Dossier » Vie du Site » Articles
Vie du Site » Articles

Disney : De A à Zuzu
Les Années 2006 - 2010

L'article

Publié le 15 avril 2010

[2006 - 2008] Expansion

En mars 2006, une nouvelle rubrique débarque sur le site et se consacre aux (Les) Filiales Disney. Jusque là, les quelques films Touchstone traités sur Zuzu Disney erraient dans la partie des films "Live". Il devenait urgent de leur donner une vraie exposition. Sont donc désormais traités dans un chapitre identifié comme tel,(et dans un premier temps), les films de filiales les plus emblématiques, sans aucune volonté d'être exhaustif ; le thème se situant à la limite de la ligne éditoriale de Zuzu Disney.

Au fil du temps, Les Filiales Disney accueillent toutes les fiches qui n’ont pas leur place ailleurs ; telles celles consacrées aux DVDs des parcs (squattant le chapitre des Trésors de Disney) ou aux productions inclassables (perdues dans la partie Bientôt en DVD).

Qui dit nouvelle partie, dit nouvelle bannière ! Mr Cody étant aux abonnés absents depuis plusieurs mois, Timon Timauvais et Zuzu lancent donc un appel à l’aide auprès des membres du forum Disney Central Plaza travaillant dans le milieu du web design ou tout simplement étudiant. Le premier à apporter sa contribution est Scamp : il livre la bannière Les Filiales Disney et réalise également celle du 6ème anniversaire du site.

Côté exclusivités, 2006 est un excellent cru avec des invitations à des projections presse pour Bambi 2, The Wild ou Antartica, Prisonniers du Froid. Mais deux événements vont être réellement exceptionnels. Tout d'abord, la projection en avant-première de Cars - Quatre Roues. Non seulement, le film est projeté en numérique mais en plus une séance de questions/réponses avec John Lasseter en personne est organisée après. Tout simplement magique ! Pour le tapis rouge, Zuzu décroche même une photo avec le Maître…

Un mois plus tard, c'est l'avant-première de Pirates des Caraïbes : Le Secret du Coffre Maudit suivie de la conférence de presse avec Johnny Depp, Orlando Bloom et Jerry Bruckheimer, qui devient une expérience autant grisante qu’impressionnante.



En juin 2006, Lucky, le futur webmestre du superbe Disney Next, propose ses services pour refaire la bannière de la page d'accueil. Toute aussi réussie que la précédente, elle reprend bien l'essence de Zuzu Disney. Il en profite également pour remanier la bannière Les Compilations Disney. Le même mois, une nouvelle partie, Bibliographie, est ouverte ; sa bannière est signée de Vicky. Enfin, un mois plus tard, s'ouvre, Le Grenier de Zuzu Disney qui a pour ambition de contenir la liste des anciens Billets d'Humeur de Timon Timauvais, celle des 50 dernières mises à jour du site ainsi que la rétrospective de ses anciens visuels. Timon Timauvais demande à un membre très spécial de Disney Central Plaza, Timon La Mangouste, bientôt prénommé Titash, de se charger de sa bannière. Son talent, bluffant, fait le reste... Timon Timauvais, lui proposera d'ailleurs, quelques mois plus tard, d’être le correcteur de son site Timon la Mangouste. Une réelle amitié est née...

Durant le dernier trimestre 2006, un événement passionne la galaxie des fans Disney francophones. Le prestigieux Grand Palais répare, en effet, l'effroyable affront fait depuis toujours par le pays de Molière au Papa de Mickey en lui ouvrant ses galeries républicaines. Du 16 septembre 2006 au 15 janvier 2007, une superbe exposition consacrée à l'inspiration des œuvres des studios Disney du vivant de leur créateur s’y déroule avec succès. Elle retrace ainsi toutes les influences artistiques de la production des tout premiers Mickey Mouse jusqu'au Livre de la Jungle. Des meetings sont organisés pour assister aux conférences qui ont lieu conjointement. Zuzu Disney traite de l’événement en chroniquant le DVD de l’expo et la manifestation elle-même, par le biais d’un billet d’humeur de Timon Timauvais.

