Dossier » The Walt Disney Company » Bilans Annuels
The Walt Disney Company » Bilans Annuels

2013 : Succès Academy

L'article

rédigé par
Publié le 20 décembre 2013

En octobre 2013, une récente étude d'opinion d'APCO Insight a révélé que Disney est la compagnie la plus aimée au monde. La politique menée par Bob Iger a visiblement porté ses fruits : Disney est un poids lourd de l'industrie du divertissement.
Aussi, si 2012 était l'année de la démesure, 2013 persiste dans la même voie. Jamais Disney n'aura autant fait parler.

Films d'Animation

Les passionnés d'animation ont commencé l'année en douceur avec la conversion 3D du Monde de Nemo exceptionnelle de qualité suivie d'un Monstres Academy tout-à-fait sympathique qui redonne espoir en Pixar après les décevants Cars 2 et Rebelle, ils tentent de passer outre Planes qui prouve que DisneyToon Studios ne semble pas revoir ses ambitions à la hausse et ils célèbrent La Reine des Neiges comme l'un des plus grands films jamais produits par les Walt Disney Animation Studios. Magnifique aventure animée rythmée par des chansons merveilleuses, ce classique instantané n'a pas fini de faire rêver des générations de fans Disney. Au Japon, Hayao Myazaki présente son ultime création,  Le Vent se Lève, restant à découvrir l'an prochain en France.
En vidéo, Marvel Animation propose deux films : l'un en animation traditionnelle japonaise (Iron Man : L'Attaque des Technovores), l'autre en images de synthèse (Iron Man & Hulk : Heroes United). Si ces deux productions modestes attirent les fans, elles restent tout de même en retrait et ne permettent toujours pas à Marvel Animation de se faire un nom dans le domaine, faute à des scénarios tarabiscotés qui ne sont là que pour justifier des combats et à une animation médiocre.

Films "Live"

Si en 2012, Disney ne proposait que deux films à prises de vues réelles en salles (un blockbuster et un drame), cette année le studio n'hésite pas à voir plus grand avec deux grands films et un plus modeste. Le Monde Fantastique d'Oz de Sam Raimi ouvre ainsi la marche dans un film quelque peu convenu et au souffle épique absent mais qui propose une immersion formidable dans un univers féerique magnifié par la 3D native qui séduit grandement les spectateurs. La grande surprise de l'année est le chef-d'œuvre de Gore Verbinski, Lone Ranger : Naissance d'un Héros, magnifique western à la réalisation maîtrisée, aux effets spéciaux monumentaux et indétectables d'Industrial Light & Magic, au casting royal (Johnny Depp !) et à la musique tonitruante (Hans Zimmer oblige). Malheureusement, ce qu'il va falloir finir par appeler la malédiction du film Disney ambitieux a encore frappé. Après John Carter, voilà donc un nouveau film qui se plante lamentablement et injustement au box-office, peinant à trouver un public qui a décidément bien du mal à suivre Disney sur ce terrain.
Le troisième film est déjà historique et marquera à jamais l'histoire de Disney. Dans l'Ombre de Mary, qui jette un regard dans les coulisses de la création de Mary Poppins, met pour la toute première fois Walt Disney en scène en tant que personnage de fiction. Le film sortira en France en 2014 mais les échos sont si bons qu'il est déjà un favori aux Oscars.
Et la dernière bonne nouvelle est qu'à la différence de l'année passée, Disney n'a pas proposé trois, ni même deux, mais un seul film de toutous en vidéo !  C'est bien le seul intérêt à trouver aux Copains Super-Héros (juste le temps de remarquer qu'il surfe sur le succès des super-héros, effet Marvel ?).

Vous avez peur de perdre votre mise sur un Disney Live trop ambitieux ? Pas de problème, Marvel Studios est toujours là pour assurer vos arrières ! Iron Man 3 lance la Phase II du Marvel Cinematic Universe (comprendre l'après Marvel's Avengers menant jusqu'à Marvel's Avengers : Age of Ultron prévu pour 2015) et récolte plus d'un milliard de dollars au box-office ! Cet honneur n'est donc plus réservé aux Avengers réunis : voilà que Tony Stark rameute à lui tout seul les fans en manque de testostérone. Et ceux qui n'en ont pas assez pourront se délecter de Thor : Le Monde des Ténèbres, magnifique aventure aux allures de space-opera qui est aussi le tout premier Marvel Studios à ne plus arborer de logo Paramount, ce qui lui permet de nous faire découvrir un tout nouveau logo Marvel Studios, plus long et en fanfare.
En parallèle sort Wolverine, le Combat de l'Immortel, nouveau film de la saga X-Men, au rythme beaucoup trop lent et à l'histoire trop éparpillée pour réellement convaincre.

