Dossier » Parcs à Thème » Évènements Presse
Parcs à Thème » Évènements Presse

L'Envers du Décor de Terrorific Night 2012

L'article

rédigé par
Publié le 01 octobre 2013

Depuis 2008, et pour la quatrième - et dernière ! - fois en 2012, le Parc Walt Disney Studios a proposé une expérience inédite dans toute l'histoire des Parcs Disney : Terrorific Night.
Des soirées spéciales durant lesquelles le Parc se transforme en une expérience qui se veut angoissante, immersive et très différente de ce que Disneyland Paris a pour habitude de proposer.
La veille de la première soirée de 2012, Disneyland Paris a ainsi invité plusieurs fans au Parc Walt Disney Studios afin de découvrir les coulisses et la préparation de la quatrième - et dernière ! - saison de Terrorific Night. Chronique Disney y était.

Chargé de l'organisation des évènements spéciaux destinés au public, Matthieu Robin a d'abord évoqué l'évolution dans le temps de Terrorific Night et des réactions des visiteurs.

Le 25 octobre 2008, Terrorific Night était co-produite avec la FNAC et proposait déjà des modifications inédites de cinq attractions du Parc :
Rock 'n' Roller Coaster : Panique au Studio, probablement la meilleure surprise de la soirée, proposait des effets stroboscopiques dans le parcours ainsi que la diffusion de sons inquiétants et de musique métal ;
CinéMagique était projeté alors que quelques monstres effrayaient les spectateurs dans la salle ;
Crush's Coaster où la musique était remplacée par des bruitages se voulant angoissants ;
The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension dans laquelle des personnages des années '30 mettaient de l'animation dans le hall de l'hôtel ;
Terrorific Tram Tour était sans doute l'attraction la plus ambitieuse avec une attaque de zombies sur le tram des visiteurs, mais le manque de moyens ne permettait pas de créer une atmosphère vraiment effrayante.
Il est à noter, en outre, qu'en dehors d'Armageddon : Les Effets Spéciaux, aucune autre attraction n'était ouverte et que la soirée se terminait par The Terrorific DJ Party sur Production Courtyard Stage et The Twilight Dance Zone dans Disney Studio 1.
Avec moins 3300 personnes, la satisfaction générale des visiteurs a tout de même été de 64%, ce qui incitera Disneyland Paris à retenter l'aventure, mais cette fois-ci, sans la participation de la FNAC.

Le 30 octobre 2010, Terrorific Night 2 se voulait déjà plus ambitieuse :
Rock 'n' Roller Coaster : Panique au Studio ! proposait le même parcours qu'en 2008 mais avec une véritable histoire : le chanteur Matt Robin répète en studio alors que les visiteurs peuvent venir le rencontrer lorsqu'un tueur fou armé d'une tronçonneuse le tue sous leurs yeux et poursuit les visiteurs apeurés ;
Armageddon : Crash Terror devenait un parcours scénique à pied dans lequel des aliens venus d'ailleurs effrayaient les quelques courageux visiteurs :
Terrorific Tram Tour où un rite satanique avait lieu dans le décor de Dinotopia avec enlèvement d'un faux visiteur du tram puis attaque de zombies et décontaminations dans le décor du Règne du Feu ;
Crush's Coaster : Avis de Tempête où l'idée était de recréer l'ambiance d'une tempête, avec les éclairages allumés (??) et des sons d'orages ;
Darkness Blvd où des zombies allaient le regard vague dans Disney Studio 1 ;
Les Ombres du Diable, un spectacle sympathique (mais déjà vu ailleurs que chez Disney) de percussions industrielles et de lanceurs de flammes ;
Bienvenue à Whitechapel, parcours à pied dans La Terrasse embrumée et peuplée de quelques femmes perdues qui déconseillent le visiteur d'aller plus loin et d'un homme en costume et haut-de-forme qui errait l'âme en peine ;
The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension avec un groom et des clients des années '30 dans le hall ainsi que d'autres personnages dans la salle des machines ;
A noter également, les trois attractions de Toy Story Playland qui restaient ouvertes sans aucune modification particulière.
Malgré un effort évident dans la qualité et la quantité des animations, les seulement 31% de satisfaction générale reflètent un vrai problème : la quantité de visiteurs (6621) qui a doublé et dégradé l'expérience vécue.

