Dossier » Marvel » Évènements Presse
Marvel » Évènements Presse

La Tournée Parisienne des Acteurs d'Iron Man 3

L'article

Publié le 24 avril 2013

Chronique Disney a eu l'immense chance d'assister à l'avant-première d'Iron Man 3, le 14 avril. C’est ainsi dans une ambiance survoltée qu’a eu lieu au Grand Rex une projection exceptionnelle de la très attendue nouvelle production des studios Marvel.
Robert Downey Jr. et Gwyneth Paltrow, les héros de la saga, avaient fait le déplacement, spécialement pour l’occasion, suscitant une immense ferveur de la part des nombreux fans venus les saluer tant dans la salle qu’aux abords du cinéma. Pendant que les deux stars prenaient la pause sur le tapis rouge, les invités, dont de nombreuses personnalités parmi lesquelles Nikos Aliagas, Sébastien Cauet, Sandrine Corman, Alex Goude, Garou ou Thomas Hugues, ont eu patienter en découvrant les différentes pubs des sponsors aux couleurs du film comme celles d'Audi, d'Oasis et de M&M's.

Cerise sur la gâteau, Chronique Disney a pu assister à la conférence de presse organisée le lendemain avec un Robert Downey Jr. tout bonnement hilarant et une Gwyneth Paltrow, faisant l'effort de parler en français. Mention particulière pour la complicité entre les deux acteurs qui n’apparait par forcément à la retranscription des échanges. Tous deux sont à la fois complémentaires dans leur approche et leur caractère ; cette rencontre rendant évidente l'alchimie qui fonctionne à merveille dans le film.  

[Presse] Merci d'être à Paris pour la sortie d'Iron Man 3. Venons-en directement au film. Tony dit, dans le film, que Pepper est essentielle à sa vie. Qu'avez-vous, vous et le réalisateur Shane Black, voulu faire passer comme message au travers de cela ?

[Robert Downey Jr.] Jon Favreau, en réalisant les deux premiers films, disait que le cœur de l'histoire était clairement Tony et Pepper. Je parlais un jour à une journaliste qui me racontait que généralement elle n'aimait pas ce genre de film. Dans Iron Man 3, il y a une relation plus intéressante pour elle. Nous avons voulu passé au niveau supérieur de leur relation. Gwyneth fait semblant de ne pas savoir où aller avec son personnage, mais en fait, elle est très intelligente et sais parfaitement comment faire évoluer Pepper. Tous, nous voulions donner plus d'ampleur à son personnage et que son évolution soit plus significatif. N'est-ce pas, Gwyneth ?

[Presse] C'est ainsi que vous voyez le film également ?

[Gwyneth Paltrow] Je vais essayer de parler français... [NDR : à partir de ce moment, l'actrice parlera toujours en français] Dans le premier film, Pepper est toujours en train d'aider Tony dans son travail, de façon dévouée. Dans le troisième, elle est beaucoup plus forte, beaucoup plus riche psychologiquement. Leur relation est un peu plus compliquée. Dès lors, le personnage de Pepper fut beaucoup plus amusant à camper dans le troisième.

[Presse] C'est cela qu'on appelle le pouvoir féminin : parler en français.

[Robert Downey Jr.] Une fille juive qui parle français... TRES Sexy ! [Rires]

[Presse] Ce sont des rôles très physiques. Pouvez-vous nous parler de votre préparation ?

[Gwyneth Paltrow] Je fais du sport, cinq fois par semaine. J'ai juste eu besoin d’en faire un peu plus et d'adapter ma nourriture en mangeant, un peu plus également. Mais Robert aussi est très fort.

[Robert Downey Jr.] Comme vous le savez, je suis un maître de kung-fu. Donc, la majorité de mon entrainement fut... mentale. [Rires]

[Presse] L'approche de Shane Black est plus adulte. Est-ce que cela vous a plus ?

