Last Chance Lloyd

Last Chance Lloyd
L'écran titre
Titre original :
Last Chance Lloyd
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 30 août 2011
Série :
Genre :
Comédie
Réalisation :
Taz Goldstein
Durée :
10 minutes

Le synopsis

Llyod ne s’avère pas vaincu : il ira au bal de promo avec une fille à son bras... sa sœur !

La critique

rédigée par
★★

Si les studios Disney ont pris l'habitude d’accompagner leurs films d'animation d’un court-métrage inédit, ils n’avaient pas élargi cette pratique à leurs productions « live ». C’est chose faite en 2011 avec le tout premier du genre, Tron : The Next Day, un mélange de docu-fiction, de matériel promotionnel viral et d'annonce de suite... Contre toute attente, le label remet le couvert avec Le Grand Soir, un film qui n'a pourtant pas brillé au box-office. Au delà de leurs intérêts artistiques, ces mini-œuvres, qui n’apparaissent que sur les galettes HD et non sur les DVD, constituent, en réalité et surtout, des produits marketing destinés à convaincre le consommateur de passer au blu-ray. La démarche est ainsi autant subtile que maline même si elle est évidemment castratrice pour le consommateur, et notamment le fan : un collectionneur encyclopédique des œuvres Disney se voit ainsi forcer la main pour acquérir certes le meilleur format, mais aussi le plus cher ! Une nouvelle règle s’instaure donc désormais : en plus des bonus, des œuvres supplémentaires sont adjointes dans les éditions Blu-Ray ou Blu-Ray 3D. Marvel a déjà pris le même chemin, en ne proposant des courts-métrages inédits qu'en Blu-ray, et Disney fait dans le plus frustrant encore en plaçant un court-métrage inédit sur la saga de Pirates des Caraïbes dans un coffret regroupant les 4 films en Blu-Ray. Les passionés qui ont déjà les trois premiers volet vont devoir repasser à la caisse...

Alors, que vaut Last Chance Lloyd ? En gros, Disney applique le bon vieux principe du « rien ne se perd, tout se recycle » : c’est, en effet, une sorte de conglomérat de plusieurs séquences tournant autour d'un personnage (coupées au montage) agrémentées de scènes tirées du film, notamment en début et fin de court-métrage, afin de créer une continuité scénaristique. Seuls les deux tiers de l’opus sont donc vraiment inédits pour le spectateur. Ce procédé de production -plus industriel qu’artistique- handicape à l’évidence la réussite de l’ensemble qui vaut ainsi principalement pour deux choses : d'abord la scène où Llyod provoque un incendie en faisant sa demande romantique à une fille et ensuite, l’explication -qui fait défaut dans Le Grand Soir !- de sa venue au bal avec sa sœur.

Last Chance Lloyd est dispensable : il apparait plus comme un « bonus vidéo » bricolé qu’un véritable court-métrage autonome...

L'édition vidéo

Le court-métrage est disponible sur le Blu-Ray du (Le) Grand Soir.