Les Agents du S.H.I.E.L.D.
Saison 1

Les Agents du S.H.I.E.L.D. - Saison 1
L'affiche
Titre original :
Agents of S.H.I.E.L.D.
Production :
Marvel
Date de sortie USA :
24 septembre 2013 - 13 mai 2014
Genre :
Aventure
Création :
Joss Whedon
Jed Whedon
Maurissa Tancharoen
Musique :
Bear McCreary
Durée :
924 minutes

Liste et résumés des épisodes

1. Pilot
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 1
Date de Sortie USA : Le 24 septembre 2013
Réalisé par : Joss Whedon
Durée : 42 minutes
L'Agent Coulson est vivant...
2. 0-8-4
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 2
Date de Sortie USA : Le 1er octobre 2013
Réalisé par : David Straiton
Durée : 42 minutes
L'équipe de l'Agent Coulson retrouve une ancienne arme de l'HYDRA...
3. The Asset
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 3
Date de Sortie USA : Le 8 octobre 2013
Réalisé par : Milan Cheylov
Durée : 42 minutes
Le Dr. Franklin Hall a été enlevé afin de travailler sur le Graviton...
4. Eye Spy
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 4
Date de Sortie USA : Le 15 octobre 2013
Réalisé par : Roxann Dawson
Durée : 42 minutes
Une ancienne agente s'est faite implanter un mouchard dans l'œil...
5. Girl in the Flower Dress
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 5
Date de Sortie USA : Le 22 octobre 2013
Réalisé par : Jesse Bochco
Durée : 42 minutes
Une mystèrieuse fille approche un drôle de magicien à Hong Kong...
6. F.Z.Z.T.
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 6
Date de Sortie USA : Le 5 novembre 2013
Réalisé par : Vincent Misiano
Durée : 42 minutes
Un virus extra-terrestre contamine l'Agent Simmons...
7. The Hub
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 7
Date de Sortie USA : Le 12 novembre 2013
Réalisé par : Bobby Roth
Durée : 42 minutes
Coulson et son équipe se rendent dans la base secrète du S.H.I.E.L.D...
8. The Well
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 8
Date de Sortie USA : Le 19 novembre 2013
Réalisé par : Jonathan Frakes
Durée : 42 minutes
Une arme asgardienne refait surface...
9. Repairs
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 9
Date de Sortie USA : Le 26 novembre 2013
Réalisé par : Billy Gierhart
Durée : 42 minutes
Une jeune femme semble avoir des pouvoirs de télékinésie...
10. The Bridge
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 10
Date de Sortie USA : Le 10 décembre 2013
Réalisé par : Holly Dale
Durée : 42 minutes
Phil Coulson recrute Mike Peterson, un nouveau super soldat...
11. The Magical Place
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 11
Date de Sortie USA : Le 7 janvier 2014
Réalisé par : Kevin Hooks
Durée : 42 minutes
Phil Coulson est enlevé...
12. Seeds
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 12
Date de Sortie USA : Le 14 janvier 2014
Réalisé par : Kenneth Fink
Durée : 42 minutes
Un élève de l'académie scientifique du S.H.I.E.L.D. se retrouve congelé...
13. T.R.A.C.K.S.
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 13
Date de Sortie USA : Le 4 février 2014
Réalisé par : Paul Edwards
Durée : 42 minutes
L'agent Coulson et son équipe sont à la poursuite de Ian Quinn...
14. T.A.H.I.T.I.
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 14
Date de Sortie USA : Le 4 mars 2014
Réalisé par : Bobby Roth
Durée : 42 minutes
Coulson et son équipe tentent de sauver Skye...
15. Yes Men
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 15
Date de Sortie USA : Le 11 mars 2014
Réalisé par : John Terlesky
Durée : 42 minutes
L'asgardienne, Sif, vient sur Terre arrêter une de ses congénères...
16. End of the Beginning
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 16
Date de Sortie USA : Le 1er avril 2014
Réalisé par : Bobby Roth
Durée : 42 minutes
Coulson et son équipe sont à la recherche du Clairvoyant...
17. Turn, Turn, Turn
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 17
Date de Sortie USA : Le 8 avril 2014
Réalisé par : Vincent Misiano
Durée : 42 minutes
Le S.H.I.E.L.D. affronte une crise structurelle...
18. Providence
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 18
Date de Sortie USA : Le 15 avril 2014
Réalisé par : Milan Cheylov
Durée : 42 minutes
Coulson et son équipe se rendent dans une nouvelle cachette...
19. The Only Light in the Darkness
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 19
Date de Sortie USA : Le 22 avril 2014
Réalisé par : Vincent Misiano
Durée : 42 minutes
Coulson protège sa bien-aimée, Audrey, la violonceliste...
20. Nothing Personal
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 20
Date de Sortie USA : Le 29 avril 2014
Réalisé par : Billy Gierhart
Durée : 42 minutes
Maria Hill donne un coup de main à l'agent Coulson...
21. Ragtag
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 21
Date de Sortie USA : Le 6 mai 2014
Réalisé par : Roxann Dawson
Durée : 42 minutes
Ward se rappelle son passé...
22. Beginning of the End
Genre : Episode télé
Série : Agents of S.H.I.E.L.D.
Saison 1 Épisode 22
Date de Sortie USA : Le 13 mai 2014
Réalisé par : David Straiton
Durée : 42 minutes
Le S.H.I.E.L.D. se voit offrir une nouvelle impulsion...

