Dossier » Films d'Animation » Évènements Presse
Films d'Animation » Évènements Presse

L'Exposition "L'Art des Studios d'Animation Walt Disney"
Le Mouvement par Nature

L'article

Publié le 13 octobre 2016

Le tout jeune Art Ludique - Le Musée a pour ambition de proposer des expositions enthousiasmantes autour des arts populaires du divertissement. Ayant commencé par trois expositions plus ou moins tournées vers The Walt Disney Company, avec Pixar, 25 Ans d'Animation,L'Art des Super-Héros Marvel et Dessins du Studio Ghibli, ce musée parisien, qui est tout récent, a en effet enchaîné sur des expositions elles aussi de grande qualité consacrées à d'autres studios et d'autres arts comme Aardman, l'Art qui Prend Forme, L'Art dans le Jeu Vidéo et L'Art de Blue Sky Studios. Pourtant, un label manquait toujours et cruellement à l'appel de son programme alléchant au point que le passionné d'animation attendait le moment où Art Ludique - Le Musée proposerait enfin une exposition sur lui. Car, il ne s'agit pas moins que celui des studios d'animation les plus connus et réputés au monde : les Walt Disney Animation Studios ! Aucune exposition d'une telle ampleur ne leur a, il est vrai, été consacrée en France depuis 2006 et Il Était une Fois Walt Disney au Grand Palais. C'est donc avec un immense plaisir que le public peut découvrir des œuvres Disney d'une grande richesse et d'une belle diversité s'étalant sur 88 ans de 1928 à 2016.

Art Ludique - Le Musée se dévoile sur les quais de Seine, en face de Bercy, au sein des Docks où se situe également la Cité de la Mode et du Design. Son architecture moderne et sa façade de verre sérigraphié, au tracé sinueux vert fluo, attire indéniablement l'œil et... Paris oblige, également les critiques, même si le bâtiment, objectivement de toute beauté, rentre, tous les jours, un peu plus, dans les habitudes visuelles des Parisiens qui ne tarderont pas bientôt à le défendre becs et ongles. Ce nouveau musée est ainsi consacré, comme son nom l'indique, aux arts ludiques. Il faut comprendre par là : la bande dessinée de tous horizons (avec la franco-belge et ses albums, la japonaise et ses mangas ou l'américaine et ses comics) ; mais également le cinéma en prises de vues réelles ou animé et les jeux vidéo. L'artisan de ce musée pour geeks et adulescents revendiqués est Jean-Jacques Launier. Diplômé de l'École Supérieure d'Art Graphique, il a été concepteur de publicités, réalisant entre autres choses, des affiches de cinéma pour les plus grands, et notamment Quentin Tarantino. L'Homme est un grand défenseur de ces Arts du Divertissement qu'il préfère dénommer sous le barbarisme « Arts de l'Entertainment » : ils constituent, pour lui, de l'art majeur et il se bat pour qu'ils soient reconnus comme tel. Dans cet esprit, il ouvre avec sa femme en 2003 la Galerie Arludik. Ils y exposent et vendent alors des dessins originaux des plus grands artistes. Rien que chez The Walt Disney Company, sont passés chez eux des œuvres de Glen Keane, Ryan Meinerding, le designer des studios Marvel mais aussi des expositions sur les films Alice aux Pays des Merveilles ou John Carter.

L'Art des Studios d'Animation Walt Disney - Le Mouvement par Nature est donc présentée chez Art Ludique - Le Musée du 14 octobre 2016 au 5 mars 2017. Cette exposition a la particularité d'être inédite au monde. Conçue et pensée par Art Ludique - Le Musée, en collaboration avec Disney Animation Research Library, elle rend hommage à l’incroyable modernité artistique des studios depuis leur création. Elle est également le fruit de la volonté de Jean-François Camillieri, président de The Walt Disney Company - France,  de pousser, en France, ce genre de reconnaissance culturelle autour de la marque Disney. Il s'agit de démontrer que le pays qui a beaucoup inspiré les studios d'animation Walt Disney au fil des décennies à travers leurs films d'animation est capable de leur rendre hommage par le biais d'expositions et événements de qualité mettant en avant la richesse et le talent artistique dont font preuve les Walt Disney Animation Studios.