Touchstone Pictures commence bien son année avec le Lincoln de Steven Spielberg qui remporte deux Oscars (parmi douze nominations) et est plébiscité par le public américain. Le dernier trimestre est beaucoup plus morose avec Le Cinquième Pouvoir (l'histoire de la création de WikiLeaks par deux jeunes européens) et Delivery Man (remake peu inspiré d'un film québécois dans lequel un donneur de sperme se découvre père de centaines d'enfants qui aspirent à le rencontrer). Les deux films sont de véritables bides.
Lucasfilm Ltd. ne propose aucun film mais ne chôme pas pour autant. Outre la préparation de Star Wars - Épisode VII qui, c'est sûr maintenant, sera réalisé par J.J. Abrams, ses filiales Industrial Light & Magic et Skywalker Sound continuent de servir avec brio les plus grands blockbusters hollywoodiens. Ainsi, ILM réalise la quasi-totalité des effets visuels stupéfiants de Star Trek Into Darkness, Pacific Rim et Lone Ranger : Naissance d'un Héros ainsi que certains d'autres grands films tels que World War Z, Insaisissables ou encore Elysium. Les spectateurs ont également pu redécouvrir la qualité des effets visuels du studio sur le classique Jurassic Park lors de la sortie de la conversion 3D époustouflante du film, rivalisant avec celles de Titanic et Pacific Rim. De son côté, Skywalker Sound se charge du son de nombreux films tels que Les Croods, Les Schtroumpfs 2, Moi, Moche et Méchant 2,  Epic : La Bataille du Royaume Secret, Oblivion, Don Jon ou encore All Is Lost. Enfin, The Walt Disney Company a négocié les droits de distribution sur la saga Indiana Jones auprès de Paramount Pictures afin de préparer le terrain pour la mise en chantier d'un cinquième film.

En France, Jean-François Camilleri tient à soutenir la production française en faisant distribuer par Walt Disney Studios Motion Pictures France des documentaires de qualité tels que le bouleversant Sur le Chemin de l'École et le contemplatif Il Était une Forêt. La comédie Une Chanson Pour ma Mère était probablement une erreur de parcours à ranger aux côtés de King Guillaume. Les labels sud-américains Patagonik et Miravista ralentissent la cadence en se contentant de deux films chacun tandis que UTV, label indien de Disney, ne faiblit pas avec près d'une quinzaine de films, Bollywood oblige.

Courts-Métrages

Après Paperman qui a remporté l'Oscar du Meilleur Court-Métrage d'Animation, il restait à se demander si les Walt Disney Animation Studios allait nous proposer un cartoon aussi novateur et ambitieux. Et la réponse est oui ! Ils remettent sur le devant de la scène ni plus ni moins que Mickey Mouse dans À Cheval !, un film reprenant les codes des cartoons des années '20 jusqu'à même utiliser la voix de Walt Disney. Mais c'est un twist technique qu'il convient de taire ici qui donne au film toute sa saveur. Pixar joue la carte du photoréalisme avec un court-métrage touchant, Le Parapluie Bleu, qui rappelle vaguement les chapeaux de La Boîte à Musique, mais qui convainc grâce à une mise en scène poétique et expressive. De petites pastilles courtes, Cars Toon : Les Contes de Radiator Springs, sont également développées et l'année se termine en beauté avec l'excellent Toy Story : Angoisse au Motel, premier moyen-métrage Pixar diffusé sur ABC pour Halloween. Il convient néanmoins de s'étonner de la fermeture précipitée de Pixar Canada qui n'aura produit que quelques cartoons mais se sera visiblement révélé dispensable aux yeux des studios d'Emeryville.
Enfin, Captain Sparky Contre les Soucoupes Volantes permet à ceux qui ont aimé le superbe Frankenweenie, de se replonger dans son univers à l'instar d'Agent Carter qui revient sur la dulcinée de Captain America après sa disparition durant la guerre et lui offre un rôle sur mesure qui donne irrémédiablement envie d'en voir plus.

