Les Secrets de Disneyland Paris
Frontierland

L'article

rédigé par
Publié le 05 juin 2016

Références sans égales dans le secteur des parcs à thèmes, les Parcs Disney brillent à travers le monde dans leur façon inédite de raconter des histoires avec des personnages de légende et leur offre d'immersion dans différents mondes. Pour ce faire, les clins d'œil et détails en tout genre sont légions le long des allées des resorts et Disneyland Paris n'en est bien-sûr pas exempt. Pour en découvrir une partie, destination Frontierland !

Frontierland, représentation de la conquête du Grand Ouest américain à l'aube de la fin du 19ème siècle, regorge de pépites (d'or) en matière de clins d’œil et autres secrets à élucider. Qu'il s'agisse de l'histoire de la famille Ravenswood, élément incontournable de toute l'histoire de Thunder Mesa, à l'atmosphère générale du Land, Frontierland propose en effet un dépaysement sans égal dans une version fantasmée du Far West américain, refuge de nombreuses curiosités !

Tout juste passéees les portes de Frontierland, les visiteurs s’engouffrent à l'intérieur du Fort Comstock, forteresse de son état, qui décrit avec détails et minutie des points clés de l'âge d'or du Far West américain. Legends of the Wild West, ouvert en 1993, est ainsi une attraction bien trop souvent délaissée par les visiteurs les plus pressés. Ils ne font, il est vrai, que la traverser à la hâte, dans ce qu'elle semble ne former que l'entrée de Frontierland et manquent alors une belle occasion de découvrir les mystères de l'Ouest présentés au sein de sa visite. Qu'il s'agisse du parcours principal, par lequel l'accès se fait directement à droite une fois les portes de Frontierland passées ou des décors présentés au rez-de-chaussée, cette attraction est une belle réussite en matière d'introduction à l'univers dans lequel les visiteurs s'apprêtent à pénétrer. En plein passage, au niveau de l'entrée du Land se trouve par exemple une chambre à coucher ainsi qu'un bureau dans lequel Buffalo Bill en personne est en pleine réunion.

Les Européens étant férus de visites à pied et de lieux à découvrir alliant dépaysement et découverte de nouveaux mondes, il est fort logique que l'offre du Parc Disneyland proposée en la matière soit particulièrement étoffée qu'il s'agisse d'Adventure Isle, Le Passage Enchanté d'Aladdin, Les Mystères du Nautilus, Le Château de la Belle au Bois Dormant, Liberty Arcade, Discovery Arcade, ou bien sûr Legends of the Wild West.

Alors que les visiteurs se restaurent après une rude journée de découvertes dans le grand Ouest américain au Last Chance Café, une bien étrange carriole a marqué l'arrêt non loin de là. Situé en face du port d'amarrage de Thunder Mesa Riverboat Landing, se stationne en effet le chariot du Docteur Wassell. Il s'agit là d'un clin d'œil aux "medecine shows", ces vendeurs ambulants qui sillonnaient les Etats-Unis et s'arrêtaient de ville en ville pour vanter les mérites de produits révolutionnaires capables de stopper net toute maladie. Ici, le Doctor Wassell promet monts et merveilles grâce notamment à son fameux élixir ! Un remboursement sera même effectué si le client ne revient pas satisfait de son achat, et c'est peut-être la raison de l'absence du Docteur depuis un bon moment...

Pendant la découverte de Thunder Mesa, les visiteurs n'hésiteront pas à lever les yeux pour balayer du regard toutes les fenêtres : ils trouveront alors peut-être de belles surprises comme celle de la devanture de Phantom Manor ! En plus d'un volet parfois capricieux qui s'agite au grès du vent, le manoir des Ravenswood cache, en effet, bien des secrets derrière ses fenêtres. Une fois la nuit tombée, il n'est ainsi pas rare de pouvoir apercevoir le temps d'un instant la mariée déambuler dans les couloirs de sa maison à la recherche de son fiancé. Le Fantôme en personne n'est lui aussi jamais bien loin et peut être aperçu à une autre fenêtre de ce haut lieu de Frontierland !

Non loin de là, au cœur de Thunder Mesa se tient l'endroit prisé pour se désaltérer et prendre du bon temps au sens large du terme. Le Lucky Nugget Saloon, centre névralgique de la commune, est en effet à l'origine un établissement de réjouissances propriété de Diamond Lil, qui découvrit par hasard, non loin de la montagne, une pépite d'or si grosse qu'elle lui permit d'ouvrir son propre cabaret. Mais si c'est bien elle qui gère les commandes de cet établissement de renom, un autre personnage clé de Thunder Mesa, Nevada Jones, tente d'imposer sa notoriété.

Il n'empêche. C'est pourtant bien Madame Jones qui tient le rôle-clé dans le fonctionnement de l'établissement puisqu'elle gère les auditions et décide qui se produira sur la scène mythique du Lucky Nugget Saloon ! Son nom est pour cela visible pour les visiteurs les plus attentifs sur le mur droit du restaurant au dessus de la salle extérieure du Last Chance Café.

La particularité des boutiques situées sur la droite après l'entrée de Frontierland est, par ailleurs, d'être parfaitement communicantes, au point qu'il en devient difficile de savoir où chacune d'entre elles commencent. Tobias Norton et ses enfants, par exemple, trappeurs de père en fils ont pignon sur la place de Thunder Mesa. Un moyen pour eux d'écouler leurs dernières trouvailles et autres marchandises et de les troquer aux plus offrants ! Dans une ambiance digne de The Revenant, la boutique des trappeurs aujourd'hui tapissé de peluches à l'effigie de Duffy s'inscrit dans la pure lignée architecturale du Fort Comstock. Murs composés de troncs d'arbres empilés les uns sur les autres, cheminée et vestiges indiens se retrouvent ainsi à Tobias Norton & Sons Frontier Traders.

Un pas plus loin, Bonanza Outfitters s'occupe à fournir en vêtements les visiteurs de passage à travers différentes collections parfaites pour s'adapter aux conditions arides des grandes marches dans l'Ouest américain. Toujours dans le même bâtiment, Eureka Mining Supplies and Assay Office, propose lui à ses clients des produits pour la maison et de nombreuses sucreries dans un décor pour le moins particulier où les précieuses récoltes des mines avoisinantes sont traitées. Il s'agit donc de trois boutiques bien distinctes qui peuvent ressembler de prime abord à une large surface de vente mais qui, dès lors que le regard se pose sur les décors, les murs ou plus largement l'atmosphère du lieux, se révèle être riche en détails !