Article 47
(n°47)

Article 47 (n°47)
L'affiche
Titre original :
Marvel One-Shot : Item 47
Production :
Marvel
Date de sortie USA :
Le 25 septembre 2012
Série :
Genre :
Fantastique
Réalisation :
Louis D'Esposito
Durée :
12 minutes

Le synopsis

Lors de la destruction de New York, certaines armes extra-terrestres ont été abandonnées sur le champ de bataille par leurs combattants. Prenant la mesure du risque de voir ce redoutable arsenal tombé en de mauvaises mains, le S.H.I.E.L.D a immédiatement mis au point un plan pour tout récupérer sans exception. Seul manque aujourd’hui à l’appel, référencé sous le code « Article 47 », un puissant fusil laser « chitauri » toujours en état de marche. Il est toutefois vite repéré entre les mains d’un couple de voleurs en cavale, Benny et Claire...

La critique

rédigée par
★★★

En avril 2011, Marvel annonce le lancement d’une série de courts-métrages censés mettre en avant des personnages ou des éléments d’histoires, secondaires ou du moins ne nécessitant pas leur traitement dans un long-métrage. Ces récits courts sont ainsi des productions prévues pour le marché de la vidéo sachant que les deux premiers (Le Consultant et Une Drôle d’Histoire en Allant Voir le Marteau de Thor), tournant autour de l'Agent Coulson, ont été proposés dans les Blu-Ray de Thor et de Captain America - First Avenger. Le gros avantage de ces courts-métrages est, à l’évidence, de permettre d’étendre plus encore l’univers cinématographique marvélien. En plus des six films fondateurs (Iron Man, L’Incroyable Hulk, Iron Man 2, Thor, Captain America - First Avenger et Marvel's Avengers) se retrouvent ainsi de petites aventures qui viennent enrichir une mythologie, déjà, à la base, tout bonnement incroyable. Ils sont à n’en pas douter le symbole de la vision dantesque de Marvel dans sa volonté de créer une série d’œuvres liées les unes aux autres, comme c’est déjà le cas dans leurs comics papier.

Article 47 perpétue ainsi la tradition, accentuant même ses atouts. En effet, si les deux premiers courts-métrages affichent une durée réduite à seulement quatre minutes, ici, l’ambition est portée à douze minutes. Autre réussite le rendant plus haletant encore, il explore l’après Marvel's Avengers ; différence fondamentale avec les deux précédents courts-métrages qui constituaient des flash-back (ou des préquels selon leur mode de lecture) sur des éléments d’histoires non racontés. De là à penser qu’Article 47 fait entrer le spectateur dans la phase 2 qui le conduira à Marvel’s Avengers 2 en 2015, il n’y a qu’un pas qui se vérifiera - ou pas - dès Iron Man 3 en 2013. Il n’y a, en effet, au moment de sa sortie, aucune garantie de voir ses personnages ultra secondaires apparaitre dans les opus suivants...

Il n’empêche. Secondaire ou pas, Article 47 affiche un bilan particulièrement efficace avec de nouveaux entrants somme toute, assez charismatiques que cela soit le couple interprété par Jesse Bradford et Lizzy Caplan ou les agents du S.H.I.E.L.D., Blake (Titus Welliver) et Sitwell (Maximiliano Hernandez) ; ce dernier ayant déjà été vu dans Thor, Le Consultant et brièvement dans Marvel's Avengers. Contrairement à ses confrères dans l'opus, il n’est d'ailleurs pas, lui, une création brute puisque sa trace se retrouve dans les comics des années 60, et notamment le Strange Tales #144 de mai 1966... Le court-métrage est également notable dans ce qu'il offre quelques séquences d’action et des effets-spéciaux particulièrement convaincants. En fait, il reste dans la veine de son film de référence apportant beaucoup d’humour et de fun ; les qualités principales ayant porté Marvel's Avengers vers un succès planétaire sans précédent.

Article 47 est le court-métrage Marvel le plus ambitieux sorti jusque là. Mission accompli : il sait divertir et tenir en haleine un spectateur qui décidément n’en finit pas de vouloir en découvrir toujours plus sur l’univers marvélien au cinéma !

L'édition vidéo

Le court-métrage est disponible dans le Blu-Ray de Marvel's Avengers.