La Vallée des Castors
L'affiche
Titre original :
Beaver Valley
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 19 juillet 1950
Genre :
Documentaire
Réalisation :
James Algar
Musique :
Paul J.Smith
Durée :
32 minutes

Le synopsis

Les montagnes de l'ouest américain accueillent une multitude de petites vallées, difficilement accessibles pour l'homme. L'une d'entres elles renferme une importante colonie de castors qui constitue un maillon essentiel à l'écosystème local où cohabitent marmottes, ratons laveur et loutres...

La critique

rédigée par
★★★★

Passionné de flore et de faune, Walt Disney peut être considéré comme le pionner du documentaire animalier. Dès 1948, il met, en effet, en chantier la collection des True-Life Adventures dont les courts et longs-métrages seront multi-oscarisés. Cette série, inaugurée avec le mini-documentaire, L'île aux phoques, constitue d'ailleurs la première véritable incursion de la Compagnie de Mickey dans la production de films "live". Elle comporte un total de sept courts-métrages (La vallée des castors en étant le second) avant de s'ouvrir, en 1953, avec Le désert vivant, au format des longs-métrages qui devient, à partir de cette date, la norme de production des True-Life Adventures.

La vallée des castors immerge le spectateur, au fil des saisons, dans la vie de petites créatures à bien des égards attachantes : les castors. Il propose, en effet, de révéler, aux spectateurs, dans des conditions optimales, aussi bien les amours que les taches quotidiennes (la construction et l'entretien des barrage et terrier) de toute la colonie. Le court-métrage révèle ainsi le charme indéniable de ces petits animaux dont l'engouement au travail et la conscience collective sont bluffants d'humanité. Il insiste d'ailleurs sur leur rôle essentiel dans tout l'écosystème, en s'attardant également sur la faune cohabitant aux alentours, de la loutre au coyote en passant par la marmotte ou le raton laveur.

La vallée des castors propose donc trente minutes de pur divertissement dépaysant, tout entier magnifié par la narration de Winston Hibler et l'orchestration de Paul J.Smith. Après L'île aux phoques, James Algar signe, ici, une nouvelle pépite qui, ovationnée, se voit récompensée de l'Oscar du Meilleur Court-métrage Documentaire.

Véritable petit bijou dans le genre, La vallée des castors est à voir sans modération !

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur
1912 • 1998
Réalisateur

L'édition vidéo

Le court-métrage est sorti, en DVD Zone 1, dans la collection Walt Disney's Legacy, le 5 décembre 2006. Il est dans le premier volume de l'intégrale des documentaires de la série des True-Life Adventures : Wonders of the World.