Début 2007, un affreuse rumeur envahit le web Disney mondial. Les studios de Mickey auraient décidé de stopper, purement et simplement, la superbe collection des Walt Disney Treasures. Une campagne sans précédent est mise en place pour la sauver. Les fans Disney du monde entier se mettent en mouvement pour envoyer des courriers de protestation aux responsables des studios afin de manifester leur attachement à la collection. En France, la campagne est relayée par Zuzu Disney alors fer de lance du web francophone. Elle est un vrai succès. Disney revient en effet sur sa décision. Trois nouvelles vagues sont alors proposées au public. Il faudra attendre le printemps 2010 pour voir Bob Iger, le nouveau PDG de Disney, tourner le dos à l'héritage de son studio et stopper purement et simplement cette collection de renom.

En mars 2007, toujours soucieux d'être le plus exhaustif possible sur les productions Disney, Zuzu Disney propose une nouvelle partie : les Courts-Métrages Disney. Elle liste ainsi tous les courts-métrages "live" produits par les studios de Mickey. Pour la première fois, Zuzu réalise le visuel. En effet, l'achat d'un nouvel ordinateur et d’un logiciel de retouche photo et de graphisme (Paint Shop Pro) lui donne des ailes. Il s'exerce à faire du détourage et de l'assemblage d'images. Au fur et à mesure, il s’amuse à refaire chacune des bannières du site. Ce qu’il perd en résultat graphique, Zuzu pense le gagner en indépendance. Eternelle crainte du créateur de Zuzu Disney…

Un mois plus tard, un nouveau chapitre va voir le jour. Une discussion avec Dash, le plus grands faiseurs de listes du monde Disney (au sens propre comme au sens figuré), convainc Zuzu d’accorder à chacun des cartoons une fiche autonome. En parler uniquement dans les Trésors ne leur rend, en effet, pas justice. En avril 2007, ouvre donc Les Cartoons Disney.

Le même mois, Zuzu Disney réalise son premier poisson d'avril. Il s'agit d'une fausse fiche traitant la suite de Blanche Neige et les Sept Nains. Bien que l'idée même d’un numéro 2 au premier long-métrage de Walt Disney soit considérée comme une hérésie par les fans Disney du monde entier, certains tombent dans le panneau de Blanche Neige 2 : Le Mariage des Sept Nains. Il faut dire que la jaquette réalisée par Scamp trompe son monde et que les fans croient reconnaitre dans l’inventé Draguy le dragon (inspiré en réalité du Dragon Récalcitrant), le dragon se retrouvant sur le char final de la nouvelle parade de Disneyland Paris. Même si la blague a un faible retentissement à l’international, un forum italien se fait avoir et reprend l’info. Encore aujourd’hui, Google aidant, des internautes pensent l’espace d’un moment qu’une suite à Blanche Neige existe bel et bien… Ce n’est pourtant pas faute d’indiquer en titre et en conclusion, en français et en anglais, qu’il s’agit bien d’un poisson d’avril !

En août 2007, la partie Production Télé est scindée en deux : d'un côté les Téléfilms, de l'autre les Séries & Emissions. Cette action a le mérite de clarifier le classement des œuvres télévisuelles. Même si dans un premier temps, les émissions ne sont pas abordées, tout est prêt pour qu’elles le soient… Quand Zuzu prépare l’avenir, il le fait complètement ! Mais pour l’instant, les deux parties se limitent uniquement aux productions disponibles en DVDs. Très vite, en novembre 2007, la liste de tous les téléfilms Disney est proposée. Celle des séries et des émissions est au simple stade de la réflexion.

La naissance de ces deux parties marque la fin de l’évolution des rubriques de Zuzu Disney : les neufs catégories rassemblent, en effet, toutes les productions Disney. Les nouvelles évolutions se feront donc dans des sous-parties… Le champ d’action de Zuzu Disney est intégralement délimité.

En octobre 2007, une amusante surprise -reconnaissance muette- s'offre à Zuzu et Timon Timauvais. Alors qu'ils s'évertuent à ne proposer sur Zuzu Disney que des textes 100% inédits, (le synopsis des œuvres est ainsi toujours réécrit et n'est jamais une simple repompée du texte de la jaquette DVD ou du dossier de presse), ils s'aperçoivent que la nouvelle édition vidéo du  Livre de la Jungle reprend (à 99%) leur résumé. L'honneur est grand même s'il provient d'un plagia éhonté...

