Rodéo Fantastique

Rodéo Fantastique
L'affiche
Titre original :
Run, Appaloosa run
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 29 juillet 1966
Série :
Genre :
Aventure
Réalisation :
Larry Lansburgh
Durée :
48 minutes

Le synopsis

Mary, une indienne du Nord-Ouest de l'Idaho, élève Holy Smoke, un petit poulain de la race Appaloosa. Séparés à la suite de nombreuses péripéties, ils se retrouvent à la vieille d'un dangereux rodéo...

La critique

rédigée par
★★★

Passionné de flore et de faune, Walt Disney peut être considéré comme le pionner du documentaire animalier. Dès 1948, il met, en effet, en chantier la collection des True-Life Adventures dont les courts et longs-métrages seront multi-oscarisés. Cette série, inaugurée avec le mini-documentaire, L'île aux phoques, constitue d'ailleurs la première véritable incursion de la Compagnie de Mickey dans la production de films "live" . Elle comporte un total de sept courts-métrages avant de s'ouvrir, en 1953, avec Le désert vivant, au format des longs-métrages qui constitue, à partir de cette date, la norme de production des True-Life Adventures. Pour autant, Walt Disney n'entend pas abandonner le genre des courts-métrages documentaires. Il crée, il est vrai, dans la foulée, une nouvelle collection entièrement dédiée à ce format qu'il baptise People and Places. Cette série s'axe essentiellement sur les us et coutumes des populations à travers le monde. Elle comprend dix-sept épisodes produits entre 1953 et 1960. Trois (The Alaskan Eskimo en 1953, Men Against the Arctic en 1955 et The Amas Girls en 1958) sont oscarisés. Parallèlement, dès 1954, et jusqu'en 1984, les studios Disney mettent en production des courts et moyens-métrages dits "spéciaux", en ce sens qu'ils n'appartiennent à aucune collection ou série, mais sont uniquement des "one shot". La première moitié est ainsi constituée de courts-métrages inférieurs à 35 minutes et l'autre, de moyens-métrages, dont la durée est comprise entre 35 et 50 minutes. Sur ces derniers, dix ont été produits directement pour le cinéma et quatre ont d'abord été diffusés à la télévision avant d'avoir les honneurs du grand écran. Si tous ces moyens-métrages ont une durée identique aux films IMAX récemment produits par Disney (La Légende de l'Étalon noir, Aliens of the Deep...), ils n'ont pas, à la différence de leurs benjamins, été retenus pour figurer dans la liste officielle des longs-métrages.

Larry Lansburgh prend dans ce cadre en charge la réalisation de Rodéo Fantastique. Accueilli dès les années 40 dans l’équipe de Walt Disney, l’homme est un grand spécialiste des docu-fictions animaliers filmés en extérieur, sans acteur, ni artifice. Au sein du studio, il s’occupe d’abord des parties "live" des films d'animation comme Saludos Amigos, Les Trois Caballeros ou Danny, Le Petit Mouton Noir puis se voit confier, fort logiquement, des courts-métrages "live" à l'exemple de Ouragan, le Pur-Sang sorti en 1954.

Mais Larry Lansburgh a d'autres ambitions, et parmi elles, la production de longs-métrages. Il propose ainsi en 1954, à Walt Disney, l'histoire de La Revanche de Pablito dont il a déjà entièrement développé le script. Etant lui-même un cavalier hors pair, il réalise également autour du thème de l’équitation de nombreux courts-métrages dont The Horse With the Flying Tail (1960) qui décroche l'Oscar du Meilleur Court-Métrage, mais aussi Rodéo Fantastique (1966) ou encore Hang Your Hat on the Wind (1969). En dehors des chevaux, il signe d'autres courts-métrages animaliers dont un est nominé à l'Oscar du Meilleur Court-Métrage, Cow Dog (1956) tandis qu'un autre le remporte, The Wetback Hound (1957). Il travaille parallèlement beaucoup pour la télévision, et ce, même après sa retraite des studios Disney prise en 1971, avec notamment, The Horse of the West (1957), Hacksaw (1971), Chester, Yesterday's Horse (1973) ou Runaway on Rogue River (1974).

Rodéo Fantastique est ainsi un docu-fiction efficace qui bénéficie à plein de la fraicheur de son actrice principale, Adele Palacios, dans le rôle de Mary. Elle y rayonne, en effet, non seulement par sa grande beauté mais aussi par la justesse de son jeu, tout à fait excellent quand il s’agit de restituer sa relation aux animaux. La belle est d’autant plus enthousiasmante qu’elle est une indienne américaine moderne, un statut rarement traité à l’écran à l’époque. L’autre grande réussite du casting est assurément, Holy Smoke. Ce personnage chevalin est, il est vrai, complet et établit une vraie complicité avec les spectateurs qui vibrent pour toutes ses péripéties.

Court-métrage de grande qualité, Rodéo Fantastique démontre l’étendue du talent de Larry Lansburgh pour les docu-fictions animaliers centrés sur les chevaux.

A noter :
Le court-métrage a été projeté en première partie de Lieutenant Robinson Crusoé. Il eu ensuite droit à une diffusion sur l'émission d'anthologie, Walt Disney's Wonderful World of Color, le 22 octobre 1967. En France, il est sorti au cinéma le 23 août 1970 en tant que première partie de séance d’un long-métrage (dont l’information sur le titre, le label ou même le genre n’est pas connue).

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Jaquette Rodéo Fantastique
Jaquette Rodéo Fantastique
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2011