La thématique de l'exposition est ainsi Le Mouvement par Nature.
L'objectif est de souligner à quel point la vie constitue une source d’inspiration esthétique majeure dans la création des films des studios Disney. Les artistes observent, en effet, le quotidien le plus ordinaire, les actions les plus spontanées, avant de les réinterpréter de façon unique dans leur création, qu’il s’agisse de dessins de recherche ou de l’animation d’un personnage. Par rapport à aucun autre art pictural, l'animation est, en effet, surtout caractérisée par le mouvement influé au dessin. Les animateurs Disney ont ainsi toujours analysé la manière dont l'animal ou l'acteur bouge et les effets des mouvements sur le corps, afin de s’en inspirer pour donner ensuite vie aux personnages du film. Cette dynamique se retrouve dans les voyages d’observation effectués par les artistes concepteurs, afin de s’imprégner des ambiances, des formes et des couleurs locales, et d’enrichir les dessins d'actions et de décors des longs-métrages. Même si aujourd'hui, sous la main de l’artiste, la tablette graphique remplace souvent la feuille de papier et les concept art désormais numériques offrent une intensité picturale qui rivalise avec les crayonnés ou les aquarelles traditionnelles, la démarche première reste identique. Le Mouvement par Nature, entend donc s'intéresser à ce processus créatif sous tous ses aspects : le mouvement, la nature mais également l'ambiance et les couleurs. La vie restituée par le mouvement !

La sélection des œuvres présentées a été une véritable gageure car il a fallu faire des choix qui sont autant de frustrations ! À la différence de Pixar ou de Ghibli, la filmographie des Walt Disney Animation Studios s'étale, il est vrai, sur plus de 80 ans et comprend plus de 600 cartoons, 56 films et encore, sans compter les films mélangeant animation et prises de vues réelles. Impossible donc de tout montrer, y compris parmi les longs-métrages. Une sélection s'imposait : il pourra bien sûr être regretté l'absence de certains films comme Cendrillon, Peter Pan, Aladdin ou Le Bossu de Notre-Dame mais les organisateurs ont du se résigner à faire un choix et la majorité des films emblématiques est présente. Un crève-coeur nécessaire ! L'exposition met ainsi en avant les quatre grands âges d'or des studios Disney en picorant parmi le catalogue de ces époques :

En plus de tous ces films, il se sera tout de même apprécié la présentation d'un long-métrage d'anthologie, Saludos Amigos, apprenant au grand public à se familiariser avec une œuvre moins connue mais dont l'animation est toujours aussi vivante et qualitative. De plus, l'exposition a la bonne idée de s'ouvrir sur un hommage aux cartoons avec des œuvres extraits des courts-métrages comme L'Avion Fou (1928), Willie, le Bateau à Vapeur (1928), Pluto Jongleur (1934), Le Voyage de Mickey (1940), Donald Bénévole (1941), Mickey Bienfaiteur (1941), L'Anniversaire de Mickey (1942) ou Dingo Joue au Baseball (1942) mettant en avant les cinq stars que sont Mickey Mouse, Minnie Mouse, Pluto, Dingo et Donald Duck.

Le style des œuvres est également varié. Concept art, dessins d'animation, story sketches, color script, color key, décors, dessins de layout et maquettes sont au programme de la visite. Il y a ici un éventail complet du processus de création d'un film d'animation complété, qui plus est, par des extraits, pour certains, de scènes clés et des passages de documentaires racontant la fabrication d'opus comme, par exemple, Tricks of Our Trade consacrés aux effets spéciaux de Fantasia. Dans la droite ligne de ses habitudes éditoriales, Art Ludique - Le Musée propose par ailleurs une organisation sobre et chronologique des œuvres présentées. Certains films apparaissent  alors peu approfondis comme Le Livre de la Jungle quand d'autres bénéficient à coté d'une présentation foisonnante comme Les 101 Dalmatiens.

L'Art des Studios d'Animation Walt Disney - Le Mouvement par Nature est à ce titre un véritable plaisir pour les yeux car elle permet d'admirer des œuvres originales d'artistes de renom qui ont fait l'animation Disney. Pêle-mêle, il peut être cité : un dessin d'animation d'Ub Iwerks sur Willie, le Bateau à Vapeur, un dessin d'animation de Dumbo par Vladimir Tytla, des concept art de Bambi par Tyrus Wong, des concept art de Saludos Amigos par Mary Blair, des dessins d'animation d'Alice aux Pays des Merveilles par John Lounsbery et Ward Kimball, des dessins d'animation de La Belle et le Clochard par Frank Thomas, des décors de La Belle au Bois Dormant par Eyvind Earle, des concept art des (Les) 101 Dalmatiens par Walt Peregoy, des dessins d'animation du (Le) Livre de la Jungle par Ollie Johnston, des dessins d'animation et des concept art de La Petite Sirène par Glen Keane, des dessins d'animation du (Le) Roi Lion par Andreas Deja, des concept art de La Reine des Neiges par Jin Kim ou des concept art de Zootopie par Byron Howard.

