The Story of the Silly Symphony
L'écran titre
Titre original :
The Story of the Silly Symphony
Production :
Walt Disney Animation Studios
Date de sortie USA :
Le 19 octobre 1955
Genre :
Compilation
Réalisation :
Clyde Geronimi
Durée :
50 minutes

Le synopsis

Walt Disney raconte l'histoire de sa série de cartoons, les Silly Symphonies...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 10 mars 2017

The Story of the Silly Symphony est un épisode diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine ABC, Disneyland. Il est constitué d'une compilation de cartoons mettant en avant certaines des pépites des Silly Symphonies.

Par rapport à d'autres épisodes de l'émission d'anthologie, se remarquent ici peu de séquences inédites, la majorité étant composée d'introductions par Walt Disney lui-même. Il débute ainsi en expliquant pourquoi la série s'est arrêtée. Les cartoons à l'époque étaient, en effet, un entraînement pour ce qui deviendrait le fer de lance des studios : les longs-métrages animés. Il illustre alors son propos en comparant un vieux cartoon en noir-et-blanc de Mickey avec son prochain long-métrage La Belle au Bois Dormant dont il montre, mine de rien, un extrait inédit à l'époque près de quatre ans avant la sortie de l'opus ! Il remonte ensuite le temps pour proposer le tout premier cartoon en couleurs Des Arbres et des Fleurs qui fut aussi le premier court-métrage d'animation de l'histoire à recevoir un Oscar.

Après cela, il aborde le cas des Trois Petits Cochons qui gagna lui aussi un Oscar et fut la première œuvre Disney à contenir une chanson devenue ensuite populaire et rayonnant en dehors : Qui a peur du Grand Méchant Loup ?. Il en profite également pour montrer un model sheet des trois personnages principaux. Il explique que le cartoon a tellement plu que des suites lui furent demandées. L'une d'elles, Le Cochon Pratique, est alors diffusée.

Si les personnages animaux peuvent être anthropomorphes, comme ce fut le cas avec Les Trois Petits Cochons, au fur et à mesure des années, les studios Disney ont proposé des animaux plus proches de la réalité avec par exemple Bambi, Dumbo ou plus récemment dans La Belle et le Clochard. Walt montre ainsi des images d'artistes croquant des faons, des éléphants ou des cockers. Cette approche a été utilisée la première fois dans le cartoon auréolé d'un Oscar, Trois Petits Orphelins. Une dernière séquence permet ainsi de voir des artistes dessiner des chatons alors que les modèles s'amusent sur leur table avec des pelotes de laines...

Pour Walt Disney, parmi les œuvres de l'auteur américain Henry Wadsworth Longfellow, la plus populaire est assurément son poème épique The Song of Hiawatha qui évoque la vie d'un Indien puisant ses références dans les légendes et les histoires des tribus indiennes nord-américaines. Le Maître avoue alors qu'il aime beaucoup cette histoire et annonce son espoir d'en faire, un jour, un long-métrage (ce qui n'arrivera malheureusement jamais). A l'époque des Silly Symphonies, ses studios n'ont, en effet, pas les moyens d'en faire un film d'animation ; ils en proposent donc une version miniature en version enfant : Hiawatha, Le Petit Indien.

Walt aborde ensuite la production du court-métrage Le Vieux Moulin, auréolé également d'un Oscar et qui a servi de banc d'essai à la production de Blanche Neige et les Sept Nains. Il montre ainsi plusieurs storyboards mais aussi des tests d'animation en noir-et-blanc ainsi qu'une séquence où la caméra multipane est utilisée justement pour un plan du Vieux Moulin.

Pour finir cette compilation, Walt Disney propose enfin le special Ferdinand le Taureau prévu à l'origine pour être une Silly Symphony et qui gagna lui aussi l'Oscar du Meilleur Court-Métrage d'Animation. Le cartoon est basé sur le livre pour enfants de Munro Leaf, L'Histoire de Ferdinand, illustré par Robert Lawson. Walt Disney présente ainsi le livre qui s'ouvre sur une illustration d'un château qui prend alors vie à l'écran.

The Story of the Silly Symphony est une compilation qui propose des pépites du cinéma qui ont dû enchanter les téléspectateurs de l'époque. Pour le public contemporain, l'émission ne propose en revanche que très peu de contenus inédits.

L'équipe du film

1913 • 2000
Animateur
1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

Deux extraits de l'émission, ceux sur Le Vieux Moulin et  Le Cochon Pratique, sont proposés en bonus cachés dans le volume Symphonies : Les Contes Musicaux de la collection des Walt Disney Treasures.

Nos Réseaux Sociaux