Dossier » The Walt Disney Company » Bilans Annuels
The Walt Disney Company » Bilans Annuels

2010 : Belles & Bien Jouets

L'article

rédigé par
Publié le 15 décembre 2010

"2010 est annoncée en grandes pompes et semble très prometteuse dans tous les domaines", voilà comment se concluait le bilan de l'année 2009 qui n'avait pas convaincu les passionnés de Disney. Un an après, nous voilà à même de juger si Disney a tenu ses promesses.

Et bien, oui ! The Walt Disney Company nous a proposé cette année de vivre des aventures de grande qualité, essentiellement dans le domaine des productions cinématographiques.

Les fans d'animation ont eu de quoi se réjouir. Quatre films d'animations, tous réussis, ont ponctué l'année 2010. Walt Disney Animation Studios nous livre (enfin !) une nouvelle production en 2D. Et quelle belle réussite ! La Princesse et la Grenouille nous narre les aventures jazzies et riches en mucus de Tiana, jeune serveuse destinée à devenir une princesse suite à sa rencontre avec le Prince Naveen. C'est ensuite au tour de Pixar de briller avec un Toy Story 3 touchant, drôle et qui a fait fondre en larme de nombreux spectateurs en touchant l'enfant qui sommeille en eux. L'essence même d'un film Disney, selon Walt lui-même.
DisneyToon Studios innove et fait voyager ses fées dans notre monde. Clochette et l'Expédition Féerique est sans aucun doute le plus épique des films de la saga et a su convaincre quelques sceptiques pas encore convaincus par les deux premiers volets. Et enfin, Raiponce est la révolution annoncée : le conte de fées musical et riches en émotion par excellence si cher au studio allié à une touche de modernité enthousiasmante. Un chef-d'œuvre instantané.
Et cerise sur le gâteau, Waking Sleeping Beauty lève le rideau sur les conditions de la création des films d'animation des années 1990. Un documentaire passionnant et indispensable auquel s'ajoute la visite à Paris de l'animateur Glen Keane à l'occasion de l'avant-première mondiale de Raiponce (qui a lieu à Disneyland Paris) et d'une exposition de ses œuvres dans la capitale.

Le label Walt Disney Pictures a assurément gagné en prestige cette année grâce à des productions bien plus ambitieuses que l'année passée. Ainsi Alice au Pays des Merveilles (bien qu'il déçoive de nombreux spectateurs) se paye le luxe d'être le plus gros succès au box-office de la compagnie en dépassant le milliard de dollars de recette (Toy Story 3 a fait de même peu de temps après, faisant de Disney le studio le prolifique de l'année). L'univers étonnant du film en a donc séduit plus d'un. Prince of Persia : Les Sables du Temps est une aventure épique, magique et qui permet de s'évader avec un plaisir certain. L'Apprenti Sorcier est définitivement "cool" et son hommage à Fantasia apprécié des fans. Secretariat se voit privé d'une sortie cinéma en France mais séduit les critiques américaines tandis que le très attendu Tron, l'Héritage commence sa carrière aux Etats-Unis.

Disneynature nous plonge cette année dans les fonds marins avec Océans, qui propose des images maritimes d'une beauté incomparable. Les moyens techniques développés pour ce film de Jacques Perrin magnifient le sujet et rendent l'expérience unique. Disneynature s'installe confortablement dans le paysage cinématographique et chaque film se voit attendu par les fans avec une impatience grandissante. Parmi les films restants, Iron Man 2 sort du lot avec un film musclé qui ravit les fans du genre et les fans de l'oncle Walt (les références à E.P.C.O.T. y sont légion). C'Était à Rome, La Dernière Chanson, Sexy Dance 3 : The Battle et You Again ne trouvent pas vraiment leur public bien qu'ils ne soient pas foncièrement mauvais.
À la télévision, Disney semble tâtonner. Ainsi, de nombreuses séries ont été arrêtées, certaines pourtant bien installées (Ghost Whisperer, Ugly Betty, Scrubs - Toubib Or Not Toubib, Hannah Montana, Lost, les Disparus - bien que pour ces deux dernières, la fin était prévue de longue date), d'autres alors qu'elles étaient tout juste naissantes (JONAS, La Nouvelle Vie de Gary, la pourtant très réussis Legend of the Seeker - L'Épée de Vérité, la prometteuse FlashForward, Happy Town, Scoundrels, My Generation). Heureusement, Desperate Housewives et Grey's Anatomy - À Cœur Ouvert restent à l'antenne, confirmant l'attachement qu'éprouvent les téléspectateurs à leurs personnages bien définis. Desperate Housewives devient la série Disney la plus ancienne à encore être en cours de diffusion. Enfin saluons le succès de nouvelles séries Castle et Hannah Montana Forever, la première s'installant comme la nouvelle série à succès d'ABC, la seconde concluant les aventures de Miley Stewart devant des millions de fans.