Honneurs de "l'hommage" passés, Zuzu Disney continue tranquillement de se développer. Avec près de 600 pages, il commence d'ailleurs à souffrir de son contenu. Il devient, en effet, difficile de s'y retrouver. En décembre 2007, Zuzu implante donc la fonction Recherche. Si elle est loin d'être parfaite, elle reste tout de même très efficace quand le mot-clé est renseigné avec précision. Elle a aussi l'énorme avantage d'être complètement indépendante d'un moteur de recherche présent sur le web en étant totalement intégré au serveur du site.

Toutes ces nouvelles parties n'empêchent pas bien sûr Zuzu Disney de suivre l'actualité grâce aux nombreuses avant-premières auxquelles Zuzu (et Timon Timauvais quelque fois) participent : Pirates des Caraïbes : Jusqu'au Bout du Monde, Ratatouille, Bienvenue Chez les Robinson, Il Était une Fois, Benjamin Gates et le Livre des Secrets.

A l’aube de l'année 2008, le site est en passe de vivre sa troisième mue via un véritable tremblement de terre visuel…

[2008 - 2010] Révolution

La deuxième révolution de Zuzu Disney prend ses origines lors d’un diner, en mars 2008, réunissant, Zuzu, Timon Timauvais, Plume Bleue et Krakousucre. Artistes dans la vraie vie, ces derniers font remarquer que la qualité de forme de Zuzu Disney pêche beaucoup par rapport à son fond, empêchant le site d’être complètement attractif. Comme chaque critique, Zuzu la rejette en bloc. Trois nuits d’insomnie et deux jours de remise en question plus tard, il se rend à l’évidence. Zuzu Disney doit changer et évoluer. La V2 a vécu ! Une évolution graphique doit être opérée. Et de manière professionnelle cette fois-ci ! Timon Timauvais avance le nom de Titash. Il est, en effet, la personne idéale : dessinateur graphiste de talent, il connait parfaitement l’univers Disney et la nature même de Zuzu Disney. Le site lui servira également de vitrine dans sa volonté de se lancer en auto-entrepreneur webdesigner. La négociation aboutie vite ; pour la première fois de son histoire, Zuzu Disney achètera son enveloppe… Un nouveau pas est franchi dans sa professionnalisation.

Pendant que Titash réfléchit à la nouvelle mouture de Zuzu Disney ; Timon Timauvais lance, en une du site, son poisson avril 2008, sur l’idée d’un faux DVD institutionnel annonçant le programme d’investissement d’Eurodisney SCA de 2008 à 2012. La grande force de cette blague est qu’elle est relayée conjointement par de nombreux autres sites du web francophones, mis dans la combine... Très vite, l’info est reprise dans le monde entier… La supercherie est d’ailleurs révélée plus tôt que prévu ; des forums boursiers la reprenant au risque d’avoir un effet sur le cour, extrêmement faible, de l’action de la société. Timon Timauvais décortiquera le lendemain les dessous de ce canular réussi dans un billet d’humeur spécialement dédié...

Titash propose bientôt une première version de la nouvelle page d’accueil du site. Si elle est belle, elle manque foncièrement d’originalités. Krakousucre trouve d’ailleurs qu’elle regorge de carcans qui n’ont pas lieu d’être. Et force est constaté qu’il a raison. Le vert de Zuzu Disney n’est pas assez mis en valeur et la bannière rappelle trop le design de l’ancienne Disneythèque avec ruban doré et tout le toutim de la campagne marketing des 15 ans de Disneyland Paris. Il faut trouver un fil conducteur bien plus identifiant. Et contre toute attente, Zuzu, si prompt d’habitude à freiner des quatre fers, trouve l’Idée. En réfléchissant à Jiminy Cricket et au vert, figurant au cahier des charges de la refonte soumis à Titash, il en vient au film Coquin de Printemps. Tout ramène décidément Zuzu Disney à ce long-métrage (son tout premier visuel est en effet issu de sa VHS !). Et là, le haricot magique s’impose comme une évidence. Le fil rouge (enfin vert !) est trouvé. Le talent de Titash fait le reste…