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 03 juin 2014

Les Agents du S.H.I.E.L.D. est la première série d'envergure de Marvel produite par ABC Studios. C'est aussi la première fiction télévisée à être reliée au Marvel Cinematic Universe qui promettait au téléspectateur de recevoir sa dose de super-héros chaque semaine. Mais avec une qualité en dent de scie et des ambitions bien moins grandes que celles imaginées par le public, le programme a perdu plus de la moitié de son audience aux Etats-Unis entre le premier et le dernier épisode. Et bizarrement, c'est la première moitié de la série  - la moins intéressante ! - qui a le mieux fonctionné par rapport à la seconde dont l'intérêt narratif reprend des couleurs à partir de l'épisode 10. Retour sur une série hors norme.

Si Marvel a investi le petit écran rapidement, dès la fin des années 60, les séries télé en prises de vues réelles se comptent sur les doigts d'une main. La toute première, Spidey Super Stories date ainsi de 1974 mais demeure, en réalité, qu'un interstice de cinq minutes dans l'émission The Electric Company. L'Homme-Araignée est donc la première vraie grande série. D'une durée de 13 épisodes, étalée sur deux saisons, elle est diffusée sur CBS en 1977. Ses droits semblent toujours détenus par Columbia Television même s'il est fort possible qu'ils soient passés entre-temps chez Warner Television. Après elle, la série qui est restée assurément le plus dans la mémoire collective est L'Incroyable Hulk. Diffusée également sur CBS, durant cinq saisons de 1977 à 1982, elle s'étale sur 82 épisodes et appartient actuellement à Universal Television. Il faudra attendre les années 2000 pour voir Marvel re-proposer timidement des séries à prises des vues réelles. La première est Mutant X, diffusée en syndication de 2001 à 2004, pendant 66 épisodes étalés sur trois saisons ; Blade - La Série, une mini-série de 12 épisodes diffusée sur Skype en 2006 lui succède timidement tandis qu'Les Agents du S.H.I.E.L.D. constitue, elle, la première grande série Marvel revendiquée comme telle.

