Dossier » Marvel » Évènements Presse
Marvel » Évènements Presse

La Conférence de Presse Parisienne
de Thor : Le Monde des Ténèbres

L'article

rédigé par
Publié le 30 octobre 2013

A l'occasion de la sortie de Thor : Le Monde des Ténèbres, Chronique Disney a eu la chance d'assister à la conférence de presse du film, le jeudi 24 Octobre 2013, à Paris. Pour l'événement étaient présents : Kevin Feige, président de Marvel Studios, Alan Taylor, réalisateur du film, Natalie Portman, interprète de Jane Foster et Tom Hiddleston de Loki...

Kevin Feige est un producteur américain, né en 1973. Il devient président de Marvel Studio en 2007. Il est celui qui est à l'origine du Marvel Cinematic Universe et de la volonté pour son label de lier les films entre eux, depuis Iron Man.
Alan Taylor est né, lui, en 1965 : il travaille d'abord pour la télévision avant de signer en 1995 son tout premier long-métrage pour le cinéma, Les Amateurs. Il revient ensuite à la télévision et réalise des épisodes de séries reconnues comme Haute Finance, Oz, Six Feet Under, Lost – Les Disparus, et plus récemment, Mad Men, Les Sopranos, Broadwoalk Empire ou Games of Thrones.
Natalie Portman est, quant à elle née en 1981. Actrice dès son plus jeune âge, elle connait le succès dès 12 ans, avec le film Léon de Luc Besson. Tournant ensuite avec des réalisateurs de renoms, comme Michael Mann (Heat), Woody Allen (Tout le Monde dit I Love You) ou Tim Burton (Mars Attacks ! ), elle marque les esprits avec la saga Star Wars, puis enchaine les films de genres différents, des grosses productions hollywoodiennes aux films d'auteurs. Elle reçoit en 2010 un oscar avec Black Swan de Darren Aronofsky.
Enfin, Tom Hiddleston est un acteur anglais né en 1981. Après plusieurs petits rôles dans des séries télé, il accède véritablement à la notoriété avec son interprétation de Loki dans Thor et Marvel's Avengers. Il se fait néanmoins aussi remarquer dans des films plus intimistes, comme Midnight In Paris de Woody Allen, Cheval de Guerre, de Steven Spielberg ou bien The Deap Blue Sea de Terence Davies.

[Présentatrice] Merci à tous d'être présents aujourd'hui à Paris, pour nous parler un peu plus de Thor : Le Monde des Ténèbres.
Ma première question sera pour vous, Kevin, président de Marvel Studios et producteur du film. Je me demandais comment Thor : Le Monde des Ténèbres s'intègre à votre vision du Marvel Cinematic Universe ?

[Kevin Feige] Ce qui est fou, c'est que c'est déjà le deuxième film de ce qu'on appelle la phase 2 de notre Marvel Cinematic Universe, qui sont les films post-Avengers. Et un des buts de cette phase 2 est de montrer à nouveau que, même individuellement, un héros peut être tout aussi intéressant seul qu'en groupe. Je pense qu'au début de l'été, nous avons déjà prouvé cela avec Iron Man 3, et maintenant, il me semble qu'Alan a livré un travail tout aussi satisfaisant pour le « Migthy » Thor !

[Presse] Bonjour, c'est une question pour Natalie : je voulais savoir premièrement ce que cela représente pour vous de présenter ce film à Paris, devant une presse parisienne, et deuxièmement, j'aimerai savoir comment vous arrivez à tout gérer, avec votre calendrier d'actrice chargée, puisqu'en plus de votre métier, vous avez un diplôme en psychologie, vous êtes engagée dans une association, et vous êtes mère.

[Natalie Portman] C'est tellement excitant de présenter ce film là où a eu lieu ma toute première avant-première, quand j'avais 12 ans, pour Léon, ici, à Paris. Et je me souviens avoir été avec Jean Reno et Luc Besson, au cinéma, le soir de la représentation ; et après le film, nous sommes sortis de derrière le rideau et tout le monde était fou de joie car c'était comme si nous sortions de l'écran ! C'était un moment magique. Aujourd'hui avec ce film, j'ai l'impression que la boucle est bouclée en quelque sorte. C'est vraiment génial de présenter au public français ce film si drôle, si divertissant.
Et arriver à tout gérer ; eh bien... J'ai tout de même terminé l'école il y a 10 ans, donc je ne fais pas tout en même temps vous savez ! Heureusement, j'ai eu la chance de pouvoir expérimenter de nombreuses choses dans ma vie, donc j'essaye d'affronter les nouveaux défis à mesure que les années se présentent.

[Presse] Tout d'abord une question pour Kevin et ensuite une pour Tom :
Kevin, lorsqu'il y a eu la première adaptation de comics, est-ce qu'il y avait déjà l'idée d'un jour lier tous les films de super-héros ?
Et Tom, est-ce que vous retrouvez toujours le même plaisir à incarner Loki, de film en film ?

