People Like Us
L'affiche du film
Titre original :
People Like Us
Production :
DreamWorks Pictures
Date de sortie USA :
Le 29 juin 2012
Distribution :
Touchstone Pictures
Genre :
Drame
Réalisation :
Alex Kurtzman
Musique :
A.R. Rahman
Durée :
113 minutes

Le synopsis

Sam traverse une mauvaise passe : ses ennuis financiers s’accumulent tandis qu’il est sur le point de perdre son emploi. Apprenant en plus qu’il vient de perdre son père, il se rend aux funérailles et apprend dans la foulée qu’il est le légataire d’une forte somme d’argent qu’il doit remettre en grande partie à une certaine Frankie...

La critique

rédigée par
★★★

People Like Us est une nouvelle tentative de Dreamworks, distribué via le label Touchstone Pictures, de rééditer l'exploit de La Couleur des Sentiments. Mais son histoire, un peu trop banale pour véritablement accrocher le spectateur, ne lui en offre pas l’opportunité : bien que porté par un casting de qualité, elle n’a rien de transcendant dans le genre mélodramatique et propose un moment agréable sans rien de plus...

Le scénario de People Like Us est écrit par le duo Roberto Orci / Alex Kurtzman. Les deux scénaristes et producteurs ne se quittent décidément plus depuis leurs débuts sur la série Hercule (1995-1999). Plus connus pour leurs scénarios de gros films d'action hollywoodiens comme The Island (2005), Mission : Impossible III (2006), Transformers (2007), Transformers 2 : La Revanche (2009) ou encore Star Trek (2009), leur démarche a de quoi étonner ici avec cette histoire de drame familial, véritable gageure pour eux ! Autre première, Alex Kurtzman s'est chargé de réaliser le film alors qu’il n'avait, jusque là, réalisé qu'un seul épisode de la série ABC Studios, Alias, créée par son ami J.J. Abrams.

People Like Us est largement basé sur l'histoire personnelle du réalisateur. Le père d'Alex Kurtzman avait, en effet, déjà deux enfants d’une autre couche avant d’avoir son fils. Ce dernier était en revanche parfaitement mis au courant de la situation même s’il n'a jamais rencontré son demi-frère et sa demi-sœur. Il commence ainsi à se poser des questions existentielles vers l’âge de trente ans alors qu’il est lui sur le point de fonder sa propre famille. Il raconte même qu’un soir, dans une fête, une jeune fille lui est apparue en lui disant simplement « je suis ta sœur ». Devenu finalement très proche avec son frère et sa sœur, le réalisateur avoue avoir mis sept ans pour démêler le vrai du faux sur la vie de son père, péripéties qu’il a choisies de retranscrire dans son film. Il en découle une histoire très personnelle, presque autobiographique sur les sentiments même si ses personnages n’ont rien à voir avec la réalité.

Le film se penche principalement sur Sam et ses difficultés à acquérir les valeurs suffisantes pour affronter les méandres de la vie, en raison d'un père absent. Chaque personnage a ainsi sa part sombre que cela soit la mère, le fils, le père, la demi-soeur ou l'enfant de celle-ci. Cette double famille a, en réalité, brisé tous ses membres et chacun tente de vivre un peu comme il peut, cherchant à réparer les pots cassés. Le film s’inscrit clairement dans le genre mélodramatique sans pour autant être larmoyant. C'est un drame qui explore les relations fraternelles dans une famille brisée qui n’en finit pas de se chercher. La rédemption morale des personnages est au bout du chemin comme dans tout bon film américain à la happy-end feutrée...

Pour incarner le héros de leur film, Roberto Orci et Alex Kurtzman ont choisi de faire appel à un acteur qu'ils connaissent bien : Chris Pine. Ce comédien au joli minois a, en effet, été révélé au grand public en jouant le célèbre Capitaine Kirk dans Star Trek, le reboot de 2009, que le duo de People Like Us avait écrit et produit. Les fans Disney l'ont découvert, quant à eux, bien plus tôt, en 2004, dans Un Mariage de Princesse où il campait le prétendant de la belle Anne Hathaway. Ici, il livre une prestation convaincante d'un gars paumé qui cherche l'argent facile dans des magouilles d'entreprise pour fuir une famille qu'il ne comprend pas. La mort de son père va déclencher fort heureusement une remise en question qui, ébranlant ses certitudes, lui fait reprendre le bon chemin...
Michelle Pfeiffer joue Lillian, la mère de Sam. Elle aussi est bien connue des fans Disney : la première fois en 1995 dans le film Hollywood Pictures, Esprits Rebelles, et l'année suivante dans Personnel et Confidentiel chez Touchstone Pictures. Elle endosse une mère dépassée qui voit son fils s’éloigner de son foyer, ratant même l'enterrement de son père. Particulièrement touchante, l’actrice fait preuve comme à son habitude d’un superbe charisme.
Elizabeth Banks tient le rôle de Frankie, la demi-soeur de Sam. L'abandon de son père est la cause de son adolescence de paumée. Ancienne alcoolique, elle tente ainsi comme elle peut d'élever son jeune garçon surdoué, Josh. Mais lui aussi déboussolé peine à trouver ses repères auprès de cette mère célibataire qui passe sa vie dans un épuisant boulot de serveuse pour tenter de joindre les deux bouts...
Enfin et pour l’anecdote, les plus avertis des spectateurs remarqueront au sein du casting, Olivia Wilde (Quorra dans Tron L'Héritage) qui joue la petite amie de Sam et Jon Favreau (le réalisateur d'Iron Man) qui endosse le rôle de son patron.

People Like Us a été fraichement accueilli pas la Critique qui lui reproche son scénario passe-partout mais salue néanmoins son casting de qualité. Le public, lui, a ignoré le film lui accordant seulement 12 petits millions de dollars de recettes sur le sol américain, n'arrivant même pas à couvrir son budget pourtant dérisoire de 16 millions...

People Like Us ne vaut en réalité que pour la présence de Chris Pine et Michelle Pfeiffer ; son récit est décidément trop faible pour convaincre...

L'équipe du film

1966 • ....
Acteur

L'édition vidéo

Jaquette People Like Us
Jaquette People Like Us
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2012
Edition Blu-ray Disc
Zone A Simple Multizone 2012