[Gwyneth Paltrow] Comme l'a dit Robert, le centre du film est la relation entre Pepper et Tony. Il y a beaucoup d'effets spéciaux, mais ce qui fait que le film est mieux que ceux du même genre, à mon humble avis, c'est parce que la relation entre les deux est plus attachante.

[Robert Downey Jr.] Après que Marvel's Avengers soit sorti , avec le succès critique et financier qu'on lui connait, nous avons décidé que nous devions faire quelque chose qui surprenne les gens. Shane Black était le réalisateur qu'il fallait. Les Français, que cela soit la presse ou le public, ont toujours été très chaleureux avec lui. Sa réputation me semble tout à fait méritée en tant qu'artiste.

[Presse] Dans Iron Man 2 et Marvel's Avengers, Tony est bien plus arrogant alors que dans Iron Man 3, il est bien plus tourmenté. Comment-vous vous êtes préparé à ce changement radical ?

[Robert Downey Jr.] Vous savez... Les relations amoureuses... [Rires] Encore une fois, nous avons réfléchi à ce que voulaient les spectateurs. Le public s'attend à ce que Tony soit plus vrai, plus réel. Ces changements sont aussi le reflet de ma propre expérience. C'est comme si le cinéma imitait la vie. Nous voulions donner plus de profondeur au scénario. Pour autant, il est aussi très divertissant et très drôle à la fois pour les adultes et les enfants.

[Presse] Il y a beaucoup d'humour d'Iron Man 3. Comment avez-vous réagi à la lecture du scénario ?

[Gwyneth Paltrow] Le scénario était drôle mais Robert l’a encore amélioré en proposant des choses plus drôles. Il est toujours en train de changer les mots, les idées. L'humour, c'est principalement grâce à lui !

[Robert Downey Jr.] Je déteste les lignes de scénario toutes prêtes. J'aime bien improviser.

[Presse] Comment Shane Black a-t'il fait évoluer visuellement le film par rapport à Iron Man 2 ?

[Robert Downey Jr.] Bonne question ! John Toll est directeur de la photographie sur Iron Man 3, un des meilleurs américains. Shane Black, quant à lui, voulait s'inspirer des films des années 60, de la culture européenne, des thrillers et des films policiers. Il voulait donner une ambiance de polar. Il voulait briser les codes des blockbusters. D'habitude, c'est plan large, plan serré, effets spéciaux sur écran vert. Il voulait créer un style différent. Plus immédiat.

[Presse] Dans le film, il y a des fans avec des tatouages de vous sur le corps. Est-ce pareil dans la vraie vie ?

[Robert Downey Jr.] Les gens sont globalement normaux. Et ce qui ne le sont pas, j'ai une immense équipe de sécurité pour s'occuper de ça. [Rires]

[Presse] Robert, quelle a été votre implication avec le studios pour choisir Shane Black en tant que réalisateur ? Quelle relation de travail avez-vous avec lui ?

[Robert Downey Jr.] Croyez-le ou non, Marvel a décidé seul d'embaucher Shane Black ! J'ai simplement approuvé. A ce stade, nous nous connaissons assez pour savoir anticiper les attentes de chacun. En plus, mon rôle dans Kiss Kiss Bang Bang m'a servi dans mon casting pour Iron Man. Mais les premiers jours, c'était étrange car Gwyneth connaissait peu Shane alors qu'elle connaissait très bien Jon Favreau. C'était une période de transition. Parfois, elle me regardait en me disant : "Il est étrange, il fait quoi ?!". Et Shane était très impressionné par Gwyneth. Quand nous avons commencé à tourner des scènes tous ensemble, je n'ai jamais eu autant de connexions qu'avec Gwyneth. Elle a "un truc" qui se voit tout de suite à l'écran. Shane n'avait qu'à nous laisser seuls, être excentriques et dire "Coupez".