Enfin, la visite se termine sur un petit film de cinq minutes, montage reprenant des œuvres et des films vus au cours de l'exposition afin de les apprécier en mouvement sur grand écran sans oublier la boutique qui offre de nombreux goodies dont le magnifique catalogue de l'expo.

L'Art des Studios d'Animation Walt Disney - Le Mouvement par Nature est une exposition passionnante ! Diversifiée et bien construite, elle montre tous les aspects de la richesse de l'animation Disney au fil du temps et la façon propre au label de raconter des histoires en accord avec leurs époques. Les œuvres proposées sont aussi variées que superbes. Il est d'ailleurs vivement conseillé de prendre l'audioguide : il apporte un véritable plus à la visite mettant l'accent sur des détails qui échapperont à coups sûrs aux visiteurs qui en seraient démunis. Le récit est souvent très qualitatif et permet de sublimer encore plus une expérience déjà savoureuse.

En parallèle de la découverte de l'exposition, Chronique Disney a eu l'occasion de discuter avec Mary Walsh, la Managing Director chez Disney Animation Research Library. Elle révèle ainsi que Art Ludique - Le Musée et Disney travaillent de conserve depuis trois ans à cette exposition inédite où il a fallu trouver une thématique puis sélectionner les œuvres proposées. Cela fait d'ailleurs plus de dix ans que Disney Animation Research Library s'allie aux musées du monde entier pour proposer des expositions aussi diverses que variées des œuvres d'art à l'origine des films d'animation Disney. Il faut savoir que la bibliothèque n'est pas ouverte au grand public mais uniquement aux employés Disney voulant faire des recherches pour leurs futurs travaux. Seuls les musées ont la capacité et la sécurité nécessaire pour recueillir ses œuvres tout en proposant au grand public de les découvrir. Le but de Disney Animation Research Library via L'Art des Studios d'Animation Walt Disney - Le Mouvement par Nature était ainsi de présenter une rétrospective globale à partir des œuvres les plus emblématiques sachant qu'il était impossible de montrer tous les films. Elle permet de garder à l'idée que dernière chaque animation, y compris dans l'animation assistée par ordinateur, il y a toujours un artiste qui rend vie aux personnages.

Mary Walsh revient également sur la mission spécifique de Disney Animation Research Library. Il s'agit d'une bibliothèque, ou plutôt d'une banque de données, qui compile et préserve tout ce qui concerne l'animation Disney. Elle est une entité complémentaire des Walt Disney Archives qui eux rassemblent tout ce qui concerne The Walt Disney Company en dehors de l'animation, des accessoires des films à prises de vues réelles, en passant par les souvenirs des parcs à thèmes ou la mémoire globale de l'entreprise Disney. Disney Animation Research Library sert ainsi de banques de données mais également d'outil de recherches pour les artistes d'aujourd'hui. Ils viennent s'y imprégner de ce qui a été fait par le passé pour trouver l'inspiration, des références mais aussi apprendre et analyser le travail des grands maîtres de l'animation. D'ailleurs, les artistes contemporains se sentent souvent bien modestes et humbles par rapport à l'héritage de leurs prédécesseurs et s'étonnent toujours de voir leurs propres œuvres sauvegardées ! Les conservateurs de Disney Animation Research Library leur racontent alors que les animateurs des années 80 ou 90 comme Glen Keane se posaient exactement la même question à leur époque alors que désormais plus personne ne doute de leur talent. Il en sera assurément de même avec les artistes contemporains dans vingt ans.
La prochaine œuvre à rentrer dans la collection de la bibliothèque est de la sorte Vaiana, la Légende du Bout du Monde. Et le fait que tout soit digital ne facilite pas forcément la sauvegarde car les outils sont infinis et permettent des changements aussi rapides que nombreux. Disney Animation Research Library tente donc de sauvegarder le maximum même si cela ne s'avère pas évident vues la somme et la complexité de la tâche, plus dense encore que pour un long-métrage d'animation traditionnelle. Elle se concentre alors surtout sur tous les concept art pour bien montrer l'évolution des films dans leur création et la façon où ils évoluent au fil du temps. Elle reste persuadée que ce processus intéressera des générations à venir que ce soit des animateurs ou encore le grand public.
The Walt Disney Company est, à n'en pas douter, à la pointe dans la sauvegarde de son patrimoine artistique.