Mais le temps passe et la nouvelle version piétine. Finalement, Timon Timauvais tonne : il fixe la date butoir du 1er septembre 2008. La pression qu’il met fait son effet… Le lancement du site peut commencer. Il est théâtralisé par un compte à rebours d’une semaine avec arrêt des mises à jour et destruction symbolique des visuels de la précédente version. Les Zuzunautes s'inquiètent un instant d'un potentiel arrêt du site : que nenni ! Ils se rassurent vite en constatant le jour J la révolution graphique et médiévale de Zuzu Disney. Sa mue effectuée, le site réunit alors qualité du fond et de la forme, renforçant ainsi son aura professionnelle. Les compliments affluent d'emblée en nombre (et perdurent encore aujourd'hui). Mais la révolution menée ne s'arrête pas à la seule apparence. La version 3 de Zuzu Disney est également l’occasion de mettre en place une nouvelle technologie de conception de pages. Zuzu est, comme à son habitude, d'abord réfractaire aux commentaires d'amis chers, en particulier Thevoicewithin, le webmestre de Disney • Pixar, et Mat444, le trésorier de Powahtans, qui l'invitent à utiliser la technologie PHP associée à une base mySQL. Il se rend finalement à leur avis. Le gros avantage de la solution préconisée consiste, en effet, à n'avoir plus que quelques pages à maintenir, "HTMLment" parlant ; le texte étant lui stocké dans une base de données. Par contre, les pages PHP ne serviront qu’à générer les HTML. Zuzu refuse, il est vrai, de mettre en place un site techniquement dynamique pour deux raisons essentielles : ne pas gêner le référencement des pages et limiter la sollicitation de la base pour garantir une performance optimale de connexion aux visiteurs. Le modèle établi, il ne lui reste plus qu'à organiser la mutation des pages V2 en V3. Le chantier est colossal : il prend presqu'une année et se termine en juin 2009.

Le lancement de la V3 de Zuzu Disney convainc Timon Timauvais d’élargir le champ des billets d'humeur. Il demande ainsi à des membres éminents de Disney Central Plaza de prêter leur plume afin de traiter de sujets variés ayant pour thème les productions Disney. Désormais, les billettistes de Zuzu Disney couvrent une large palette d'humeurs : Timon Timauvais, le polémiste est rejoint par Dash, le fan pointilleux en septembre 2008 ; Ratigan, l’historien, en octobre 2008 ; Matheus, le musicien, en avril 2009 et Crystal, la spécialiste d’animation, en janvier 2010. Rendez-vous incontournables du site, traitant de sujets disneyens transversaux, les billets d’humeur contribuent à la réputation d'excellence de Zuzu Disney.

Parallèlement à sa révolution visuelle, le site continue son bonhomme de chemin en analysant WALL•E, Volt, Star Malgré Lui, Là-Haut, Le Drôle de Noël de Scrooge mais aussi High School Musical 3 : Nos Années Lycée, Le Chihuahua de Beverly Hills, Hannah Montana - Le Film ou Mission-G.

Une fois le chantier de la V3 terminé, Zuzu revient sur un travail éditorial à quasi temps plein. Une forte demande des Zuzunautes réclame, en effet, à corps et à cris la liste des séries Disney, animées ou "live". Elle débarque dans le chapitre Séries & Emissions à partir de juin 2009. A quelques jours de son dixième anniversaire, seuls les épisodes des émissions d'anthologie restent à lister...