 

Télévision

Les téléfilms live sont peu nombreux en 2013. Un seul Disney Channel Original Movie est proposé mais la qualité est bien là : Teen Beach Movie enchante les adolescents avec une aventure ensoleillée et rythmée au son des comédies musicales "surf" des années '50 qui brille également en France en réunissant 400 000 téléspectateurs à 18h30, autant qu'une première partie de soirée sur une chaîne de la TNT. Toujours sur Disney Channel, Le Retour des Sorciers : Alex Contre Alex permet de clore avec bonne humeur la série Les Sorciers de Waverly Place.
ABC Family propose aussi sa comédie musicale, Lovestruck : The Musical, histoire d'amour à l'eau de rose où les protagonistes poussent la chansonnette sur des standards du répertoire américain (Like a Virgin de Madonna, I Wanna Dance With Somebody (Who Loves Me) de Whitney Houston, etc.). Une recette infaillible pour toutes les jeunes filles, public privilégié de la chaine. Et comme chaque année, la chaîne propose des téléfilms de Noël : Christmas Bounty et Holidaze.
Sur les chaînes Disney, ce sont cinq téléfilms d'animation qui sont proposés cette année : deux avec les personnages de La Maison de Mickey (Minnie et le Magicien d'Izz et  Une Super Aventure), un avec Jake et les Pirates du Pays Imaginaire (À la Rescousse du Pays Imaginaire), un mettant en scène la Princesse Sofia (Au Royaume des Sirènes) et enfin Phinéas et Ferb : Mission Marvel, le tout premier cross-over entre les labels Disney et Marvel qui, s'il étonne par sa nature, déçoit finalement en ne marquant pas autant qu'il aurait pu le faire.

 

Les différentes chaînes du groupe proposent de nombreuses séries pour tous les goûts.
2013 sonne le glas d'une série d'animation qui a fait les beaux jours de feu-Playhouse Disney : Manny et ses Outils tire ainsi sa révérence la même année que Disney XD met un terme à Tron, la Révolte et Motorcity et que s'arrête la très populaire Star Wars: The Clone Wars. Sur Internet s'interrompt par ailleurs Swampy's Underground Adventures.
Parmi les séries animées bien installées sur les chaînes Disney, sont à citer La Maison de Mickey, Phinéas et Ferb, Jake et les Pirates du Pays Imaginaire, Docteur la Peluche, Princesse Sofia, Ça Bulle !, Souvenirs de Gravity Falls, Ultimate Spider-Man et Randy Cunningham, le Ninja.
De nouvelles séries complètent le catalogue avec la très inattendue série Mickey Mouse qui remet Mickey sur le devant de la scène, comme le fait À Cheval ! au cinéma. Le design atypique et loin des codes graphiques habituels réservés aux personnages emblématiques du studio peut rebuter au premier abord mais sait conquérir les téléspectateurs grâce à un humour décapant rappelant les premiers cartoons. Au final, c'est une vraie réussite dont peut fièrement se targuer Disney Television Animation qui change même son logo en utilisant ce tout nouveau Mickey. L'autre série qui attirent l'attention des fans est it's a small world - The Animated Series produite par Disney Interactive Studios. Celle-ci reprend le style visuel de la célèbre Mary Blair et le met au goût du jour au service d'une websérie basée sur la plus célèbre des attractions de Walt Disney (elle fêtera ses cinquante ans l'an prochain, en grandes pompes). Les autres nouveautés sont Wander over Yonder, Henry Câlimonstre, Avengers Assemble, Hulk and the Agents of S.M.A.S.H. et trois nouveaux ajouts à la collection Marvel Knights (InHumans, Wolverine : Origin et Ultimate Wolerine Vs. Hulk).