Sa création est confiée à Joss Whedon. Né le 23 juin 1964 à New-York, il se fait d'abord connaître en tant que scénariste. Après l'écriture de quelques épisodes de séries à la fin des années 80 (Roseanne, Parenthood), c'est, en effet, au milieu de la décennie suivante, qu'il commence véritablement à se faire un nom. Il reçoit ainsi une nomination aux Oscars pour Toy Story (1995), le premier long métrage des studios Pixar. Il poursuit ensuite sur sa lancée avec d'autres projets animés comme Atlantide, L'Empire Perdu. A partir de 1992, Joss Whedon se consacre au projet de sa vie : il crée le personnage de Buffy Summers, une lycéenne qui lutte contre des vampires. En mars 1997, le premier épisode de Buffy Contre les Vampires est ainsi diffusé sur la chaîne américaine The WB. La série et son créateur, Joss Whedon, sont alors salués par la Critique et par des fans, toujours plus nombreux et actifs. Après le fantastique, le scénariste-réalisateur s'intéresse à la science-fiction. Sa nouvelle série, Firefly (2002), basée sur l'équipage d'un vaisseau spatial en cavale, ne rencontre pourtant pas son public et s'arrête aussitôt. Malgré cela et grâce à la mobilisation de son public, elle connait une suite au cinéma avec Serenity : L'Ultime Rébellion (2005). Il s'agit ainsi du premier long-métrage de Joss Whedon. Réalisateur d'un seul film (!), Joss Whedon est alors choisi pour mettre en scène la super-production Marvel's Avengers. Un choix à première vue étonnant, mais qui s'explique, en réalité, par son parcours. Grand connaisseur de l'univers des comics (il a été scénariste de plusieurs séries pour Marvel), il est aussi réputé pour savoir faire exister des personnages au sein d'une équipe (Buffy contre les Vampires). Le choix s'avère payant puisqu'avec plus de 1,5 milliard de dollars, Marvel's Avengers est devenu le troisième film le plus rentable du box office mondial de tous les temps.
Néanmoins, vus ses responsabilités dans la réalisation de Avengers : Age of Ultron ainsi que son travail de vérification de la cohérence avec les autres films de la phase 2, le réalisateur se décharge de la série Les Agents du S.H.I.E.L.D. pour en confier les rênes à son frère, Jed Whedon, ainsi qu'à Maurissa Tancharoen. Elle est prévue pour durer trois saisons à une condition économique près : que les audiences suivent !

L'un des gros atouts de la série Les Agents du S.H.I.E.L.D. est d'être vendue comme faisant partie intégrante du Marvel Cinematic Universe. Kevin Feige, le Président de Marvel Studios, et Joss Whedon, le réalisateur de Marvel's Avengers et du futur Avengers : Age of Ultron continuent, en effet, de construire, brique après brique, le Marvel Cinematic Universe. La phase 2 s'est d'ailleurs déjà bien développée. Elle commence avec le court-métrage Article 47 puis se poursuit avec le film Iron Man 3, suivi du court-métrage Agent Carter ; du long-métrage Thor : Le Monde des Ténèbres, et du court-métrage Longue Vie au Roi sans oublier bien évidemment le film Captain America : Le Soldat de l'Hiver. La Saison 1 de la série s'inscrit alors intégralement et parfaitement dans le grand canevas marvélien. Il faut d'ailleurs toujours garder à l'esprit que la phase 2 se déroule en temps réel ! Ainsi, les 22 épisodes commencent six mois après Iron Man 3 et voient leurs déroulements être contemporains de Thor : Le Monde des Ténèbres puis - et surtout, vues ses conséquences, de Captain America : Le Soldat de l'Hiver. Dès le pilote, des éléments d'Iron Man 3 sont donc présents, puis ceux Thor : Le Monde des Ténèbres influencent deux épisodes tandis que Captain America : Le Soldat de l'Hiver chamboule toute la fin de la série, la faisant changer d'ampleur pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. Pensée en temps réel, sa diffusion américaine a de la sorte bien plus d'impact que sa diffusion française qui intervient après la sortie de tous les films au cinéma...

