Iron Man

Titre original :
Iron Man
Production :
Marvel Studios
Date de sortie USA :
Le 2 mai 2008
Genre :
Fantastique
Réalisation :
Jon Favreau
Musique :
Ramin Djawadi
Durée :
125 minutes

Le synopsis

Alors qu’il démontre la puissance de ses armes en Afghanistan, le richissime Tony Stark est enlevé par des terroristes. Ses ravisseurs exigent de lui qu’il fabrique une arme de destruction massive ; mais le playboy, inventeur de génie, a d’autres plans en tête…

La critique

rédigée par
★★★

Iron Man est un film produit par Marvel Studios, filiale appartenant à 100% à la Walt Disney Company, et distribué par Paramount Pictures. Il possède deux grandes particularités. Premièrement, celle d’être le tout premier film entièrement produit par Marvel Studios, qui jusque là, participait simplement à la production de ses films avec d’autres studios, à l’image de Spider-Man par exemple, produit principalement par Columbia Pictures. Et deuxièmement, il est le tout premier film qui a pour but de créer un univers cohérent, connu sous le nom de « Marvel Cinematic Universe » (MCU), menant à Marvel’s Avengers.

Il constitue donc pour Marvel Studios, et son président, Kevin Feige (qui lance simultanément la production de L’Incroyable Hulk), un pari risqué, mais sans aucun doute réussi.

Iron Man est un personnage de comics, appartenant à Marvel Comics, crée par Stan Lee et Jack Kirby (qui le définit seulement graphiquement) en 1963, et apparait pour la première fois dans Tales of Suspens #39. Il s’inscrit dans la volonté de créer un personnage différent de la norme, moins parfait, plus humain, afin de vérifier si le public peut ou non, apprécier réellement ce genre de super-héros.

Tony Stark est ainsi le fils de Howard Stark, patron fondateur richissime de la société « Stark Industries ». Très intelligent, il se passionne pour la mécanique et la construction de machines plus perfectionnées les unes que les autres. Suite à la mort de ses parents (survenue brutalement dans un accident de voiture), il hérite de la fortune familiale et prend pour parti de construire des armes à destination exclusive de l’armée américaine. Le personnage d’Iron Man connait alors deux origines. La première explique que Tony Stark devient Iron Man après un voyage au Vietnam où il est capturé, après avoir marché sur une mine lui ayant projeté un morceau de métal près de son cœur. Dans la relecture de ses origines, la localisation de son rapt se fait en Asie par des terroristes ; ce changement ayant pour but de moderniser le personnage, la guerre du Vietnam le rendant trop vieux. Le film Iron Man casse lui aussi les codes puisqu’il situe le début de l’action en Afghanistan, histoire de rendre la situation encore plus contemporaine. Ses kidnappeurs exigent en effet de lui la construction d’une arme sur la base de laquelle il fabriquera en réalité une armure, pour s’échapper. Le nouvel Iron Man est né !

Il n’empêche : Iron Man n’est pas, à la base, un personnage populaire dans l’univers du cinéma ! Il n’a ainsi jamais été adapté auparavant en « live », sans doute à cause de la complexité de l’armure, difficile jusque là à recréer et rendre crédible ! Tout comme pour ses compagnons vengeurs, Captain America et Thor, ce qui est, en effet, aisé sur le papier s'avère bien plus complexe à restituer à l’écran. Le kitsch ou le ridicule est tellement redouté qu'il faut attendre 2008 pour voir Iron Man débarquer dignement sur grand écran.

Néanmoins, le personnage est apparu dans des séries animées américaines, notamment Iron Man (de 1994 à 1996), Iron Man : Armored Adventures (2008), mettant en scène un Tony Stark adolescent, mais aussi dans la première saison de la série japonaise Marvel Anime en 2010.

Iron Man signe aussi parallèlement des caméos plus ou moins importants dans plusieurs séries animées comme Spider-Man and His Amazing Friends (1981), Spider-Man, l'Homme-Araignée (1994), The Avengers : United They Stand (1999), The Super Hero Squad Show (2009) ou bien The Avengers : Earth's Mightiest Heroes en 2010 et Ultimate Spider-Man en 2012.

Il a droit également à un long-métrage d’animation, Iron Man (2007), et apparait naturellement dans les films (toujours d’animation), Les Vengeurs Ultimate, et Les Vengeurs Ultimate 2, tous deux sortis en 2006. S’ajoutent à cela des apparitions, dans Next Avengers (2008) et Planète Hulk (2010).

Iron Man, le tout premier film live produit entièrement par Marvel Studios, est donc confié à Jon Favreau, qui se charge de la réalisation.
Jon Favreau est né à New York en 1966.  Il débute sa carrière au cinéma en tant qu’acteur en ayant à son actif de nombreux films, avec des rôles plus ou moins importants. Pour Disney, il double en version originale le personnage Crumford Lorak dans la série animée Les Aventures de Buzz l'Eclair ; Hurley dans Mission-G et se familiarise avec l’univers des super-héros, en interprétant l’associé de Matt Murdock, Foggy Nelson, dans le film Daredevil.