De nombreuses séries live se terminent en 2013. Les plus notables sont Paire de Rois, Body of Proof, Happy Endings et Malibu Country, les autres étant toutes des séries ABC Studios mortes-nées (telle que la médiocre Lucky 7).
Malgré tout, le bilan télévisuel reste impressionnant, dominé par le milieu hospitalier : la cinquantième saison du feuilleton Hôpital Central fait les beaux jours d'ABC depuis 1963 sans discontinuer tandis que Grey's Anatomy - À Cœur Ouvert en est à sa dixième saison (c'est la plus longue série ABC Studios). Esprits Criminels, American Wives, Castle, Bonne Chance Charlie et Shake It Up font également preuve d'une belle longévité et d'une sérieuse communauté de fans.
Disney Channel surprend en se trouvant, après Hannah Montana, une nouvelle star de soap musicale : Violetta. Cette série de Disney Channel Argentine est la plus belle réussite de la filiale sud-américaine et a séduit les jeunes téléspectatrices du monde entier. Aujourd'hui, Violetta se décline en produits dérivés, CD mais aussi concerts (dont un prévu en France en janvier 2014). Les séries états-uniennes ne sont malgré tout pas en reste : Section Genius, Jessie, Austin & Ally (où s'est fait connaître Ross Lynch, qui joue dans Teen Beach Movie, et dans le groupe R5 chez Hollywood Records), #doggyblog, Tatami Academy, Les Bio-Teens, Crash & Bernstein et les nouvellement créées Liv & Maddie et Mighty Med.
Cette année est également marquée par une synergie plus limpide entre ABC et les autres filiales. Après la toujours diffusée (avec beaucoup de succès) Once Upon a Time - Il Était une Fois qui situe son action entre notre monde et un univers de contes de fées fortement imprégné de culture Disney, ABC Studios lance cette année deux spin-off : Once Upon a Time in Wonderland et Agents of S.H.I.E.L.D.. La première est dérivée de Once Upon a Time - Il Était une Fois et se concentre sur Alice et le Pays des Merveilles, la seconde s'insère dans le Marvel Cinematic Universe et fait des agents du S.H.I.E.L.D. ses personnages principaux en leur faisant vivre des aventures en parallèle aux sorties cinéma, à commencer par celle de Thor : Le Monde des Ténèbres. Cette synergie entre ABC et Marvel s'applique jusque dans les comics avec l'édition de Once Upon a Time : Shadow of the Queen.
D'autres séries continuent à rassembler les téléspectateurs telles que Pretty Little Liars, Melissa & Joey, Revenge, Switched at Birth, Scandal (dont la saison 3 bat des records d'audience) ou encore Perception, The Neighbors, Nashville, Bunhead et l'amusant Baby Daddy. Les nouveautés proposées cette année étant Mistresses, Devious Maids, l'hilarante Trophy Wife qui dresse le portrait d'une famille recomposée à trois reprises, Betrayal, Twisted, The Fosters et Ravenswood.

Les chaînes proposent également de nombreuses émissions à succès dont celles produites en interne par Disney Television (Imagination Movers), ABC Studios (Amazing Race qui fête sa onzième saison cette année, les talk-shows Jimmy Kimmel Live!, Live! with Kelly and Michael et Katie) et ABC Entertainment (la traditionnelle America's Funniest Home Videos équivalente à feu-Vidéo Gag en France). ABC doit également son succès à la diffusion d'évènements majeurs (The Oscars, Miss America, The American Music Awards, The Billboard Music Awards, The Country Music Association Awards), des émissions populaires (Le Bachelor, Danse avec les Stars, Wipeout, la toute nouvelle Splash), des évènements sportifs dans le bloc ESPN on ABC et directement sur les chaînes ESPN (X-Games, NASCAR, NBA, Wimbledon) mais aussi à des sitcoms et émissions produites par d'autres studios en exclusivité pour la chaîne (Modern Family, The Middle, The View équivalente au Grand 8 en France).
En France, M6 continue de diffuser Disney Kid Club à destination des plus jeunes.
L'année télévisuelle est également rythmée par des émissions spéciales telles que Lady Gaga & the Muppets' Holiday Spectacular (vous avez bien lu !) sur ABC, On Chante Tous Disney ! (émission promouvant l'album We Love Disney) sur D8, ou encore Derrière le Masque des Super-Héros sur Disney Channel France.
Et pour Noël, ABC propose la traditionnelle Disney Parks Christmas Day Parade qui fête son trentième anniversaire en beauté avec une ouverture en chanson digne des meilleures comédies musicales et où rayonne Neil Patrick Harris ; en France, M6 diffuse la cinquième édition de Disney Party : En Attendant Noël et D8 son Grand Bêtisier de Noël (les deux émissions sont tournées à Disneyland Paris).

