The Ranger's Guide To Nature
L'écran titre
Titre original :
The Ranger's Guide To Nature
Production :
Walt Disney Television
Date de sortie USA :
Le 13 novembre 1966
Genre :
Compilation
Réalisation :
Hamilton Luske
Durée :
50 minutes

Le synopsis

Le Ranger J.Audubon Woodlore donne un cours sur la nature à Riri, Fifi et Loulou...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 10 mai 2016

The Ranger's Guide To Nature est un épisode diffusé dans le cadre de l'émission de la chaîne américaine NBC, Walt Disney's Wonderful World of Color.

Le Ranger J.Audubon Woodlore est un personnage Disney qui apparait tardivement, presque fortuitement, en 1954, dans le cartoon Grin and Bear it (Donald Visite le Parc de Brownstone) où il rejoint, pour l'occasion, Donald et Humphrey en qualité de gardien en chef du parc Brownstone. Il revient un an plus tard, en 1955, auprès de ses deux acolytes dans Beezy Bear (Donald et les Abeilles) puis abandonne, en 1956, dans Hooked Bear (Humphrey Va à la Pêche) et In the Bag (Dans le Sac), le canard irascible pour simplement partager la vedette avec Humphrey. En tout et pour tout, il n'existe qu'un seul cartoon où le Ranger n'est pas accompagné de son ours pataud favori, Grand Canyonscope (Donald Visite le Grand Canyon) en 1954 ; il y délaisse d'ailleurs aussi sa qualité de responsable du parc de Brownstone...

L'apparition du personnage du Ranger au milieu des années 50 s'inscrit dans la mode de l'époque qui voit les Américains, enfin libérés des affres de l'après-guerre, se prendre de passion pour leurs grands parcs nationaux. Le Ranger J.Audubon Woodlore est, alors, immédiatement reconnaissable entre mille. Il doit sa voix à Bill Thompson, très connu non seulement pour ses prestations pour Droopy chez MGM mais aussi chez Disney où il assume plusieurs personnages emblématiques dont le lapin Blanc dans Alice au Pays des Merveilles, le roi Hubert dans La Belle au Bois Dormant ou Monsieur Mouche dans Peter Pan.
Au même titre qu'Humphrey, le Ranger J.Audubon Woodlore paye cher sa naissance tardive dans la galaxie Disney. La fin des cartoons est, il est vrai, trop proche pour lui permettre de développer une véritable carrière. Il tire ainsi très vite sa révérence. Il revient toutefois sur la pointe des pieds, délaissant le cinéma pour la télévision, dans l'émission Walt Disney's Wonderful World of Color pour quelques compilations et shows éducatifs. C'est d'ailleurs dans l'épisode du 13 novembre 1966 The Ranger’s Guide to Nature que Walt Disney lui donne son nom définitif, n'ayant jamais été véritablement dénommé dans les cartoons cinéma. Il apparait également dans The Ranger of Brownstone (17 mars 1968), Nature’s Charter Tours (20 avril 1968) et Nature’s Better Built Homes (2 mars 1969).

Dans The Ranger's Guide To Nature, Walt Disney explique qu'il est très difficile de choisir des camps de vacances pour les enfants pour qu'ils aillent se dépayser durant l'été. Pour lui, les meilleurs sont ceux qui prônent la découverte de la Nature. Il propose donc d'aller faire un tour dans un camp tenu par le Ranger J.Audubon Woodlore, un homme qui connait la nature comme personne. Il a d'ailleurs écrit un livre sur elle… Justement, en tournant ses pages, les dessins s'animent et le téléspectateur voit le ranger accueillir Riri, Fifi et Loulou. Chose étonnante, c'est la première fois que les trois canetons sont doublés avec de vraies voix d'enfants et non plus des voix de canards, procédés qui sera repris pour eux l'année suivante dans le moyen-métrage cinéma, Picsou Banquier.

Les trois enfants installés dans le camp, le ranger leur propose donc d'aller visiter la nature. Le Ranger leur distille alors plusieurs leçons : la première concerne les fourmis ; il s'attarde ensuite sur les chenilles puis enchaine sur les abeilles en insistant longuement sur leurs importances. Sans transition, il passe aux plantes et à leurs variétés. Il continue alors en présentant plusieurs oiseaux avant qu’il soit venu le temps d’aller se coucher après une journée bien remplie. Chaque exposé débute par une petite chanson, toutes composées par Mel Leven. Des images en prises de vues réelles viennent ensuite expliquer la Nature à la façon des True Life Adventures. Certaines parties sont d’ailleurs plus intéressantes que d’autres : celle sur les abeilles est particulièrement passionnante tandis que les images sur les plantes avec la croissance accélérée sont impressionnantes. Toute ceci est bien normal puisque les images proviennent pour la plupart des documentaires animaliers Disney de renom comme notamment le court-métrage La Terre, Cette Inconnue (1951) ou le long-métrage Les Secrets de la Vie (1956).

Les transitions animées, par contre, sont entièrement inédites. La véritable invention est d’ailleurs de voir l'épisode construit comme Les Aventures de Winnie l'Ourson, avec les images d'un livre qui s'anime et les personnages qui passent d'une page à une autre. Ainsi, en plus des personnages du Ranger et des neveux de Donald, le téléspectateur reconnait également l'abeille Spike qui a eu de nombreuses aventures avec Donald dont celle où il apparaît pour la première fois : le cartoon Donald Décorateur (1948).

The Ranger's Guide To Nature ne possède pas d'images de la Nature foncièrement inédites mais reste très intéressant à découvrir. Il vaut en outre pour son animation inventive et inédite.

L'équipe du film

1901 • 1966
Producteur

L'édition vidéo

L'épisode n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.