Dossier » Films d'Animation » Évènements Presse
Films d'Animation » Évènements Presse

Andreas Deja Parle de Winnie l'Ourson

L'article

rédigé par
Publié le 01 avril 2011

Vendredi 18 mars 2011, à la Fnac Saint Lazare et à l'occasion de la sortie du film Winnie l'Ourson, s'est tenue une masterclass du célèbre animateur Andreas Deja. L'équipe de Chronique Disney a également eu la chance de le rencontrer au préalable le matin pour une brève mais passionnante interview vidéo :

Nous en sommes d'ailleurs repartis avec un superbe croquis de Tigrou !

Echanger avec Andreas Deja n'est pas une première pour Chronique Disney. Nous avions, en effet, eu l'occasion de le rencontrer lors de la sortie du Blu-Ray de Bambi, au cours de laquelle il nous avait déjà livré quelques uns de ses secrets. Une materclass est en revanche un exercice peu fréquent pour Andreas Deja, du moins en France. Le public français (pour ne pas dire parisien) a donc eu la chance et l'immense plaisir de passer une bonne heure en compagnie d'une figure mythique dans l'art de l'animation des studios Disney. 
Retour sur une prestation enthousiasmante.
Détendu et souriant, Andreas Deja est apparu devant une salle comble emplie de passionnés. Composé majoritairement de fans Disney et d'étudiants en arts, le public lui a bien sûr réservé un accueil chaleureux. L'animateur s'est alors prêté de bonne grâce à une séance de questions / réponses.

Une grande partie de l'interview fut bien sûr consacrée à son travail sur le film Winnie l'Ourson pour lequel il anime le cultissime Tigrou. Ce fut ainsi l'occasion d'un échange passionnant sur l'appréhension d'un personnage déjà existant, l'approche de son animation ou encore la façon dont un artiste s'approprie un toon mythique sur lequel de grands animateurs ont déjà travaillé auparavant.
Il a également gratifié l'audience de quelques croquis de démonstrations insistant notamment sur sa personnalisation de Tigrou, et précisément son travail sur les expressions et les subtilités qu'il a tenus à insuffler au personnage.

Le second croquis fut consacré à une démonstration très drôle mettant en avant les différentes approches d'un personnage selon qu'il soit humoristique ou réaliste, leçon qu'Andreas Deja enseigne régulièrement à ses étudiants aux Etats-Unis. Il démontre ainsi qu'il convient de toujours bien respecter la nature d'un personnage quand il s'agit de l'animer, au risque de rater son objectif. Il prend pour cela un exemple frappant. Il applique, en effet, à  la solennelle princesse Aurore (de La Belle au Bois Dormant) une expression extrêmement exagérée, empruntée à Roger Rabbit. Si le résultat est somme toute détonnant et hilarant, il n'en reste pas moins révélateur d'une totale illégitimité tant le personnage fantasmagorique que constitue une princesse ne peut se permettre ce genre de fantaisie, au risque d'y perdre toute crédibilité !

Andreas Deja a également insisté sur la façon dont la vie réelle influait sur l'animation. Les mimiques ou le caractère d'un personnage proviennent ainsi souvent de ses expériences personnelles ou d'observations poussées d'animaux. Il dévoile ainsi à l'occasion quelques anecdotes de son enfance ou de sa famille ; Triton étant, par exemple, inspiré de son propre père tout comme les relations de Lilo et Nani, calquées sur celles de ses sœurs...

Avec enthousiasme et passion, Andreas Deja a répondu à toutes les questions posées lors de cette masterclass exceptionnelle, communiquant son véritable amour pour l'animation traditionnelle et sa passion pour le dessin. Après de longs applaudissements, témoignages de l'affection que lui porte son public français, il s'est prêté bien volontiers à une séance de dédicaces. Et si le temps manqua pour que chacun reparte avec un croquis, tout le monde eut au moins droit à son autographe !

Retrouvez ici l'intégralité de sa prestation captée en audio :