Vidéo

Comme chaque année, l'actualité vidéo de Disney est chargée mais cette année l'a été particulièrement pour quiconque souhaite se procurer les classiques Disney en Haute Définition. Ainsi, sont sortis pour la première fois en Blu-ray Disc, Merlin l'Enchanteur, Le Livre de la Jungle, Robin des Bois, La Petite Sirène (3D sauf en Europe), Aladdin (dont les fans ont choisi la jaquette sur le site Disney Privilèges), Le Bossu de Notre-Dame, Hercule, Mulan, Les Mondes de Ralph (3D), Frankenweenie (3D), Monstres Academy (3D), Le Monde Fantastique d'Oz (3D), Iron Man 3 (3D), Lone Ranger : Naissance d'un Héros. À noter que la FNAC continue ses éditions spéciales, proposant régulièrement des livrets supplémentaires et des boitiers métalisés. Dernière curiosité, Disneynature édite aussi en vidéo le documentaire français Le Plus Beau Pays du Monde qui réalise des scores d'audience très élevés lors de sa première diffusion sur France 2, le 17 décembre en première partie de soirée.

Librairie

La bibliothèque des plus passionnés ne cesse de s'agrandir avec deux nouveaux numéros de La Dynastie Donald Duck, L'Âge d'Or de Mickey Mouse et La Grande Épopée de Picsou. En France, Pierre Lambert sort son très attendu La Belle au Bois Dormant tandis que sont traduits et édités Les Coulisses des Studios Pixar et Les Trésors de Spider-Man. En anglais, sont célébrés quatre grands hommes (Remembering Roy E. Disney: Memories and Photos of a Storied Life, Marty Sklar : Dream It! Do It! (The People, The Places, The Projects), Jerry Bruckheimer : When Lightning Strikes - Four Decades of Filmmaking et Water to Paper, Paint to Sky : The Art of Tyrus Wong) tandis que les passionnés d'art se délectent des "Art of" et autres "Making-of" du Monde Fantastique d'Oz, Iron Man 3, Monstres Academy, Lone Ranger : Naissance d'un Héros, Thor : Le Monde des Ténèbres, La Reine des Neiges et Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi. Les passionnés de Star Wars pourront aller encore plus loin avec Star Wars: Frames, magnifique coffret collector et les collections Star Wars Art et Star Wars Storyboards, sans oublier The Bounty Hunter Code : From the Files of Boba Fett. Tinker Bell : An Evolution revient sur la Fée Clochette, personnage emblématique s'il en est et Frozen In Ice propose de combler le trou laissé entre Walt Disney, un Américain Original et Le Royaume Enchanté en revenant sur les années 1966-1985, après la mort de Walt Disney et avant l'arrivée de Michael Eisner. Ce tour d'horizon finit toutefois sur une note moins festive, Disney s'étant débarrassé d'Hyperion Books, sa filiale d'édition pour adulte qu'elle avait créée en 1990 et qu'elle a revendue à Hachette en juin dernier.

 

Dans la presse, Marvel Comics poursuit son opération Marvel NOW! qui lui permet de relancer ses séries les plus emblématiques au numéro 1 afin de les rendre plus accessibles et de capter de nouveaux lecteurs. Le nouveau premier numéro français d'Avengers permet de découvrir un Nick Fury Jr. noir de peau (ainsi plus proche de la manière dont est représenté son père dans sa version Ultimate et dans les films cinéma) et d'étoffer le personnage de l'Agent Coulson apparu l'année précédente (bien qu'il existait depuis plusieurs années dans le Marvel Cinematic Universe) tandis que l'évènement Infinity relie toutes les publications en mettant en scène l'attaque de Thanos sur Terre. L'autre évènement est Age of Ultron, une histoire s'étalant sur 10 numéros dans laquelle les Avengers, Wolverine, les Quatre Fantastiques et de nombreux autres superhéros affrontent le robot Ultron. Au-delà de Marvel, The Star Wars est un nouveau comics racontant l'histoire telle qu'elle avait été imaginée dans le script original de George Lucas.
En France, l'indétrônable Journal de Mickey fête ses 80 ans ; Super Picsou Géant, Mickey Parade Géant, Picsou Magazine et Winnie restent des classiques ; Disney Junior Magazine, Disney Princesse et Cars continuent à passionner les plus jeunes ; et les plus récents Planes, Clochette, 100% Stickers et Disney Girl captent de nouveaux lecteurs. La nouveauté de l'année réside surtout dans le magazine Disney Fun, tout premier à n'être distribué qu'aux caisses des supermarchés.

