La Clé des Champs
L'affiche du film
Titre USA :
The Field of Enchantment
Production :
Thelma Films
Date de sortie France :
Le 21 décembre 2011
Distribution :
Walt Disney Studios Motion Pictures - France
Genre :
Docu-Fiction
Réalisation :
Claude Nuridsany
Marie Pérennou
Musique :
Bruno Coulais
Durée :
81 minutes

Le synopsis

Une mare abandonnée, lieu de vie à la fois merveilleux et inquiétant, devient un théâtre initiatique pour deux enfants solitaires qui tombent sous le charme de cet endroit sauvage qui les rapproche, peu à peu, l’un de l’autre et les aide à se construire...

La critique

rédigée par
★★

La Clé des Champs est un film français, distribué dans l’hexagone, par Walt Disney Studios Motion Pictures - France. Créé par les réalisateurs de Microcosmos, il a pour objet une invitation à la rêverie à travers les yeux d'un enfant. D’accès exigeant, il est, en effet, plus proche de l'ode contemplative que du pur documentaire didactique. C’est alors à quitte ou double : soit le spectateur accroche et passe un merveilleux moment ; soit il reste à la porte et subit de fait un ennui mortel !

La production et distribution française de La Marche de l'Empereur, réalisé par Luc Jacquet, marque en 2005, la venue de Walt Disney Studios Motion Pictures - France sur le marché, déserté jusqu’à lors, du documentaire à destination des salles obscures. Le succès rencontré par le film animalier tourne alors vite au coup de maître. A travers le monde, le public se rue, il est vrai, dans les salles et sur les DVDs tandis que les professionnels décernent à l'œuvre l'Oscar du Meilleur Documentaire. Luc Jacquet tente d'ailleurs, en décembre 2007, de renouveler son exploit en présentant, toujours sous la coupe de la filiale française de distribution de la Walt Disney Company, un nouveau long-métrage, Le Renard et l'Enfant. Entre temps, et bien décidé à surfer sur ses premiers succès, Walt Disney Studios Motion Pictures - France présente le documentaire, Le Premier Cri avant de revenir à un style plus accessible avec le long-métrage, tiré de l’émission télé de France 5, J'irai Dormir à Hollywood. Plus étonnant, le label enchaine alors en investissant – sans grand succès - le genre de la comédie avec King Guillaume. La Clé des Champs marque donc son retour à la distribution de docu-fiction.

Claude Nuridsany et Marie Pérennou signent ici leur troisième film. Nés à Paris, ils travaillent en équipe depuis 1969 après leur rencontre, à l’âge de 20 ans, à la Cinémathèque. Leur passion commune pour le cinéma est, en effet, le déclencheur de leur collaboration professionnelle, même si très vite, ils se découvrent aussi l’amour de la nature, de la peinture, de la musique, de la photo et de la littérature. Faits pour travailler ensemble, ils livrent d’abord des travaux autour de la photo et de l’écriture. Ils obtiennent notamment en 1976 le prix NIEPCE pour leur œuvre photographique, objet de nombreuses expositions en France et dans le monde. À partir de 1992, ils se consacrent exclusivement au cinéma. Leur premier long-métrage, Microcosmos, sort en 1996 et emporte l’adhésion du public et de la Critique ; les professionnels lui décernant pas moins de cinq Césars : meilleure photo, meilleur son, meilleur montage, meilleure musique et meilleur producteur. Leur second film, Genesis (2004) ne connait, lui, pas la même destinée et passe plutôt inaperçu...

La Clé des Champs est un film profondément contemplatif. Le spectateur est invité à découvrir la nature à travers les yeux d'un enfant solitaire, envoyé en vacances dans la campagne aveyronnaise, chez des cousins adultes. Le jeune garçon se retrouve ainsi seul, s'ennuyant à mourir, ne trouvant du réconfort que dans l'observation de la Nature qui l'entoure. Ce postulat de départ est à double tranchant pour le spectateur. Soit il se retrouve dans le gamin, dont il parvient à partager les émotions ; soit il reste complètement hermétique à l’ensemble. Le premier arrivera ainsi à s'émerveiller du voyage accompli dans le film tant les images sont belles et invitent à la rêverie. Les créatures présentées taquineront sans doute son imagination : le visionnage de La Clé des Champs apportant une plénitude proche de celle ressentie lors d'une séance de yoga. Le second, lui, vivra un véritable calvaire. De ces moments-là où les minutes semblent des heures, où le smartphone maintenu muet dans la poche semble jouer de son charme pour faire succomber à la tentation de l’allumer pour tuer l’ennui... Le parti pris de ne pas faire un documentaire mais une œuvre poétique fait, il est vrai, qu'aucun des animaux vus dans le film n’est jamais présenté, ni même nommé. Impossible donc de trouver une solution de repli : seule alternative, assister à un défilé d'images qui, si belles puissent-elles être, finissent pas lasser...

La Clé des Champs est, de la sorte, à prendre ou à laisser. Et ses nombreux atouts ne changent rien à la donne. Parmi eux sont d’ailleurs à souligner, les images somptueuses d’espèces méconnues, captées dans des conditions optimales ; le jeu des acteurs juste et bien senti (Simon Delagnes et Lindsey Henocque apportant beaucoup de grâce et de fraicheur à l’ensemble) ; la prestation du narrateur (Denis Podalydès) dont le débit lent et le timbre de voix collent à merveille à la teneur du récit ; et enfin, la musique de Bruno Coulais, envoutante à souhait...

Film exigeant, La Clé des Champs invite à la contemplation et à l'imagination : tout le monde ne sera malheureusement pas du voyage ; l’ennui pouvant vite se trouver au détour du chemin...

L'édition vidéo

Jaquette La Clé des Champs
Jaquette La Clé des Champs
Edition DVD Video
Zone 2 Simple 2012