Malheureusement, l'atout que constitue l'intégration en temps réel au Marvel Cinematic Universe constitue à bien des égards un inconvénient majeur. Deux raisons à cela. La première est financière. Jusqu'à Les Agents du S.H.I.E.L.D., le Marvel Cinematic Universe se déployait au cinéma (ou via des courts-métrages de quelques minutes) avec des moyens en conséquence. Certes, la série dispose d'une assise financière bien supérieure à la moyenne mais cela reste toujours sans commune mesure avec le grand écran. S'il est possible d'avoir des sursauts sur un ou deux épisodes, il est difficile de proposer sur une saison entière de 22 épisodes des effets spéciaux prémium ou des scènes de combats dantesques. De cette situation résulte inéluctablement pour les téléspectateurs un sentiment de pauvreté du récit où tout porte à caution. Dans Marvel's Avengers, les super-héros se retrouvent par exemple à bord d'un héliporter gigantesque alors que les agents de la série, d'un grade plus importants, utilisent eux un avion, certes aménagé, mais bien cheap par rapport au film.
La seconde raison est artistique. Pour vraiment apprécier Les Agents du S.H.I.E.L.D., il est, en effet, important d'avoir une notion bien précise des films du Marvel Cinematic Universe, d'abord de Marvel's Avengers et d'Iron Man 3 puis de Thor : Le Monde des Ténèbres et de Captain America : Le Soldat de l'Hiver. Le problème d'une série très (trop) dirigée vers les fans sur une chaine généraliste se fait alors bien vite criant : elle s'éloigne par essence de l'aspiration de la ménagère de moins de cinquante ans, cible privilégiée des publicitaires. Or, le programme, contraint d'attirer le public chéri des annonceurs, est somme toute lissé au risque d'en faire déserter les fans sans pour autant forcément récupérer les autres téléspectateurs. Le début des (Les) Agents du S.H.I.E.L.D., en dehors de son pilote plutôt réussi, a ainsi un gros souci narratif : il cherche à planter le décor mais a bien du mal dans sa démarche à se démarquer des séries d'action et d'agence policière en vogue sur le petit écran. Les épisodes 2 à 9 sont de la sorte assez plan-plan, ne faisant jamais avancer l'intrigue principale, ni même évoluer ses personnages. Du coup, et naturellement, du premier épisode où la série réunit 12 millions de téléspectateurs, à la moitié de saison, Les Agents du S.H.I.E.L.D. perd la moitié de son audience pour ensuite stagner sans jamais réussir à faire remonter la courbe.

Et pourtant, à partir de l'épisode 10, la série gagne de plus en plus, et petit à petit, en intérêt grâce à un rythme de narration qui va en s'accélérant avec des personnages qui vont être bousculés et une interaction avec le Marvel Cinematic Universe bien plus poussée. En particulier, les épisodes 16 et 17, fortement liés aux évènements de Captain America : Le Soldat de l'Hiver, donnent un coup de fouet à l'ensemble en le faisant partir vers de nouveaux horizons. La série se permet alors tout et surtout de surprendre son auditoire. Elle gagne en action, en suspense mais également en humour. A l'opposé de sa première partie, la seconde se doit d'être vue, même si elle n'est pas encore totalement parfaite.