Jeux Vidéo

Impossible d'évoquer les jeux vidéo sans revenir sur la fermeture en avril de LucasArts qui ne développera plus aucun jeu mais se contentera de vendre les droits des licences Lucasfilm à des studios extérieurs qui créeront les jeux. Les fans n'ont certes pas apprécié, mais il apparait que les plus grands succès de LucasArts étaient déjà loin derrière eux et que les titres récents étaient loin d'avoir fait l'unanimité. De là à dire que le studio était déjà condamné avant même que Disney n'entre en jeu, il n'y a qu'un pas à franchir.
La plus grosse sortie de Disney Interactive Studios en 2013 est sans conteste Disney Infinity, un jeu vidéo auquel sont associées des figurines Disney permettant, en les achetant séparément, d'intégrer les avatars desdits personnages dans le monde du jeu et de débloquer de nombreux bonus. Plus qu'Epic Mickey et sa suite, ce jeu a eu droit à une campagne marketing sans précédent pour un jeu vidéo Disney. Sa carrière se jouant à Noël, nous ne pouvons pas encore savoir si le succès espéré sera au rendez-vous mais le bouche à oreille semble faire son effet chez les enfants mais aussi chez les fans qui voient surtout là l'occasion de se procurer de belles figurines des personnages Disney, sans même ressentir le besoin de les utiliser pour ce à quoi elles sont destinées. Notons la sortie de trois classiques dans des versions améliorées (DuckTales Remastered, Castle of Illusion Starring : Mickey Mouse et Kingdom Hearts HD 1.5 Remix), le nouveau Phineas and Ferb : Quest for Cool Stuff mais aussi et surtout de nombreux jeux Disney Mobile comme Mais Où est Mickey ? (inspiré à la fois de Jetez-Vous à l'Eau ! et de la nouvelle série animée Mickey Mouse), Mais Où Est Swampy ? 2 et Star Wars : Tiny Death Star, le tout premier jeu LucasArts post-rachat par Disney.

Musique

Walt Disney Records vit une belle année. Non seulement elle peut prospérer grâce à Violetta : La Música Es Mi Mundo (inspirée de la saison 2 de la série Violetta) mais aussi elle peut se réjouir du succès de la bande originale de La Reine des Neiges. Sont également au programme les bandes originales du Monde Fantastique d'Oz, Tron la Révolte, Monstres Academy, Lone Ranger : Naissance d'un Héros, Teen Beach Movie, Planes, Dans l'Ombre de Mary, Shake It Up, Austin & Ally ainsi qu'une réédition des Muppets, Ça C'est du Cinéma !, de l'album The Lone Ranger : Wanted qui contient des titres inspirés de l'univers du film et d'un best-of des chansons de la saga La Petite Sirène. Son association avec Intrada permet également la sortie de bandes originales inédites telles que celles de Hocus Pocus : Les Trois Sorcières, Calloway, le Trappeur, Le Drôle de Noël de Scrooge ou bien La Fée Clochette.
En France, Disney s'associe à Universal Mercury et propose We Love Disney, un album de reprises de chansons Disney par des artistes français. Bien que faisant débat chez les fans, cet album est un véritable hit lors des fêtes de fin d'année.
Hollywood Records n'est pas en reste. D'abord, elle édite, via son label Marvel Music, les bandes originales d'Iron Man 3 et de Thor : Le Monde des Ténèbres. Ensuite, elle réussit le pari du lancement de la carrière solo de Selena Gomez (elle était auparavant partie intégrante du groupe Selena Gomez & The Scene) avec l'album Stars Dance porté par les tubes Come & Get It et Slow Down. L'album a atteint la première place du Billboard et sa tournée Stars Dance Tour est même passée par Paris en automne.
Elle confirme la popularité de Demi Lovato avec son album Demi dont les singles Heart Attack et Made In The USA ont cartonné. Elle tente le pari de lancer le groupe R5 dont fait partie Ross Lynch (Austin & Ally) avec un EP, Loud, qui fonctionne tellement bien qu'il permet de déboucher sur l'album Louder. Enfin, sont également lancés le premier album de Zendaya (révélée dans Shake It Up) et un EP pour Coco Jones.
Notons enfin d'autres sorties Intrada de bandes originales de films Touchstone Pictures (Fire Birds, Paradise et L'Amour ne s'Achète Pas), de séries ABC Studios (Once Upon a Time - Il Était une Fois - Saison 2, Revenge) et même celle d'Une Singulière Promesse, téléfilm diffusé en 1986 dans The Disney Sunday Movie. En parallèle sortira chez Quartet Records l'inespérée bande originale d'Escape From the Dark (alias The Littlest Horse Thieves), un film Disney de 1976.

