Captain America
Le Soldat de l'Hiver

Titre original :
Captain America : The Winter Soldier
Production :
Marvel Studios
Date de sortie USA :
Le 04 avril 2014
Genre :
Fantastique
IMAX
Disney Digital 3-D
Réalisation :
Anthony Russo
Joe Russo
Musique :
Henry Jackman
Durée :
128 minutes

Le synopsis

Depuis les évènements cataclysmiques de New York, Steve Rogers vit tranquillement à Washington, D.C. et s’efforce tant bien que mal de s'adapter au monde moderne. Il reprend néanmoins vite du service quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué.

S'associant à la Veuve Noire et sollicitant l'aide d'un nouvel allié, le Faucon, Captain America tente ainsi de démonter une conspiration de grande envergure. Il croise alors sur sa route un redoutable ennemi : le Soldat de l'Hiver...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 18 mars 2014

Captain America : Le Soldat de l'Hiver étonne grandement. Non seulement, il se paye le luxe d'être une suite qui n'a rien à voir avec le premier opus mais, en plus, il constitue assurément le film qui, plus que tout autre, fait le lien entre Captain America - First Avenger et le futur Avengers : Age of Ultron. Il propose en outre quelque chose de jamais vu dans l'univers Marvel avec ce côté thriller politique vraiment bienvenu. Mieux encore, il amène une déconstruction du Marvel Cinematic Universe rendant le spectateur encore plus impatient de découvrir la suite. Enfin, et surtout, Marvel prouve avec Captain America - First Avenger et Captain America : Le Soldat de l'Hiver, qu'il a réussi son pari haut la main. Là où beaucoup auraient fait des aventures d'un super-héros portant le drapeau américain un rendez-vous idiotement patriotique et kitch, le studio cinéma de la Maison aux Idées a non seulement rendu les peripéties cinématographiques de Steve Rogers aussi palpitantes que variées mais également transformé ses films comme les meilleurs aventures solo de l'écurie marvellienne toute entière. Chapeau bas !

Pour réussir le pari de Marvel's Avengers, il fallait absolument que Marvel Studios réussisse à introduire le personnage de Captain America. Ce dernier est, en effet, la pierre angulaire de l'équipe de super-héros tout en étant moins massif que Thor, moins brutal que Hulk et moins impressionnant qu'Iron Man. En plus, avec son costume aux couleurs du drapeau américain, ses aventures auraient pu dériver vers un discours ultra-patriotique et/ou ultra-kitch. Mais les Marvel Studios évitent cette abime en ayant l'excellente idée de faire dérouler Captain America - First Avenger à l'époque de la Seconde Guerre Mondiale. Cela amène au récit un côté rétro bienvenu tout en arrivant à se moquer de l'aspect patriotique qui aurait pu être ultra dangereux pour l'image de marque du personnage. Les studios ont ainsi joué en parfait équilibristes entre un discours moderne et un hommage aux personnages de Comics de l'époque. Le film a d’ailleurs été apprécié par la critique tandis que le public lui a réservé un sympathique accueil. Il rapporte ainsi 176 millions de dollars aux Etats-Unis et 370 dans le monde. Le score est satisfaisant : il reste en dessous de Thor mais se situe au-dessus de L'Incroyable Hulk. En réalité, peu importe, le but était de lancer le personnage ! Car la mise s’avère bien plus que rentable avec Marvel's Avengers qui devient le troisième film ayant le plus rapporté de l'histoire juste derrière Titanic et Avatar ! Captain America : Le Soldat de l'Hiver, qui est aussi bien la suite de Captain America - First Avenger que de Marvel's Avengers rêve ainsi de faire comme Thor : Le Monde des Ténèbres et voir ses résultats doubler par rapport au premier opus, surfant sur l’effet d’entrainement...

