Mini Buzz et Rex, le Roi de la Fête. La démarche n’est pas nouvelle en soi. Pixar a, en effet, déjà réalisé des courts-métrages basés sur les personnages de ses long-métrages. Sans être présenté au cinéma, La Nouvelle Voiture de Bob a ainsi ouvert le bal tandis que Tokyo Martin, un épisode de la peu glorieuse série, Cars Toon, a investi lui les salles obscures. Si Toy Story : Angoisse au Motel continue les aventures des jouets les plus célèbres du cinéma, le format est toutefois inhabituel pour Pixar. Il s’agit, en effet, du tout premier spécial réalisé par le studio de Luxo Jr. et, par la même, son tout premier moyen-métrage.

Pour Pixar, Toy Story : Angoisse au Motel est donc un nouveau double défi à relever. Jusqu’à lui, le studio s’est en effet contenté de travailler sur les courts et longs-métrages. Deux exercices certes très différents mais où le rythme est laissé à l’appréciation des réalisateurs. Il n’y a ainsi pas besoin d’avoir une histoire découpée au métronome pour y accueillir de la publicité. Toy Story : Angoisse au Motel ne connait pas, lui, ce confort d’écriture : les scénaristes se doivent ainsi de prévoir les coupures publicitaires pour la chaine censée le diffuser et organiser, par la même, un cliffhanger intermédiaire pour ménager le suspense et faire en sorte que le téléspectateur ait l’envie de rester et/ou de revenir sur le programme. L’autre grande première que constitue Toy Story : Angoisse au Motel est son statut de production halloweenesque. Pixar a donc du, pour lui, apprendre à faire peur : avec manifestement quelques ratés au démarrage ; les premiers jets de l’histoire ayant été jugés par trop effrayants et le récit réécrit pour faire du special une œuvre bien plus légère.

Toy Story : Angoisse au Motel est réalisé par Angus MacLane. Venu de Portland dans l'Orégon, l'artiste entre chez Pixar en 1997 pour travailler sur le cartoon, Le Joueur d'Échecs. Il est ensuite animateur sur presque tous les longs-métrages du studio (1001 Pattes (a bug's life), Toy Story 2, Monstres & Cie, Le Monde de Nemo, Les Indestructibles, Cars - Quatre Roues, Ratatouille, WALL•E, Là-Haut et Toy Story 3) mais aussi certains de ses courts-métrages comme Drôles d'Oiseaux sur une Ligne à Haute Tension et L'Homme Orchestre. Il passe également derrière la caméra pour BURN•E et Mini Buzz ; Toy Story : Angoisse au Motel constituant ainsi sa troisième réalisation.

Toy Story : Angoisse au Motel est un opus assurément réussi des aventures de Woody et Buzz. Si Monstres & Cie et surtout Cars n’arrivent pas à être des franchises uniformes dans leur qualité, Toy Story est, sans contestation possible, la plus stable, la plus cohérente et la plus réussie de Pixar. Ici, les artistes ont donc choisi de se concentrer uniquement sur une poignée de personnages : Woody, Buzz et Jessie mais aussi Rex et Monsieur Patate ainsi que quelques nouveaux venus, tout droit sortis de Toy Story 3, M. Labrosse et Trixie. Tout ce petit monde se retrouve alors en voiture, emmené par Bonnie, et obligé de s’arrêter dans un motel miteux à la suite d’une panne. Comme tout bon film d’horreur qui se respecte, l’endroit est propice à pléthore de mystères qui vont effrayer la troupe de jouets. Le téléspectateur s’amusera ainsi à voir M. Labrosse, peluche qui rêve d’être comédien, faire des commentaires sur les trucs et astuces des films d’horreur à la manière d'un Scream 3 dont la trame consistait en un film d'horreur dans le film d'horreur. Mais le véritable héros de l’opus est incontestablement Jessie, la jolie cowgirl qui décroche, pour une fois, le premier rôle de l’aventure. Elle doit, de fait, non seulement affronter ses propres peurs mais également sauver ses amis des dangers qui se présentent à eux... Au final, le seul regret restant à formuler est peut-être que les histoires tournant autour de Toy Story commencent toutes à se ressembler un peu tant il y a, en effet, dans Toy Story : Angoisse au Motel un petit air de déjà-vu venu de Toy Story 2.

Parmi les nouveaux personnages, deux ressortent également du lot. Il y a d’abord et principalement Commandant Carl, une sorte de G.I. Joe, qui aide Jessie à fuir du motel mais aussi l’iguane Mr. Jones qui fait étrangement penser à Joanna dans Bernard et Bianca au Pays des Kangourous...

Comme dans tout bon Pixar digne de ce nom, un certain nombre de clins d’œil est effectué tout au long du moyen-métrage. Les téléspectateurs noteront, par exemple, dans la scène du cimetière, au tout début du film, les noms sur les tombes qui appartiennent tous à des personnages morts dans les précédentes productions pixariennes. Le camion de Pizza Planet est, quant à lui, bien évidemment de la partie, placé dans un calendrier situé derrière l’ordinateur. Enfin, un tableau accroché au dessus d’un des lits du motel reprend un artwork de The Good Dinosaur, une future production Pixar prévue de sortir en 2015.

Toy Story : Angoisse au Motel est une belle réussite ; rien d’ailleurs, mis à part son découpage, ne démontrant qu'il a été prévu pour la télévision ! De la technique à son animation, de sa qualité d’écriture au soin apporté aux personnages, tout fait de ce moyen-métrage une jolie pépite de plus au sein de ce qui est définitivement la meilleure franchise de Pixar.

L'édition vidéo

Jaquette Toy Story : Angoisse au Motel
Jaquette Toy Story : Angoisse au Motel
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2014
Zone 2 Simple 2015
Edition Blu-ray Disc
Zone A Simple Multizone 2014