 

Destinations

Dans les Parcs à thème, 2013 est une année de transition dans les Parcs américains qui ont beaucoup misé sur l'année précédente et réservent de nouvelles surprises l'an prochain. Néanmoins, il faut noter le tout nouveau Fantasy Faire de Disneyland Resort, nouvelle zone de Fantasyland située devant le château et dans laquelle sont notamment joués des spectacles mettant en scène La Belle et la Bête et Raiponce ; le nouveau spectacle Mickey and the Magical Map qui fait preuve d'une belle utilisation de technologies pour proposer toujours plus d'immersion magique ; et le nouveau World of Color - Winter Dreams qui remplace le célèbre World of Color de Disney California Adventure pour les fêtes de fin d'année. À Walt Disney World Resort, les travaux poursuivant la refonte du nouveau Fantasyland et ceux du futur Land basé sur Avatar vont bon train. Tokyo Disney Resort fête joyeusement son trentième anniversaire et en profite pour se doter de la nouvelle version de Star Tours.
C'est surtout en Chine et en France que sont tournés les regards. Les hongkongais ont la chance de découvrir Mystic Manor, toute nouvelle attraction dans le tout aussi nouveau Land Mystic Point, dans laquelle on visite un manoir hanté par des forces vaudoues dans des véhicules intelligents alors que le futur Shanghai Disney Resort se révèle un peu plus avec sa liste d'attractions et son Garden of the Twelve Friends. Dans le cadre de la prolongation du vingtième anniversaire de Disneyland Paris, les visiteurs découvrent deux nouvelles scènes dans Disney Dreams! basées sur Le Roi Lion et le fraîchement oscarisé Rebelle tout en faisant partie du spectacle grâce aux Disney Light'Ears, des oreilles lumineuses qui se synchronisent au spectacle. Les saisons sont grandement retravaillées avec de nouveaux feux d'artifice pour la Fête de la St. Patrick et le Festival Gallois de la St. David, la nouvelle Célébration Halloween de Mickey qui enchante avec ses chars soignés et sa musique entraînante, l'illumination Les Vœux Magiques de Noël dotée d'un nouveau sapin, des ajouts à La Magie Disney en Parade ! (char de La Reine des Neiges) et à La Cavalcade de NoëlDisney Dreams! Fête Noël qui remplace, le temps de la saison, le Disney Dreams! traditionnel, en proposant de revisiter les fêtes de Noël en compagnie des personnages de La Reine des Neiges et de Toy Story.
En mai, tous les Parcs Disney sont concernés par Disney Dreamers Everywhere, un grand voyage autour du monde réalisé par un passionné de Disney et ses amis et qui est l'occasion de nombreux spectacles conçus pour l'occasion et de l'apparition de personnages inédits tels que le Chafouin, Gauchito, Aurora Miranda (les deux derniers proviennent des Trois Caballeros).
Enfin, le Disney Magic, premier navire de la flotte Disney Cruise Line, a droit à une grande réhabilitation avec de nouveaux divertissements et concepts de restauration lui permettant de ne plus avoir à rougir face aux récents Disney Dream et Disney Fantasy.