Kevin Feige, le Président de Marvel Studios, et Joss Whedon, le réalisateur de Marvel's Avengers et du futur Avengers : Age of Ultron continuent donc de construire, brique après brique, le Marvel Cinematic Universe. La phase 2 s’est d’ailleurs déjà bien développée, en commençant avec le court-métrage Article 47 puis se poursuivant avec le film Iron Man 3, suivi par le court-métrage Agent Carter, le long-métrage Thor : Le Monde des Ténèbres, puis le court-métrage Longue Vie au Roi sans oublier la série Agents of S.H.I.E.L.D.. Que cela soit avec des clins d'oeil, la présentation de personnages oucelle d'évènements, Marvel tisse de la sorte sa toile et crée un ensemble vraiment passionnant. Pour bien suivre Captain America : Le Soldat de l'Hiver, il faut par conséquent, bien-sûr, avoir vu Captain America - First Avenger mais aussi Marvel's Avengers puisque le film fait directement suite aux aventures new-yorkaises des super-héros. De plus, il est recommandé d'avoir visionné les deux courts-métrages, Article 47 et Agent Carter, qui introduisent des éléments importants abordés également dans le nouveau long-métrage. Captain America : Le Soldat de l'Hiver est ensuite excellent parce qu'en plus de se baser sur les précédents films, il bouleverse et déconstruit beaucoup de choses vues auparavant. Il est clairement le pilier central de la phase 2 ! Son visionnage laisse, en effet, à penser que la fin de Marvel's Avengers n'aura rien avoir avec le début d'Avengers : Age of Ultron. A ce stade, il est légitime également de se poser la question de savoir comme Marvel va terminer sa série Agents of S.H.I.E.L.D. qui devrait ressentir les répliques des secousses des évènements de Captain America : Le Soldat de l'Hiver. Dans tous les cas, Marvel Studios créent ici un univers tout aussi passionnant que riche sans pour autant le faire tomber dans le formol : ils n'hésitent à prendre des risques pour le plus grand plaisir des spectateurs...

Kevin Feige a choisi les frères Anthony et Joe Russo pour réaliser ce thriller politique se déroulant dans le monde des super-héros.
Fils d'un avocat, Anthony et Joe Russo grandissent à Cleveland, dans l'Ohio. Avant de suivre une formation aux métiers du cinéma, ils écrivent, réalisent et produisent une comédie, Pieces. Le film est présenté en 1997 au Slamdance Film Festival de Park City, dans l'Utah, et à l'American Film Institute Festival à Los Angeles, où Joe obtient le Prix du Meilleur Acteur de l'American Film Institute. Steven Soderbergh découvre alors le talent des frères Russo et leur propose de produire en 2001, via sa société Section Eight, leur prochain long-métrage : Bienvenue à Collinwood. En 2006, les deux frères réalisent leur troisième long-métrage et troisième comédie, Toi et moi...et Duprée. Parallèlement à partir de 2003, ils continuent de réaliser et produire plusieurs épisodes de séries telles que Lucky, LAX, Arrested Development, Community ou bien encore Happy Endings.

Le film Captain America : Le Soldat de l'Hiver, comme son nom l'indique, se base sur le comics éponyme signé d’Ed Brukaber. Scénariste aussi prolifique que populaire, ce dernier entre dans l'industrie des comics en 1990 mais ce n'est qu'en 2004 qu'il rejoint la Maison des Idées. A partir de janvier 2005, il relance alors la Légende Vivante alias Captain America dans une nouvelle série, Captain America (Vol. 5), qui multiplie les coups de théâtre. L'une des plus marquants est la révélation de l'identité de l'énigmatique Soldat de l'Hiver, un tueur russe qui sévit depuis plusieurs décennies. Ce méchant marvellien, qui fait ainsi sa première apparition dans Captain America (Vol. 5) #6 en juin 2005, va redonner un coup de fouet bienvenu aux aventures du héros aux couleurs américaines, tout en étant salué par les fans et la critique.