[Kevin Feige] Le premier film Marvel sur lequel j'ai eu la chance de travailler était le premier X-Men et ensuite le premier Spider-Man. Et il était impossible de les réunir ! Les contrats étaient spécifiques, et provenaient de studios différents. Ce n'est qu'à partir d'Iron Man, lorsque nous sommes réellement devenus Marvel Studios, que nous avons eu la possibilité financière et créative de faire des films. C'est devenu alors assez évident que c'était très cool de faire ce que personne ne pouvait faire, et de lier les films entre eux ! Cela a tellement bien marché, que ça a été un immense plaisir et, en quelque sorte, une certaine surprise aussi.
L'intention était donc de répliquer ce que les gens aiment dans les comics et continuent toujours à aimer, années après années.
De plus, j'avais vraiment le sentiment que si nous montrions cela, cette volonté de cohésion, à un public qui ne connaissait rien au monde des comics, il l'apprécierait tout autant que les spécialistes du genre. Et je ne me suis pas trompé.

[Tom Hiddleston] Oh, c'est tellement amusant ! Thor est le Dieu du Tonnerre, et Loki est le Dieu de la malice, donc mon travail, c'est de passer un bon moment ! Et ce qui est fantastique, c'est que chaque réalisateur avec qui j'ai travaillé, Kenneth Branagh, Joss Whedon, et maintenant Alan Taylor, ont une opinion spécifique du personnage. Nous travaillons donc avec beaucoup de plaisir tous ensembles, Kevin, Chris Hemsworth et je suis bien heureux de le dire, cette fois, avec Natalie !
Loki est ce personnage un peu fou, dérangé, et ce que j'ai apprécié le plus à propos de lui, c'est que d'un coté, il a son charme, son amusement, son sens de la provocation et d'un autre coté, sa vulnérabilité, ses failles émotionnelles, sa peine, sa colère, sa jalousie. Toutes ces émotions humaines intéressantes avec lesquelles il est agréable de jouer.

[Presse] Question pour Natalie : comment le tournage du film s'est déroulé, et plus spécifiquement votre collaboration avec Chris Hemsworth ?

[Natalie Portman] C'était très drôle d'être réunis avec tout le monde sur le film. Généralement, nous passons vraiment un excellent moment ensemble, et je pense que l'on peut sentir cette énergie dans le film. Et Alan, grâce à sa direction d'acteurs, a apporté un nouveau souffle à tout le groupe.
Chris... Chris est juste fabuleux. Je veux dire, vous pouvez essayer de trouver quelque chose à laquelle il n'est pas bon, mais ça sera très dur ! Il est gentil, il est intelligent, il est drôle, très très talentueux. C'est juste un amour ! Surtout comparé à Tom... [Rires] Je plaisantais, évidement !

[Presse] Question pour Alan Taylor : vous nous avez dit à l'avant-première du film que vous aviez « peur » d'Anthony Hopkins. Il a vraiment une mauvaise réputation à ce point là ? Comment le tournage s'est déroulé avec lui ?

[Alan Taylor] Non, sa réputation est fabuleuse ! Ma peur ne venait pas d'une mauvaise réputation que j'aurai pu entendre, elle venait plus du fait d'avoir vu Elephant Man, il y a longtemps et avoir été frappé. Pas tant par un rôle effrayant comme Hannibal Lecter, mais surtout son rôle dans Elephant Man, lorsqu'il dit très simplement « Suis-je un homme bon, ou un homme mauvais ? ». Cette simple phrase était si puissante, sa prestation si spectaculaire que j'avais « peur » de lui à cause du niveau de son talent.
J'ai eu un petit déjeuner avec lui à Beverly Hills, avec un peu d'appréhension et, dés le début du déjeuner, cette peur est partie. Il se moquait de lui-même, il était généreux et chaleureux avec tout le monde. Les garçons qui venaient nous servir, le personnel. J'ai réalisé alors que tout allait bien se passer !
Et sur le plateau il était fantastique. Il était très drôle, très simple ! Anthony est un des meilleurs acteurs du monde. C'était un véritable plaisir de travailler avec lui.

[Presse] Question Pour Natalie : comme Gwyneth Paltrow dans Iron Man 3, votre rôle de « jeune fille en détresse » devient bien plus important dans l'histoire, presque central. Les femmes de super-héros deviennent elles aussi voire plus importantes que le héros lui-même selon vous ?

[Natalie Portman] Je pense que cela montre tout le pouvoir créatif de Marvel. La façon dont sont vus les femmes, la façon dont elles sont décrites dans leurs films. Je ne vois vraiment pas de différence. Les femmes sont traitées de la même manière que les hommes ! Il y a tout autant de personnalités charismatiques, bonnes ou mauvaises. Des personnes vulnérables ou fortes, quelque soit le genre !
Et dans le film, c'est le cas de Jane, qui est soit forte, soit vulnérable. Elle est passionnée, drôle, a des excès d'humeur concernant sa carrière. Bref, toutes ces choses du réel. Il y a beaucoup de parité entre les deux sexes, sans tomber bien-sûr dans le pro-féminisme pour autant.
Les personnages féminins sont importants, comme Rene Russo, Friga, Jaimie Alexander, Sif ou encore Kat Dennigs, Darcy. Ce sont toutes des personnalités intéressantes et colorées.

