Les Secrets de Disneyland Paris
Adventureland

L'article

rédigé par
Publié le 12 juin 2016

Toujours dans l'effort de proposer une immersion sans équivalence dans de nombreux mondes imaginaires, les concepteurs des Parcs Disney adorent glisser quelques références cachées partout dans les allées des resorts qu'ils conçoivent comme autant de clins d’œil en tout genre à l'univers Disney ; le Parc Disneyland regorge bien sûr de nombreuses coquetteries amusantes ! Exploration imminente d'une partie d'entre elles : décollage pour Adventureland !

De son atmosphère des mille et une nuits à celle d'une jungle luxuriante dans laquelle une rencontre avec un pirate n'aurait rien de surprenant, Adventureland est assurément le Land qui invite le plus à la découverte et au voyage dans le Parc Disneyland. De la partie dédiée au Moyen-Orient, à celle portée sur l'Asie en passant par les Caraïbes, Adventureland regorge en effet de détails en tout genre et de clins d’œil bien dissimulés.

Premier détour par les Caraïbes où depuis 2007, un kiosque des plus classiques, Le Comptoir du Capitaine, se fait remarquer pour un petit détail anodin au premier coup d’œil mais parfaitement intriguant une fois observé. Car il ne s'agit pas de n'importe quel blason, mais bien celui de la Compagnie des Indes, corporation tentaculaire dans l'univers des films de la saga Pirates des Caraïbes, son sceau étant ici apposé sur l'une des nombreuses bouteilles du kiosque. Situé à quelques pas de l'entrée de l'attraction Pirates of the Carribean, il s'agit donc là d'un des premiers clins d’œil jamais faits à l'univers des films à Disneyland Paris !

Au fond de la jungle, alors que se dresse un ancien temple indien à l'architecture impressionnante, et que des wagonnets remplis d'explorateurs en quête de découvertes arpentent le circuit non sans encombres dressé tout autour du lieu sacré, des empreintes de tigre marquent le sol devant l'entrée du Temple du Péril. Inaugurée en 1993 pour faire patienter les visiteurs friands de sensations fortes avant l'ouverture deux ans plus tard de Space Mountain - De la Terre à la Lune, il se trouve ainsi qu'Indiana Jones et le Temple du Péril ouvre alors ses portes avec, comme bon nombre des attractions du Parc, un généreux mécène en guise de sponsor. En l’occurrence, il s'agit de la société pétrolière, Esso, dont la marque exploite par ailleurs la seule station essence du Resort, accessible en sortie immédiate du parking des Parcs !

Fidèle partenaire de l'ouverture du complexe parisien en 1992, comme de nombreux parrains commerciaux de la destination souhaitant alors profiter de l'aura grandissante de Disneyland Paris, la marque martèle ainsi à grands coups de campagnes publicitaires sur les ondes hertziennes françaises que sa mascotte n'est autre qu'un tigre ! Ressemblant comme deux gouttes d'eau à Rajah, l'animal de compagnie de la Princesse Jasmine dans le film Aladdin, le tigre et sa famille devaient même initialement apparaitre dans la file d'attente de l'attraction. Faute de temps ou de budget, l'idée est finalement laissée de côté et la seule présence du félin, emblème d'Esso (et non de Jasmine !), s'est alors cantonnée aux quelques traces de pas...

Non loin de là, à Indiana Jones Adventure Outpost, un comptoir où les aventuriers fraîchement débarqués de leurs véhicules de malheur peuvent profiter de nombreux produits exotiques, les archéologues en charge des fouilles semblent avoir laissé quelques souvenirs personnels sur place. C'est alors qu'il est facilement possible de découvrir des photos témoins d'un autre temps, abandonnées dans les hauteurs de la boutique au milieu d'affaires en tout genre. Et, s'il ne s'agit en aucun cas de photos de membres de la famille de Walt Disney, comme il est par exemple le cas dans Phantom Manor, ici les imaginieurs se sont amusés à glisser quelques photos de leurs propres ancêtres dans les allées du Parc.

A Coolpost - Sur la Route de la Soif, petit point de vente de boissons fraîches situé dans l'un des carrefours principaux de la partie africaine du Land, la légende raconte que les boissons proposées ici sont si rafraîchissantes, qu'un ours polaire est même venu s'y désaltérer ! L'ours est bien sûr une référence au célèbre animal souvent présent dans les campagnes publicitaires du sponsors du stand, Coca-Cola. Autre curiosité des lieux, une glacière aux couleurs de la marque américaine de sodas se trouve non loin du kiosque et, particularité marquante, émet, quand elle s'ouvre, le doux son d'une boisson gazeuse sur le point d'être consommée.

Tout juste à l'entrée d'Adventureland, une bien étrange vision s'impose alors aux visiteurs, celle d'un oeuf géant nichant sur l'un des toits d'Adventureland Bazar ! Directement inspiré des contes des Mille et Une Nuits, Schéhérazade dévoile ici au travers du Bazar bon nombre de ses histoires de légendes. Parmi elles, et tiré des récits Les Sept Voyages de Sinbad le Marin et L'Oiseau Rokh et la Vallée aux Diamants, se retrouve celle de Sinbad, qui, abandonné sur une île déserte et piégé dans le nid d'un rokh, un oiseau de feu gigantesque, choisit finalement de s'attacher à sa patte pour s'échapper. Et c'est donc pas moins que ce fameux nid qui tient une place de choix sur les toits de Adventureland Bazar !