At Home with Donald Duck
L'écran titre
Titre original :
At Home with Donald Duck
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 21 novembre 1956
Genre :
Compilation
Réalisation :
Jack Hannah
Durée :
50 minutes

Le synopsis

La fête d’anniversaire de Donald tourne vite au cauchemar...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 18 avril 2014

At Home with Donald Duck est un épisode diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine ABC, Disneyland.

Au tout début de son aventure télévisuelle, Walt Disney a l'habitude de proposer aux téléspectateurs des compilations de cartoons de grande qualité. Et pour les valoriser plus encore, il demande à ses artistes de créer des scènes de transition destinées à les lier de façon harmonieuse. Si Donald a déjà eu une multitude de compilations tournant autour de lui (The Donald Duck Story, A Present for Donald, Une Journée Dans la Vie de Donald, Your Host - Donald Duck, Donald's Award, Duck For Hire, Donald's Weekend, Duck Flies Coop, Two Happy Amigos, The Mad Hermit of Chimney Butte, Donald, Vedette de Télévision...), At Home with Donald Duck est assurément le tout premier opus de compilation de Donald à posséder autant d'animation inédite...

Dans l’épisode Une Journée Dans la Vie de Donald, diffusé la saison précédente, Walt Disney présentait la journée typique de Donald au travail. Ici, At Home with Donald Duck invite le spectateur à découvrir le quotidien du canard à son domicile. Ses neveux veulent notamment lui faire un cadeau mais naturellement, il ne comprend rien de rien et ne trouve pas mieux que de les humilier. Aussi, quand il se rend compte de sa bévue, décide-t-il de préparer une fête d'anniversaire rien qu'avec eux, en cherchant à être le plus gentil possible. Un défi, manifestement trop gros pour lui...

 

L'épisode commence avec la diffusion du cartoon Pile ou Farces et enchaine ensuite sur des scènes inédites donnant l'impression au téléspectateur qu’il en découvre en réalité une version longue. Donald se fait alors tout petit et courre dans le jardin pour se cacher : là, sa conscience apparait et lui propose de faire plaisir à ses neveux. Il décide donc d'organiser une fête où il va leur passer des films. Ils pensent proposer ses propres bobines mais Riri, Fifi et Loulou ne l'entendent pas de cette oreille et exigent voir des aventures de Mickey, Dingo et Pluto via les cartoons, Mickey et le Phoque, Dingo Va à la Chasse et Pluto Chanteur de Charme.

 

Mais ce qu'attendent impatiemment les 3 neveux, c'est 17h afin de pouvoir regarder leurs émissions préférés : le Mickey Mouse Club. Ils revêtent leur chapeau avec les oreilles de Mickey et s'installent ainsi devant le poste de télé.
Du 3 octobre 1955 et ce jusqu'au 25 septembre 1959, Disney produit, en effet, une émission, le Mickey Mouse Club, d'une durée d'une heure du lundi au vendredi présentant 24 talentueux enfants. Surnommés les "mouseketeers", ces enfants, triés sur le volet, font des claquettes, jouent de la musique et introduisent les invités, séries et autres cartoons, sous la direction de deux adultes, Jimmie Dodd et Roy Williams. Nombreux de ces "mouseketeers" (Annette, Tommy, Darlene, Lonnie, Sharaon, Sherry, Doreen, Bobby, Cubby, Karen, Dennis ou Cheryl) connaissent d'ailleurs instantanément la célébrité. Durant les deux saisons suivantes, 15 enfants seront ajoutés pour arriver à un total de 39.

L'extrait d'origine que regardent les trois garnements reprend un épisode du Mickey Mouse Club diffusé le 27 décembre 1955. Cubby O'Brien présente le fameux groupe des Firehouse Five Plus Two. Il est composé de 7 artistes du département animation (Ward Kimball au trombone, Frank Thomas au piano, Ed Penner au tuba, Monte Mountjoy aux percussions, Clarke Mallery à la clarinette, Harper Goff au banjo et Danny Alguire au cornet), vêtus d’uniformes et de casques de pompiers. Caricaturé dans le court-métrage L’Art de la Danse, avec Dingo, le groupe s’est vite spécialisé dans l’interprétation de morceaux de jazz Dixieland, qu’il interprète lors de spectacles organisés le soir, au sein même des studios Disney, ainsi que lors de fêtes locales. Ensemble, les artistes enregistrent une bonne douzaine d’albums, et rencontrent alors un énorme succès, en apparaissant aussi bien à Disneyland qu’à la télévision, dans les émissions de Walt Disney, bien sûr, mais pas uniquement.

La fin d'At Home with Donald Duck se termine avec un Donald Duck qui perd son sang-froid une fois de plus : le canard fonce au studio de télévision afin de choisir lui-même le mousekartoon diffusé à la fin de l'épisode du Mickey Mouse Club. Ses neveux ne voulant pas changer de chaîne, c'est donc lui qui entend changer le programme directement à la source. Il choisit bien évidemment l’une de ses aventures : Sea Salts.

At Home with Donald Duck est rediffusé tel quel, avec le même titre et le même contenu, les 8 mai 1957, 20 mai 1962 et 26 avril 1972. Le 7 novembre 1976, l'épisode change de titre pour devenir Happy Birthday Donald Duck. La partie sur le Mickey Mouse Club est remplacée, par le générique de l'émission The New Mickey Mouse Club dont la première est prévu pour le 14 janvier 1977. Il s'agit en réalité du réorchestration disco du générique original et de l’ajout de la couleur. Ce même épisode, dans sa version modifiée, est par la suite diffusé en dehors de l'émission d'anthologie, en émission spéciale, le 4 avril 1979.

At Home with Donald Duck est un épisode sympathique dans sa capacité à proposer un certain nombre de séquences inédites qui le rendent, des décennies aprés, toujours vraiment agréable à regarder.

Les personnages

1934
Cinéma

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

L'épisode n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.