Passant à la réalisation en 2001, avec le long-métrage Made, il ne tourne plus beaucoup par la suite signant seulement deux films. C’est donc véritablement Iron Man qui le révèle au grand public ! Il y tient d’ailleurs un rôle, celui du chauffeur Hogan ; fonction qu’il reprend dans Iron Man 2, et Iron Man 3, même s’il laisse, pour ce dernier, la place de réalisateur, à Shane Black.

C’est donc à un réalisateur tout de même peu expérimenté que Marvel Studios confie son premier projet ambitieux. Et le résultat n’a pas déçu. Pas de mise en scène extraordinaire certes, mais l’efficacité est au rendez-vous, avec des plans de vols maitrisés et un soin remarquable dans les scènes d’actions toutes parfaitement réussies. Jon Favreau a, en plus, l’intelligence de ponctuer son récit de touches d’humour, notamment lors de la « création » de l’armure, mais surtout grâce aux répliques savoureuses d’un Tony Stark toujours inspiré.

L’histoire est ainsi habilement menée, après une introduction du personnage d’Iron Man digne de ce nom. Ni trop longue, ni bâclée, tout juste ce qu’il faut pour s’attacher à lui  malgré ses nombreux défauts ! La première partie du film est ainsi plus sombre que la seconde, qui ajoute, elle, une dose d’humour et d’autodérision bienvenue avant de laisser place à un final qui n’en fait pas trop, et qui reste bien dans le ton de sobriété relative voulu par le réalisateur. Iron Man tient ainsi la route de bout en bout et remplit largement son contrat !

Mieux encore, il possède déjà les tous premiers clins d’œil, destinés à créer cet univers complexe qu’est le « Marvel Cinematic Universe ». Dès lors, il est primordial de rester jusqu’au bout de l’opus, pour profiter d’un caméo mémorable...

Pour incarner le rôle du richissime et égocentrique Tony Stark, le choix s’est porté sur Robert Downey Jr.
Fils de l’acteur Robert Downey Sr, il se fait connaitre du public avec le film Neige sur Beverly Hills en 1987, et surtout grâce à son interprétation de Charlie Chaplin, dans Chaplin en 1992. Viré de la série Ally McBeal  en plein succès, à cause de problèmes de drogue, il échouera en prison. C’est en 2005 que l’acteur vit sa véritable renaissance grâce à Kiss Kiss, Bang Bang pour enchainer ensuite les rôles ; chez Disney, en 2006, avec Raymond avant de connaitre deux grands succès mondiaux : Sherlock Holmes, et Iron Man.  L’acteur a tout pour jouer l’homme en armure ! Fort d’un physique plaisant et extrêmement ressemblant au personnage des comics, il a, en plus, une arrogance naturelle qui appuie l’égocentrisme prononcé et le sur-moi démesuré de Tony Stark. Des traits de caractères qui changent au fur et à mesure que le personnage évolue, sans jamais perdre son cynisme. Acclamé par le public et la critique, Robert Downey Jr "EST" Iron Man !

A ses cotés, la ravissante Gwyneth Paltrow incarne Pepper Potts, la seule assistante arrivant à tenir tête au milliardaire quand il le faut ! L’actrice livre une performance à la hauteur de son  partenaire, faisant de leur relation un sujet subtilement traité tout au long du film.
Terrence Howard est, quant à lui, le lieutenant-colonel James Rhodes. Posé et réfléchi, il essaye, tant bien que mal, de ramener Tony Stark à la raison lors de ses nombreux déboires, tout en restant toujours son véritable ami.
Enfin, Jeff Bridges, assez méconnaissable, complète la galerie en incarnant avec brio Obadiah Stane associé sans scrupule de Tony Stark.

La musique signée de Ramin Djawadi est sans aucun doute la seule petite faiblesse de l’opus : loin d’être désagréable, elle passe néanmoins assez inaperçue, et n’offre d’intérêt que son thème principal. Dommage.

Alliant humour subtil et action, Iron Man est le parfait film de super-héros divertissant, sans jamais être stupide. Porté par des acteurs charismatiques, un rythme fluide, et des effets spéciaux particulièrement réussis, il introduit au cinéma un personnage emblématique de l’univers Marvel et trace la voie menant à la réunion des plus grands héros de la terre…

Les critiques de l'équipe
Laurent Armand-Zuniga : Rien que pour la prestation du couple Robert Downey Jr et Gwyneth Paltrow, Iron Man est un exploit ! Ces deux-là n'incarnent pas : ils "sont" Tony Stark et Pepper Potts !
★★★
★★★
Franck Armand-Zuniga : Drôle, fun, avec un héros nonchalant ne se prenant pas au sérieux, Iron Man est la première pierre d'un des plus gros univers jamais créés pour le cinéma.
★★★
★★★

L'équipe du film

1966 • ....
Réalisateur

L'édition vidéo

Jaquette Iron Man
Jaquette Iron Man
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2008
Zone 1 Collector 2008
Zone 2 Simple 2008
Zone 2 Collector 2008
Editions Blu-ray Disc
Zone A Simple 2008
Zone A Collector 2008
Zone B Collector 2008