Les personnages des (Les) Agents du S.H.I.E.L.D. sont pour la plupart convaincants.
Clark Gregg reprend son rôle de Phil Coulson. Déjà vu dans les films Iron Man, Iron Man 2, Thor et Marvel's Avengers ainsi que les courts-métrages Le Consultant et Une Drôle d'Histoire en Allant Voir le Marteau de Thor, il était pourtant censé être décédé dans le premier film de réunion des super-héros. La raison de sa résurrection va donc devenir le fil rouge d'une partie de la saison ; Nick Fury et Maria Hill lui demandant alors de se former une petite équipe d'intervention...
Dans ce contexte, Melinda May, jouée par une performante Ming-Na Wen, est la pilote de l'avion ainsi qu'une experte en armement. Taciturne et renfermée, elle est bien plus dangereuse qu'elle n'y parait au premier abord.
Grant Ward, interprété par un Brett Dalton assez palot, est un spécialiste des opérations de terrain, plutôt enclin à travailler seul. Son manque de sociabilité et de confiance dans ses camarades vont fortement le pénaliser.
Le duo de scientifiques, Leo Fitz et Jemma Simmons, dont les rôles sont tenus respectivement par Iain De Caestecker et Elizabeth Henstridge, sont inversement habiles avec leur cerveau qu'ils sont peu doués pour le terrain et surtout très maladroits dans leur rapport aux autres. Leur complicité est, dans le genre, vraiment amusante.
Enfin, recrutée sur le tard, Skye (tenue par Chloe Bennet) est une jeune fille, ancienne hackeuse informatique, qui accepte de rejoindre l' organisation gouvernementale pour la bonne cause alors même qu'elle est censée être anti système.

La première saison des (Les) Agents du S.H.I.E.L.D. voit également l'apparition de nombreux personnages venus des autres productions du Marvel Cinematic Universe, et ceci manifestement dans une tentative avortée de faire remonter les audiences. Ainsi, Jaimie Alexander reprend dans un épisode son rôle de Sif de Thor et Thor : Le Monde des Ténèbres ; Samuel L. Jackson celui de Nick Fury (Iron Man, Iron Man 2, Thor, Captain America - First Avenger, Marvel's Avengers et Captain America : Le Soldat de l'Hiver) dans deux épisodes tout comme Cobie Smulders celui de Maria Hill (Marvel's Avengers et Captain America : Le Soldat de l'Hiver) et Titus Welliver celui de l'Agent Blake (Article 47) ; Maximiliano Hernández redevient, quant à lui, Jasper Sitwell (Thor, Le Consultant, Marvel's Avengers, Article 47 et Captain America : Le Soldat de l'Hiver) pour trois épisodes.

Enfin, parmi les personnages secondaires, un acteur ressort manifestement du lot : il s'agit Bill Paxton dans le rôle de l'Agent John Garrett. L'acteur n'est pas un inconnu chez The Walt Disney Company puisqu'il sort tout juste du rôle de l'entraineur Tom House dans le film Million Dollar Arm et a été également le réalisateur du film Disney, Un Parcours de Légende.

Dernier point, les fans de comics apprécieront également des personnages secondaires venus tout droit des aventures papiers ; assistant par exemple à la naissance du méchant Graviton, le super-héros Deathlok ou à l'intégration de l'Agent du S.H.I.E.L.D., Victoria Hand.

Cette première saison des (Les) Agents du S.H.I.E.L.D. est un succès en demi-teinte à la fois artistiquement et commercialement. Malgré de grandes promesses, la série a, en effet, beaucoup de mal à décoller durant ses premiers épisodes. Il faut ainsi patienter jusqu'au dixième pour qu'elle prenne réellement son envol tandis que son audience chute puis demeure en berne jusqu'à son terme. Il reste donc beaucoup de chemin à parcourir à la saison 2 pour convaincre de la viabilité de la série toute entière. Sauvée par la seule volonté de la direction, Les Agents du S.H.I.E.L.D. joue son avenir : elle ne survivra pas à une saison 2 si son audience ne repart pas clairement la hausse...

Les critiques de l'équipe
Alexis Audren : Après des débuts difficiles, Agents Of S.H.I.E.L.D. est devenue parfaitement addictive ! Effets spéciaux dignes d'un film Marvel, action et humour bien dosés, la série est une vraie réussite.
★★★
★★★

L'édition vidéo

Jaquette Les Agents du S.H.I.E.L.D. - Saison 1
Jaquette Les Agents du S.H.I.E.L.D. - Saison 1
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2014
Zone 2 Simple 2015
Edition Blu-ray Disc
Zone A Simple Multizone 2014