Titre original :
Alice Comedies
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie France :
Le 7 décembre 2016
Distribution :
Malavida Films
Genre :
Animation 2D
Réalisation :
Walt Disney
Musique :
Orchestre de Chambre d’Hôte
Durée :
42 minutes

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 25 octobre 2016

Pouvoir assister à une séance de cinéma pour visionner des trésors vieux de plus de 92 ans est une chance inestimable ! Et c'est justement ce que propose, pour le plus grand bonheur des spectateurs, Malavida Films. Le label français offre, en effet, aux néophytes comme aux cinéphiles, amateurs ou passionnés de Walt Disney, de replonger dans l'histoire d'Hollywood en redécouvrant les premiers pas d'un génie qui venait de créer ce qui deviendra l'un plus grands studios contemporains !

Malavida Films a ainsi la bonne idée de proposer un programme qui compile quatre courts-métrages de la série Alice Comedies. Il a choisi pour cela de diffuser les trois premiers (excluant le pilote Alice's Wonderland produit en 1923 par la première société de Walt Disney, Laugh-O-Gram Films, Inc) Alice's Day at Sea, Alice's Spooky Adventure et Alice's Wild West Show ainsi que le 34ème, Alice the Fire Fighter. Ils se sont vus respectivement titrés en français Une Journée à la Mer, La Maison Hantée, Le "Pestacle" de Far West et Alice Chef des Pompiers. La sélection menée est somme toute intéressante. Elle permet en effet de bien appréhender les débuts de Walt Disney ainsi que les progrès accomplis en très peu de temps. Bonne idée également que de proposer des courts-métrages avec deux des actrices ayant le plus participé à la série : Virginia Davis et Margie Gay. Bien-sûr, un choix différent ou l'ajout d'un ou deux cartoons de plus était possible ; la durée étant au demeurant un peu courte. L'épisode qui manque peut-être le plus à l'appel est Alice Solves the Puzzle qui voit la naissance du personnage de Pat Hibulaire et l'apparence définitive de celui de Julius le chat, introduit dans Alice's Spooky Adventure, prendre forme. Mais hors de question ici de bouder son plaisir : Alice Comedies est véritablement une aubaine à ne rater sous aucun prétexte.

La sélection de cartoons établie, le montage même du film mérite lui-aussi attention. Chose étonnante : Alice Comedies présente les cartoons dans le désordre commençant par le troisième puis revenant au second passant directement au trente-quatrième avant de finir par le premier. Si d'un point de vue chronologique et historique, cet ordre est évidemment fort discutable, il se justifie en revanche par la volonté d'accrocher puis de conserver l'attention des spectateurs, en particulier des plus petits, en proposant d'abord les épisodes les plus divertissants : il faut bien avouer que le premier épisode de la série (qui est ici le dernier de la compilation) n'était de loin pas le meilleur et n'a pas la capacité de convaincre tout de go un jeune auditoire.

Le grand intérêt de Alice Comedies réside, en réalité, dans le fait que trois des courts-métrages présentés dedans ne sont pas disponibles en DVD dans le commerce mais uniquement visible dans une version non restaurée en ligne. De plus, et il faut le souligner, le film permet de profiter d'une diffusion sur grand écran dans une restauration tout simplement ex-tra-or-di-nai-re ! C'est bien simple, même en DVD pour Alice's Wild West Show, les courts-métrages n'ont jamais été aussi beaux. Le travail accompli sur l'image est superbe. Malavida Films a ainsi retrouvé la trace des courts-métrages chez Eye, la Cinémathèque néerlandaise, qui les avait restaurés et numérisés à partir des bobines nitrates. Malavida Films a ensuite enrichi ce travail d’une restauration numérique effectuée par TITRA Film. De nombreuses imperfections liées à l’âge des oeuvres ont ainsi pu être corrigées afin d’obtenir une copie d’une qualité rare pour des cartoons des années 1920.

Dans la volonté de restauration entreprise, le plus discutable est sans aucun doute le choix de la musique pour accompagner les courts-métrages. Malavida Films a, il est vrai, fait appel à l’Orchestre de Chambre d’Hôte pour la création d’une bande originale décalée, une bande-son décidément très ancrée en 2016, dénuée d'un brin de nostalgie et formant un anachronisme potentiellement gênant !

Le programme Alice Comedies a enfin la bonne idée de se voir présenté en version ciné-concert et en atelier jeune public avec le concours de l’ADRC (Agence pour le Développement Régional du Cinéma ). Ainsi, ce sont quatre créations sonores pour un programme inédit qui sont proposées aux salles de cinéma selon leur choix : une version ciné-concert (duo flûte traversière, guitare électrique), une bande originale orchestrale (huit musiciens), une version muette pour projection bonimentée et enfin une version avec pastille vocale (cartons et sous-titres lus pour faciliter la compréhension des tout-petits).

Alice Comedies est ainsi un programme réjouissant visible dans la France entière dans le circuit de salles d'Art et d'Essai. Il permet au plus grand nombre de découvrir sur grand écran les premiers pas de Walt Disney à Hollywood dans une version restaurée qui n'a jamais été aussi belle. C'est une occasion à ne rater sous aucun prétexte !

L'édition vidéo

A venir...