Val d'Europe continue de se développer activement avec la mise en place de nouvelles pistes cyclables, la poursuite de la construction du Plaza sur la Place d'Ariane, la livraison de nombreuses résidences dans les quartiers résidentiels du Golf et du Val de France. Les plus grands projets annoncés sont l'extension du Centre Commercial pour 2015 et la création d'un grand campus universitaire.

Spectacles & Expositions

Sur scène, les Français peuvent enfin découvrir La Belle et la Bête, comédie musicale qui a enchanté Broadway et le monde entier durant de nombreuses années. Le Théâtre Mogador accueille la version française du spectacle qui brille notamment grâce à l'interprétation de Lumière et Big Ben et à la qualité de la traduction française des dialogues et des chansons inédites (les autres reprenant les paroles du doublage du film d'animation). Disney sur Glace propose Au Bout de Tes Rêves, un de ses meilleurs spectacles mettant en scène des princesses, et particulièrement Raiponce dans une mise en scène originale. Disney Live! présente au Grand Rex La Bande à Mickey et son Magic Show, un spectacle de prestidigitation mettant en scène les personnages emblématiques de Disney dans une ambiance qui plait surtout aux plus jeunes. De l'autre côté de l'Atlantique, les Américains découvrent deux nouveaux musicals très attendus, Le Livre de la Jungle et Aladdin.
Les passionnés d'animation peuvent, eux, se donner rendez-vous au tout nouveau musée Art Ludique de Paris et y découvrir Pixar : 25 Ans d'Animation, une exposition inaugurée en 2006 au MoMA de New York, sans oublier d'aller faire un tour à la Galerie Arludik pour admirer l'exposition de celluloïds et dessins Les Princesses de Disney.

Conclusion

Il est possible de l'affirmer cette année, toutes les divisions de The Walt Disney Company brillent et ont su capitaliser chacune sur leurs franchises avec talent. Le cinéma se porte particulièrement bien, les Walt Disney Studios ayant dépassé cette année le seuil des quatre milliards de dollars de recette pour la toute première fois de son histoire. 2013 poursuit la route tracée en 2012 et semble mener Disney vers un avenir sans nuages. Si les regards restent tournés vers 2015 qui promet de grands évènements (Star Wars - Épisode VII, Marvel's Avengers : Age of Ultron, Shanghai Disney Resort, Inside Out), il faut s'inquiéter tout de même pour 2014. En effet, aucun film d'animation Walt Disney Animation Studios ni Pixar ne sera proposé en France, les spectateurs devant se contenter de deux DisneyToon Studios (Clochette et la Fée Pirate et Planes : Mission Canadair). Mais ne boudons pas notre plaisir, nous attendons avec impatience ce que nous réservent les autres divisions pour 2014 : Maléfique, Into the Woods, Descendants, Captain America : Le Soldat de l'Hiver, Les Gardiens de la Galaxie, X-Men : Days of Future Past, Grizzly, Star Wars Identities, Pixar en Concert, All-New Marvel NOW!, Seven Dwarfs Mine Train, Ratatouille : L'Aventure Totalement Toquée de Rémy !, le nouveau spectacle nocturne Once Upon a Time à Tokyo Disneyland et  la grande réhabilitation du navire Disney Wonder.
Une année qui démarre avec Walt Disney (Tom Hanks dans Dans l'Ombre de Mary) et se termine par un grand conte musical (Into the Woods) ne peut pas foncièrement être mauvaise !

Hommage


Diane Disney Miller (1933-2013)

"Les gens ne comprennent pas qu'il était un vrai père. Il conduisait ma sœur et moi à l'école chaque matin. Chaque fin de semaine, aussi bien le samedi que le dimanche, il disait que c'était le Jour de Papa, celui où il nous emmenait au parc du quartier dans lequel se trouvait un beau carrousel, celui où il nous emmenait au studio ; nous courions partout dans le studio où nous étions seuls, nous entrions dans les bureaux des animateurs et flânions sur les plateaux. C'était un vrai père."