Le Blu-ray Disc continue son chemin et de nombreux films d'animation sont proposés sur ce support qui les magnifie véritablement. Ainsi, Dumbo, Toy Story, Toy Story 2, La Princesse et la Grenouille, La Belle et la Bête, Toy Story 3, Fantasia, Fantasia 2000 rejoignent nos collections. La restauration des films les plus anciens est remarquable et l'interactivité atteint son paroxysme avec les making-of de La Belle et la Bête et Prince of Persia : Les Sables du Temps. Côté DVD, la vraie surprise est la sortie absolument inespérée des courts-métrages en noir et blanc de Mickey Mouse. Deux éditions doubles à conserver précieusement afin de (re)découvrir les premiers pas de l'icône de la compagnie. On remarquera aussi la sortie très appréciée de Lilo & Stitch - La Série tant il est rare qu'une série animée soit proposée en intégralité (quelques épisodes restent cependant à sortir).

Disney comble ses fans cette année et propose ENFIN (le mot est faible) de découvrir l'intégrale des bandes dessinées de Carl Barks, l'auteur qui a développé l'univers de Donaldville (et créé rien de moins que Picsou, Gontran, Miss Tick, les Rapetou, Géo Trouvetou, les Castors Juniors, Flairsou, Gripsou, etc.) au travers de 24 volumes dont le premier est disponible en décembre. Ne s'arrêtant pas là, d'autres albums sont et seront également édités pour contenter tous les publics. On attend avec impatience la suite des intégrales et les fac-similés de bandes dessinées d'époque tandis que les plus jeunes apprécient la collection Histoires de... qui propose des histoires récentes mettant en scène Mickey, Donald et compagnie.
Disney Interactive Studios propose des jeux vidéos bien plus ambitieux qu'à l'accoutumée : Split/Second Velocity convainc les gamers les plus exigeants, Epic Mickey surprend par son scénario poussé qui met à l'honneur des personnages oubliés tels qu'Oswald, Gus le Gremlin ou encore Horace et Clarabelle dans un univers dérivé de Disneyland et Tron: Evolution est indispensable à ceux qui veulent tout savoir de l'univers des films car son histoire se situe entre les deux. Graphiquement, il est évidemment bluffant tant l'univers de Tron se marie naturellement au jeu vidéo.

Dans les Parcs à thème, on attend toujours les mêmes choses que l'an dernier. 2011 et 2012 seront riches en nouveautés. Mais on ne peut bien sûr pas passer sous silence les trois événements majeurs de l'année : le retour de Captain EO est apprécié par les nostalgiques partout dans le monde, l'ouverture du très immersif Toy Story Playland complète l'offre du Parc Walt Disney Studios de Disneyland Paris et le spectacle World of Color rend un vibrant hommage aux productions Disney au travers de projections, de lasers, de lumières, à Disney California Adventure.

2009 était bien une période de transition qui préparait le terrain pour cette année qui fut très riche en succès. Jamais Disney n'a autant satisfait les fans : deux films de princesses, des films live aux univers riches et développés, des bandes dessinées cultes, le retour d'une attraction vintage, la mise à disposition des courts-métrages de Mickey, des clins d'oeil intelligents à l'univers Disney dans des blockbusters, la sortie d'un documentaire passionnant sur la création de films cultes, une exposition artistique à Paris. Autant dire que 2011 est attendu au tournant. Et quelques réserves sont permises : Winnie l'Ourson, tout réussi qu'il puisse être, ne pourra prétendre à un succès égalant ceux de La Princesse et la Grenouille et Raiponce, Cars 2 n'emballe personne, Gnomeo & Juliette fait grincer des dents tandis que Mars Needs Moms! et Le Grand Soir laissent indifférent. Seul Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence et Les Muppets se démarquent chez Walt Disney Pictures, les autres films suscitant l'intérêt étant prévus sous d'autres labels : Disneynature promet de beaux moments avec Pollen et Félins : Le Royaume du Courage, Marvel Studios n'aura jamais été aussi prolifique et proposera des films mettant en scène des personnages cultes pour les lecteurs de comics (Thor, Captain America et les X-Men), Touchstone Pictures distribuera d'ambitieuses productions DreamWorks dont un film de Steven Spielberg (Numéro Quatre, Real Steel, War Horse).

On attend également avec impatience Star Tours: The Adventures Continue et The Little Mermaid: Ariel's Undersea Adventure, deux attractions qui s'annoncent comme révolutionnaires, le Fantasmic! de Tokyo DisneySea, Cinderella's Fairytale Hall à Tokyo Disneyland ainsi que les festivités du cinquième anniversaire de Hong Kong Disneyland. Les amateurs de vacances sereines et exotiques découvriront le Disney Dream, dernier paquebot de la Disney Cruise Line récemment mis à flot et Aulani, un tout nouveau resort à Hawaï. À Disneyland Paris, le Festival des Moments Magiques proposera de vivre une expérience hors du commun grâce à encore plus d'interactions avec les Personnages Disney, notamment via un nouveau spectacle avec Peter Pan et un nouveau point de rencontre avec les Princesses Disney. Autant dire que les yeux des fans sont rivés sur les continent américain et asiatique.
Le programme de 2011 est donc très chargé et semble proposer du bon comme du mauvais. Après une année sans fausse note et qui a dépassé leurs attentes, les fans se retrouvent à présent dans une période de doute et n'attendent qu'à être agréablement surpris. Disney renouvellera-t-il son exploit ?