[Presse] Question pour Tom : on a vu beaucoup de facettes de Loki, dans les premiers films, et dans celui-ci. Comment aimeriez-vous le voir évoluer à l'avenir?

[Tom Hiddleston] Alors... C'est une question intéressante pour moi, et nous en avons déjà discuté avec Alan et Chris.
Que veut-il finalement? C'est une question que l'on se pose pour n'importe quel personnage. Nous voulons tous quelque chose. Et je ne suis pas sûr qu'il sache lui-même ce qu'il désire maintenant. Il voulait être l'égal de Thor. Il voulait aussi l'amour, l'affection et la fierté de ses parents. Ce n'est peut-être plus tellement le cas désormais. Il voulait être Roi...
Mais il y a quelque chose dans sa nature qui fait qu'il préfère jouer la partie, plutôt que de gagner la partie... Ca serait quelque chose d'intéressant je pense de voir comment sa perspective doit changer s'il commence à « gagner la partie »...

[Presse] En ce moment les films de héros explorent beaucoup la face noire des choses. Qu'est ce qui vous pousse à explorer cet univers-là ? Est-ce une sorte de métaphore de notre monde ?

[Alan Taylor] Je ne suis pas trop en mesure de répondre à la deuxième partie de la question, qui est sans doute un peu trop « complexe » pour moi, mais concernant la première...
Je pense qu'à chaque fois que quelqu'un essaye de faire un film sur les super-héros, il y a un haut niveau d'exigences et d'attentes, et on essaye donc souvent de le réaliser comme si l'histoire se passait dans le monde réel. On efface en quelque sorte ce qui a été fait avant, et on construit une histoire plus crédible. De cette manière, on se connecte beaucoup plus facilement avec le public !
L'exemple le plus évident concerne Christopher Nolan et ses Batman, puisqu'il a effacé le coté cartoon que pouvait avoir les adaptations de héros, surtout les plus vieilles. Et il a complètement ancré son histoire dans la réalité !
Concernant Thor : Le Monde des Ténèbres, nous sommes restés dans l'optique de ce que Marvel a toujours fait. Nous avons quelque chose de sombre, beaucoup plus sombre que dans d'autres films du catalogue. Des mauvaises choses arrivent à de très bonnes personnes. Le monde est plus noir, plus « sale ». Nous avons même appelé le film « The Dark World » !
Mais, en même temps, c'est contrebalancé avec de l'humour. C'est aussi un moyen différent de se connecter avec ce public. Le film arrive à être drôle, puis devenir sérieux, et c'est une des forces de Marvel. Concilier les genres !

[Presse] D'abord une question pour Kevin :
Alan Taylor est principalement connu en France pour avoir réaliser plusieurs épisodes de Games of Thrones. Comment Marvel a été amené à choisir ce réalisateur ?
Puis, une question Pour Natalie, pour terminer plus légèrement : Dans le film vous avez l'occasion de gifler à la fois Thor et à la fois Loki. Lequel des deux vous avez préféré gifler et lequel des deux votre personnage a préféré gifler ?

[Kevin Feige] Ce n'était pas seulement Games of Thrones, mais bien tout le travail fantastique qu'Alan a fait à la télévision. Avec Les Sopranos, Mad Men, Boardwalk Empire. Je pense que ce qui arrive maintenant à la télévision depuis une dizaine d'années est très inspirant pour le cinéma. Il suffit de voir ce qu'ils font avec les personnages. Pour nos films, nous cherchons des réalisateurs qui ont fait des choses excellentes avant, peu importe de quel milieu ils proviennent. Et Games of Thrones en particulier est intéressant par rapport aux similitudes fantastiques que l'on peut trouver dans le monde de Thor. On espérait alors qu'Alan pourrait être intéressé, et bien heureusement, il l'était !

[Natalie Portman] C'était très agréable de les gifler autant l'un que l'autre ! [Rires]
Ils ont été très bons joueurs à ce propos. Mais ce sont deux différentes gifles. Celle de Thor est une gifle d'amour, alors que celle de Loki est une gifle pour toutes les personnes aimant New-York : une gifle de colère !
La gifle de Thor était aussi au nom de toutes mes « sœurs » qui tombent amoureux du gars qui part et ne revient pas. C'était pour elles !

[Tom Hiddleston] Pour l'anecdote, j'ai adoré ! [Rires]

[Présentatrice] Tom, je sais que votre français est assez bon, alors, en français ?

[Tom Hiddleston s'essaye alors au français, et une vidéo vaut mieux que l'écrit]