Le film va donc exploiter cet arc tout en l'adaptant afin de le faire coïncider avec le reste du Marvel Cinematic Universe. Mais il va plus loin car il imprègne le tout dans une ambiance de complot politique et d'espionnage. L’opus met alors un peu de temps à démarrer bien que le spectateur soit ravi de retrouver le personnage de Steve Rogers qu'il l'apprécie décidément toujours autant. Toutefois, dès que l'intrigue se met en place, c'est à un véritable jeu du chat et de la souris auquel le public est invité d’assister. Impossible de savoir qui est quoi : le spectateur est aussi perdu que le héros lui-même et ne sait plus à quel saint se vouer. Pour autant, dès que la trame se révèle, le récit part tambour battant dans une action trépidante et haletante pour terminer sur une fin fracassante ! Il faut, comme d'habitude chez Marvel Studios, ab-so-lu-ment rester jusqu'à la dernière seconde ! En choisissant d'offrir un ton résolument différent, sans parler de l'époque, Captain America : Le Soldat de l'Hiver reboote donc la série tout entière en rendant celle-ci extrêmement riche notamment par le choix d’une thématique qui - définitivement marque de fabrique - change à chaque opus. Le film n'en oublie néanmoins pas l'humour, même s’il est bien plus en retrait que dans les dernières productions marveliennes, tout comme les jolis clins d'œil à l’image de celui de la liste de choses que Steve Rogers doit rattraper depuis qu'il s’est réveillé de son sommeil cryogénique (liste qui change par pays de diffusion d’ailleurs !).

Les personnages sont aussi passionnants que variés.
Steve Rogers est à la croisée des chemins. Il s'interroge sur sa place dans le S.H.I.E.L.D. tout en essayant de rattraper le temps perdu. Celui qui est Captain America est en réalité très seul ! Il n'a pas d'ami, ni d'amour. Il n'arrive à faire confiance à personne et n'est plus très sûr de sa place dans le monde. Il essaye de distinguer le bien du mauvais et de savoir ce qui est réellement bon pour l'humanité et les valeurs qu'il défend. Chris Evans reprend ici son rôle à la perfection rendant son personnage définitivement sympathique et attachant.
Captain America se rappelle sa bien-aimée, Peggy Carter. Le personnage de l'ancienne petite amie de Steve Rogers, logiquement reprise par Hayley Atwell, apparaît, en effet, dans quelques scènes via des flashbacks. Pourtant, et tout à fait malicieusement, Captain America : Le Soldat de l'Hiver introduit un nouveau personnage féminin (Sharon Carter campée par Emily VanCamp) aux côtés du super héros : certes mineur dans l’opus, il devrait par la suite à coup sûr prendre de l'importance…
La Veuve Noire, alias Natasha Romanoff, est également de la partie. Au fur et à mesure des opus du Marvel Cinematic Universe, le personnage devient donc de moins en moins énigmatique même si le spectateur n’apprend quasiment rien de son passé. Pourtant, ici, elle semble vouloir plus se confier et s'ouvrir au personnage de Steve Rogers. Ainsi, elle n'est pas une sacrifiée du long-métrage et son temps d'apparition est vraiment satisfaisant, peut-être même plus que lors de Marvel's Avengers. Scarlett Johansson lui donne toujours autant de charme et de dynamisme dans ce qui est l’un des personnages les plus sexy de l'univers des Marvel Studios.
Un nouveau super-héros fait son apparition dans le Marvel Cinematic Universe, il s'agit de Sam Wilson alias Le Faucon. Grâce à ces ailes rétractables, il a, en effet, la capacité de voler. Ancien combattant, il décide d'aider Captain America quand celui-ci a des ennuis. Il aurait été facile que le personnage soit, lui aussi, éclipsé par le premier des Avengers. Mais, il n'en est rien notamment grâce à une présence remarquablement dosée aussi bien dans l'action que dans la présentation du personnage.
Le S.H.I.E.L.D. est bien évidement toujours représenté en force puisqu'il s'agit aussi bien de la suite des aventures du super-héros au drapeau étoilé que celle de l'organisation secrète. De nombreux personnages refont donc leur apparition comme Nick Fury (Samuel L. Jackson), Maria Hill (Cobie Smulders) ou Jasper Sitwell (Maximiliano Hernández). Robert Redford, quant à lui, joue le rôle d'Alexander Pierce, un haut responsable de l'organisation qui cherche à pacifier le monde, et ce, quels que soient les conséquences et les moyens pour y arriver.
Enfin, le méchant de l'histoire est le fameux Soldat de l'hiver. Humain doté d'un bras droit mécanique, il est plus un robot qu'un être pensant. Il a totalement été reprogrammé afin d'obéir aux ordres. Sans conscience ni âme, il ne fait que suivre à la lettre les missions qui lui sont confiées. Reste à savoir qui tire réellement les ficelles de cette machine de guerre… C'est Sebastian Stan qui joue le personnage de ce soldat tout en froideur et déshumanité.