Pour éviter le fiasco de l'année précédente, Disney propose deux soirées Terrorific Night 2011, les 29 et 30 octobre.
Rock 'n' Roller Coaster : Scène de Crime ! fait directement suite à Rock 'n' Roller Coaster : Panique au Studio ! : un écran placé dans la salle d'enregistrement diffuse des informations expliquant le meurtre ayant eu lieu l'année précédente, les visiteurs de cette année étant de passage pour se recueillir. Aucune modification du parcours en lui-même alors que c'était bien le cas les deux années précédentes ;
Terrorific Tram Tour dans lequel des zombies apparaissent dans le décor de Dinotopia (plus de rite satanique) ainsi que dans celui du Règne du Feu avec un nouveau dragon mécanique ;
Dorva's Experiment Lab est une version modifiée de Tapis Volants - Flying Carpets over Agrabah dans laquelle un scientifique fou tente une expérience de centrifugeuse sur les visiteurs, avec des effets sonores, de lumières et de fumée différents ;
Psycho Blvd où des policiers tentent de rattraper des psychopathes évadés sur Hollywood Boulevard ;
Screams Monestary, parcours à pied dans La Terrasse parmi des moines macabres capuchonnés ;
Horror Market, un parcours à pied dans un marché inquiétant où les vendeurs proposent d'échanger des membres humains contre les vôtres ;
Freaky Circus, un spectacle de cirque finissant par un démembrement à la tronçonneuse qui en aura choqué plus d'un !
Crush's Coaster, Darkness Blvd et The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension sont similaires aux versions de l'année passée.
A noter également : les trois attractions de Toy Story Playland ainsi qu'Armageddon : Les Effets Spéciaux, qui étaient ouvertes sans aucune modification particulière.
Il y avait donc, certes, moins de modifications d'attractions que l'année précédente mais beaucoup plus d'animations de rues (des motards à Backlot ; des soldats étranges, les Méchants Disney et le Cavalier Sans Tête à Toon Studio, etc.)
Moins de monde, plus d'animations, la recette fonctionne avec 63% soit autant que la première année.

En 2012, les équipes créatives de Disney entendent bien renouveler l'exploit avec deux nouvelles soirées les 26 et 27 octobre. Thierry Magne, Cast Member depuis 1992 chargé des évènements spéciaux, en révèle la teneur :

Le visiteur retrouve tout d'abord les Terror Zones Darkness Blvd, Psycho Blvd, Horror Market ainsi que des nouvelles :
Alerte, Code Rouge ! à l'entrée du Parc met en scène des policiers (voire des unités spéciales plus importantes) affirmant aux passants que de réels dangers les attendent et les déconseillent donc d'entrer ;
Station-Service, qui propose une visite du garage des frères Butcher, dans une mise en scène se situant dans la file d'attente de Moteurs... Action ! Stunt Show Spectacular ;
Horroic Fantasy : Le Cavalier Sans Tête cherche celui qui lui a tranché la tête, accompagné d'un sbire qui se battra en duel avec un faux visiteur que le Cavalier croit être le coupable ;
Whitechapel 1888 revient sur le thème de Bienvenue à Whitechapel (2010) en situant mieux l'action avec des sons évoquant Londres, la nuit, au XIXème siècle ;
Enfin, L'ultime traversée est le nom interne donné aux dernières minutes de Darkness Blvd alors que les visiteurs sont obligés de repasser par là pour quitter le Parc.
Sans oublier le spectacle Horror Brass Band, concert de percussions sur Production Courtyard Stage.

Des modifications d'attractions existantes sont également de la partie :
Terreur est la grande nouveauté de l'année, située dans le Studio Theater qui accueille habituellement CinéMagique. Le film est réalisé par Maxime Chattam, auteur de thrillers à succès, et est totalement inédit (l'expérience est décrite plus bas dans l'analyse).
Rock 'n' Roller Coaster : Police Scientique : deux ans après le meurtre de Matt Robin, la police est toujours sur les lieux du crime et recherche le coupable qui serait dans les parages. Le visiteur y découvre des messages, photos et autres objets laissés par des fans en la mémoire du chanteur, la modification du parcours qui avait été abandonnée en 2011 mais qui revient cette année pour le plaisir de tous (même si l'effet stroboscopique est moins présent) ainsi que le criminel qui effraie les visiteurs près de l'entrée de l'attraction ;
Studio Tram Tour : le nom Terrorific Tram Tour est abandonné (le but étant de faire supposer aux visiteurs qu'ils vont dans l'attraction classique, le "- Behind the Magic" en moins) mais l'attraction reste modifiée. Cette fois-ci, le tram ne s'arrête plus devant le décor de Dinotopia mais en pleine forêt où les visiteurs se font attaqués par des zombies. Un deuxième arrêt a lieu dans le décor du Règne du Feu avec une nouvelle attaque maîtrisée par des policiers là pour décontaminer les passagers du tran, sur fond de musique de Marvel's Avengers.
Le Laboratoire de Doofenshmirtz reprend le même thème que celui de Dorva's Experiment Lab l'an dernier mais change de nom en faisant une allusion au méchant de Phinéas et Ferb ;
Crush's Coaster et The Twilight Zone Tower of Terror - Un Saut dans la Quatrième Dimension ont droit aux modifications habituelles tandis qu'Armageddon : Les Effets Spéciaux, les trois attractions de Toy Story Playland et Cars Quatre Roues Rallye (ouvert pour la première fois lors d'une de ces soirées) n'en comportent aucune.

Après avoir détaillé toutes les attractions prévues en 2012, l'équipe de Disneyland Paris propose aux participants une séance de questions-réponses durant laquelle ont été évoquées les soirées précédentes, les autres Parcs Disney (notamment Hong Kong Disneyland) mais aussi la concurrence. Tout ce petit monde est ensuite invité à diner au Plaza Gardens Restaurant avant de rejoindre Matthieu, Thierry et Stéphane dans le Parc Walt Disney Studios afin de découvrir les coulisses de Terrorific Night 2012.