L’automne 2009 connait de nouveaux une période de travaux intenses. La première partie ne se voit pas directement sur le site : Zuzu modifie, en effet, en coulisse le code de Zuzu Disney afin d’améliorer son référencement sur Google. La seconde est plus visible. Il s'agit d’investir les réseaux sociaux Facebook et Twitter. L’arrivée sur ces deux nouveaux médias permet d’être plus prêts des internautes, prenant en compte l'évolution de leurs pratiques du web. Le Livre d’or semble le grand perdant de cette politique : il n'a en réalité pas attendu ces créations pour voir son utilisation se raréfier. Actant sa tombée en désuétude, il perd, début 2010, sa place en une et quitte la page d’accueil. Son rétrogradage permet d'ailleurs de donner au Bloc-notes une nouvelle et plus forte cohérence : les chapitres Bientôt au Cinéma et Bientôt en DVD voient, en effet, une rubrique inédite sur Zuzu Disney débarquer à leurs côtés : Bientôt à la Télé. Elle doit d'ailleurs sa création à une Zuzunaute qui en exprime le besoin en se désolant de n'avoir pas pu enregistrer les téléfilms Disney diffusés sur les chaines de télé lors des vacances de Noël, faute d'informations fiables. Bientôt à la Télé devient vite l'une des pages les plus populaires du site...

Les dix ans de Zuzu Disney approchent à grand pas. Un tel événement mérite bien une année de festivités. Et pour les lancer : quoi de plus beau qu'une avant-première exceptionnelle de La Princesse et la Grenouille marquant le retour de Disney à l'animation 2D au cinéma. Walt Disney Studios Motions Pictures – France a ainsi l'extrême gentillesse de mettre à disposition du site une salle privée de 50 places. Timon Timauvais et Zuzu y réunissent les 30 webmestres représentant le meilleur de la toile disneyenne francophone amateur et mettent en jeu les 20 places restantes, par le biais d'un concours repris en une et sur tous les forums français consacrés à l'univers Disney. Plus de 150 participants tentent leur chance (156 pour être précis !) pour seulement 20 élus. Le 18 décembre 2009, bravant la neige, la grippe H1N1 et la grève du RER A, une cinquantaine de fans se retrouvent à deux pas des Champs-Elysées pour assister à la tant attendue projection. L'endroit est intimiste avec une salle très confortable. Les convives sont autant impressionnés que ravis. Ils ont ainsi non seulement pu voir le film évènement dans des conditions optimales (VF, projection numérique...) mais sont aussi repartis avec de forts sympathiques goodies. Dans un joli sac à l’effigie du Drôle de Noël de Scrooge, Walt Disney Studios Motions Pictures - France joue en effet au Père-Noël en offrant un dossier de presse de La Princesse et la Grenouille, une clé USB lecteur mp3 Disney Interactive, un carnet La Princesse et la Grenouille, un DVD du film Les Copains Fêtent Noël ainsi qu'un planning des sorties Disney de 2010. La soirée se termine par un "squattage en règle" du 3e étage du Quick des Champs-Elysées où tous les heureux participants affamés, venus de tous les horizons de la toile amateur disneyenne, échangent pendant deux bonnes heures sur l’objet de leur passion.

 

Durant l’année des festivités de son dixième anniversaire, Zuzu Disney entend ainsi proposer différentes surprises à ses visiteurs tout en continuant de soigner son contenu avec, par exemple, une semaine spéciale "Tim Burton pour Disney" à l'occasion de la sortie d’Alice au Pays des Merveilles. Dans le même esprit, après des années d’attente, la patience des Zuzunautes est enfin récompensée : la liste exhaustive des films des filiales débarque sur Zuzu Disney. La mise en vente de Miramax et le rachat de Marvel rendent, il est vrai, la tâche à la fois plus facile et plus passionnante... Le site fête également sa 900ème fiche tandis que d'autres surprises, dont une de taille, sont en préparation...

[2000 - 2010] Conclusion

En 10 ans, Zuzu Disney s'est imposé comme le site francophone incontournable des passionnés des productions Disney, de quelques natures qu'elles soient. Il n'en reste pas moins humble et conserve sa volonté d'être sérieux sans se prendre au sérieux. La locomotive de Zuzu Disney est la passion. La passion de son créateur Zuzu, de son co-gestionnaire, Timon Timauvais, de son designer Titash et de ses contributeurs, Dash, Professor Ratigan, Matheus et Crystal ; mais aussi la passion de ses Zuzunautes qui, par leur soutien et leur enthousiasme, rendent l'aventure plus magique encore. L'exigence bienveillante anime leur cœur de Zuzu Disney qui appartient aussi bien à son équipe qu'à ses visiteurs : unis, ils revendiquent leurs rôles de gardiens du temple, sur la toile francophone, de la mémoire Disney.