Captain America : Le Soldat de l'Hiver impressionne par ses effets spéciaux, réalisés partiellement par Industrial Light & Magic, devenue filiale de The Walt Disney Company depuis le rachat de Lucasfilm Ltd. par cette dernière. Il est clairement l’un des films les plus spectaculaires des Marvel Studios. Certes, il ne dispose pas de la scène dantesque de la fin de Marvel's Avengers, ni du côté cosmique de Thor : Le Monde des Ténèbres mais il est clairement au dessus d'un film comme Iron Man 3. Les courses poursuites sont impressionnantes et le final avec ses triples vaisseaux est tout simplement époustouflant. Les scènes d'action sont nombreuses et permettent aux spectateurs d'en prendre plein la vue sans s'ennuyer une seconde, mis à part peut-être le début un peu lent à démarrer.
La musique d'Henry Jackman est, quant à elle, un peu décevante. Elle ne reste pas en tête et aucun air ne frappe réellement au cours du film. Une situation d’autant plus frustrante qu’elle ne se vit pas dans le premier, Captain America - First Avenger, où Alan Silvestri, lui, a réussi à imposer des musiques et des mélodies scotchantes , notamment dans les scènes d'action.

Captain America : Le Soldat de l'Hiver est assurément l’un des meilleurs films des Marvel Studios. Mis à part un petit retard à l'allumage, le film ne souffre, en effet, d'aucune critique. Ses personnages, ses rebondissements, ses scènes d'action… Tout dans l’opus comble le spectateur ! Mieux encore, le récit bouscule tellement de certitudes que le fan n’a qu’une envie à sa sortie : celle d’assister à la suite pour voir où Marvel Studios veut mener les aventures de ses super-héros. Car la véritable force de tous les films Marvel reste indéfectiblement le lien qui les unit. Cela ne sera jamais assez répété mais cette idée de génie rend leur univers d'une richesse incroyable ! Et si les concurrents (le warnerien DC Comics en tête) tentent désespérément de lui emboiter le pas, la Maison des Idées dispose toujours au cinéma d’une confortable avance.

Captain America : Le Soldat de l'Hiver rend définitivement addictif au Marvel Cinematic Universe.

A noter:
Captain America : Le Soldat de l'Hiver a été nommé pour l'Oscar 2015 des Meilleurs Effets Spéciaux Visuels.

Les critiques de l'équipe
Robin Nègre : Plus complexe et plus intense, Captain America : Le Soldat de l'Hiver est une des meilleures adaptations de comics Marvel !
★★★★
★★★★

L'équipe du film

1964 • ....
Consultant

L'édition vidéo

Jaquette Captain America : Le Soldat de l'Hiver
Jaquette Captain America : Le Soldat de l'Hiver
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2014
Zone 2 Simple 2014
Editions Blu-ray Disc
Zone A Simple 2014
Zone B Simple 2014
Editions Blu-ray Disc 3D
Zone A Simple 2014
Zone B Simple 2014