Le groupe entre ainsi dans Disney Studio 1 dans lequel les éclairages qui le transformeront en Darkness Blvd sont en test. Beaucoup de vagues de couleurs lumineuses quelque peu psychédéliques sont également en rodage.

À l'extérieur, les techniciens travaillent sur les fumées qui rendront opaques les rues déjà sombres du Parc.

Il est offert ensuite d'assister à une répétition de Horroic Fantasy : l'entrée du Cavalier Sans Tête (avec sa tête), le combat de son sbire contre le faux visiteur ; le tout permettant de voir de très près comment les concepteurs, acteurs et techniciens se préparent au spectacle du lendemain.


Station-Service étant une nouveauté 2012, une équipe est chargée de réfléchir au placement des accessoires dans la file d'attente. Il faut à la fois créer quelque chose de visuellement intéressant mais aussi de sûr (impossible d'avoir des objets que les visiteurs peuvent emporter facilement ou sur lesquels ils pourraient trébucher).

La sécurité est la priorité de Disneyland Paris, c'est pourquoi le groupe croise Marc, chargé de vérifier que tout est en ordre pour assurer la "SécuriD" de chacun lors de cette soirée.

Tous les participants à la visite ont le privilège maintenant d'embarquer dans Studio Tram Tour afin de découvrir en avant-première la version 2012, encore en test. Les écrans diffusent TN12 News présenté par John Bishop (interprété par Emmanuel Lenormand, bien connu des fans de spectacles de Disneyland Paris) et qui annonce la découverte d'une caisse mystérieuse lors de fouilles dans le Parc. Son reporter sur place, Walter Dunham (alias Thierry Magne), tente d'expliquer ce qu'il voit avant de se faire agresser par une personne (ou une chose ?) inconnue et de disparaître de l'image. Les passagers assistent alors à Catastrophe Canyon puis à la répétition de l'arrêt dans la forêt et dans le décor du Règne du Feu. La musique de Marvel's Avengers en fait la première attraction de Disneyland Paris faisant référence à Marvel !

Vient ensuite la possibilité de découvrir le programme papier de la soirée, plus original et inspiré qu'il ne l'a jamais été. L'œil vitreux du visuel-clé est intelligemment représenté avec une feuille de papier calque, le plan se trouvant à l'intérieur du dépliant.

Autre découverte : un superbe camion de pompier destiné à être utilisé le lendemain afin de participer au post-show de Terreur, lorsque les spectateurs sortent de la séance et sont supposée être décontaminés. C'est l'occasion rêvée de l'examiner sous tous les angles !

Enfin, la soirée se termine par la projection de Terreur, avec Maxime Chattam qui présente le film lui-même.

La projection commence par le générique d'ouverture inquiétant de Terreurs (au pluriel), simple film que le spectateur est supposé voir (et qui s'orthographie différemment de l'attraction en elle-même, Terreur, qui décrit l'aventure que tout le monde va vivre réellement).
Le film se coupe très vite suite à un (faux) problème technique ! Un Cast Member de la sécurité monte sur la scène et demande à l'auditoire de rester bien assis. C'est alors que des écrans de contrôle s'affichent  :  les spectateurs peuvent suivre le Cast Member alors qu'il va dans la tour de contrôle situé au sommet du Hollywood Tower Hotel afin de voir ce qui se passe. Il découvre, avec son collègue chargé de la surveillance des écrans, que des couloirs du sous-sol s'éteignent sans raison et il décide d'aller voir ce qui s'y passe sans oublier d'emporter une caméra avec lui afin que son collègue (et le public présent !) puisse voir ce qu'il découvrira. Après de longues minutes angoissantes dans les couloirs, il se fait attaquer par des ombres noires semblant prendre vie dans un nuage de fumée.
Sa collègue, Alice (qui a tout suivi), le rejoint et vit la même chose  (cette fois-ci un zombie étrange l'attaque distinctement). Le dernier Cast Member qui surveillait les écrans tente alors le tout pour le tout en allant voir lui-même. Il découvre que le Parc a été vidé et se fait poursuivre par une fumée noire démoniaque pendant qu'il court vers CinéMagique pour prévenir tout le monde de quitter les lieux au plus vite. Il entre vraiment dans la salle mais semble être pris de convulsions lors d'une attaque que les spectateurs auront décidément du mal à déterminer.
Des sirènes se mettent en marche dans la salle et un message invite à la sortie et à la décontamination urgente.

Les fans Disney invités aux coulisses de Terrorific Night 2012 posent avec les concepteurs de la soirée à Toon Studio.

Après la projection, une séance de questions-réponses a  lieu avec Maxime Chattam avant que la soirée ne se termine. Les deux soirs suivants aura donc lieu Terrorific Night 2012 pour le plus grand plaisir des visiteurs aimant frissonner en période d'Halloween ! Il s'agira alors de sa toute dernière édition !