[Gwyneth Paltrow] C'était pour moi, un petit peu bizarre quand nous avons commencé car le premier Iron Man, je l’ai tourné avec Jon. Il est très important pour les films d'Iron Man. Il était là aussi en tant qu'acteur. Voir Shane et Jon sur le même plateau mais avec Shane en tant que réalisateur et Jon en tant que comédien, a rendu les premiers jours étranges. Mais Shane a beaucoup de talent, le scénario était magnifique, le meilleur des trois. Finalement, cela c'est très bien passé !

[Presse] Surtout que vous avez beaucoup de scènes avec Happy Hogan, le personnage de Jon Favreau. Quelle scène vous a donné le plus de plaisir en tant qu'acteur ?

[Gwyneth Paltrow] Pour moi, la meilleure scène est surement quand j'ai revêtis l'armure. Et toi Robert ?

[Là, Robert fait un show aux journalistes sur son français. Comme l'écrit ne pourrait retranscrire le comique des propos, voici une vidéo de cette réplique mémorable.]

[Robert Downey Jr.]  On a tourné une scène de douche pendant trois jours, coupée au montage à cause du jeune public. Gwyneth en a quand même gardé une copie... [Rires] Non, sérieusement, le coup de cœur du film est le moment où Pepper retrouve Tony dans un piteux état et où il admet – enfin !- qu'il a un sérieux problème. Et tout d'un coup, il y a cette solution où elle le rassure en l'embrassant et lui dit de le rejoindre sous la douche. Elle résout le conflit, c'est la scène la plus importante du film d'après moi. Parce qu'il va d'un côté, et, elle de l'autre. Mais c'est un couple qui s'aime, qui est honnête et qui sait résoudre ses problèmes... Et c’est de là qu’il est attachant et qu’il plait au public...

[Presse] Il y a une expression française qui dit : "percer le défaut de la cuirasse". Est-il plus important pour vous d'interpréter le héros avec l'armure ou sans ?

[Robert Downey Jr.] Nous avons montré le besoin obsessionnel de Tony pour ce masque. Ce qui était assez logique. Mais à la manière d'un chevalier, il est capable de retirer l'armure par amour.

[Presse] Le film est une parabole de l'addiction de la technologie. Est-ce que ce problème vous concerne ?

[Gwyneth Paltrow] Avec mes enfants, c'est terrible ! Ils sont complètements addicts de leur console notamment. C'est horrible ! Je leur parle et ils sont toujours la tête dans leur appareil électronique. Mais bon, c'est le monde actuel et il faut bien s'adapter.

[Robert Downey Jr.] Je dinais dans un restaurant marocain avec des amis, hier soir, et Gwyneth a eu la gentillesse de nous rejoindre. Cinq minutes plus tard, elle s'achetait l'application de la carte de Paris. [Rires]

[Gwyneth Paltrow] Non, elle n'est pas encore sortie !

[Robert Downey Jr.] Laquelle as-tu acheté ? Ah oui, c'est vrai c'était celle de Londres. La carte française n'est pas encore disponible. C'est étrange. Il y a 5 ans, c'était tout de même complètement différent. Elle est entrée dans ce monde de la technologie récemment. C'est une nouvelle façon de travailler, de faire du business. Moi, dès que je m'approche d'une ordinateur, il se casse ! Ce qui est amusant en soi car je suis sensé incarner un génie de l'informatique. [Rires]

[Presse] Qu'est-ce qui fait le succès d'un Marvel ? Seriez-vous prêt pour un nouveau volet ?

[Gwyneth Paltrow] Le secret, c'est la présence de Robert ! [Rires]

[Robert Downey Jr.] Vous ne savez jamais ! C'est un gros risque à chaque fois ! Gwyneth a joué deux ou trois scènes dans Marvel's Avengers. Et elle me dit : "Je ne l'ai même pas vu. J'étais bien ?". Je lui réponds : "Un succès sans précédent". En réalité, il doit tout à notre duo, nous sommes la recette secrète. Nous ne voulons pas nous en vanter mais nous sommes vraiment la formule secrète ! Pour ce qui est de faire d’autres films des suites, qui sait... Nous verrons...