Production :
Boréales
Date de sortie France :
Le 25 septembre 2013
Genre :
Documentaire
Réalisation :
Pascal Plisson
Musique :
Laurent Ferlet
Durée :
83 minutes

Le synopsis

Si l’accès à l’éducation n’est qu’une formalité dans le monde occidental, elle se transforme en véritable périple ailleurs : pour ces enfants des quatre coins du globe, aller à l’école demande, en effet, bien des efforts et sacrifices...

La critique

rédigée par
★★★

Sur le Chemin de l'École est un film français, distribué dans l’hexagone par Walt Disney Studios Motion Pictures - France. A mi-chemin entre le documentaire et le film, ce docu-fiction, aux images magnifiques, rappelle à ceux qui ont tendance à l’oublier que l'école est véritablement une chance et son accès facilité, un atout. L'aventure humaine qu’il suit - celle de quatre enfants nés dans des contrées pauvres, emplis d'une soif inaltérable d'apprendre doublée d’une indéfectible foi en un avenir meilleur - ébranle en effet les certitudes des spectateurs, gâtés par les surabondances de confort et autres facilités octroyées aux citoyens des pays riches...

La production et distribution française de La Marche de l'Empereur, réalisé par Luc Jacquet, marque, en 2005, la venue de Walt Disney Studios Motion Pictures - France sur le marché, déserté jusqu’à lors, du documentaire à destination des salles obscures. Le succès rencontré par le film animalier tourne alors bien vite au coup de maître. A travers le monde, le public se rue, il est vrai, dans les salles et sur les DVDs tandis que les professionnels décernent à l'œuvre l'Oscar du Meilleur Documentaire. Luc Jacquet tente d'ailleurs, en décembre 2007, de renouveler son exploit en présentant, toujours sous la coupe de la filiale française de distribution de The Walt Disney Company, un nouveau long-métrage, Le Renard et l'Enfant. Entre temps, et bien décidé à surfer sur ses premiers succès, Walt Disney Studios Motion Pictures - France propose le documentaire, Le Premier Cri avant de revenir à un style plus accessible avec le long-métrage, tiré de l’émission télé de France 5, J'irai Dormir à Hollywood. Plus étonnant, le label enchaine alors en investissant - sans grand succès - le genre de la comédie avec King Guillaume. Deux autres tentatives sont ensuite menées, l'une en 2011 dans le genre du docu-fiction avec La Clé des Champs et l'autre au début de l'année 2013 avec la comédie avec Une Chanson pour ma Mère. Les deux films seront accueillis fraichement par la Critique et passeront complètement inaperçus en salles...
Sur le Chemin de l'École
a, quant à lui et manifestement, de belles chances de redonner des couleurs Critique au label ; le succès commercial n'étant, en revanche, pas garanti tant le sujet est ardu, même si en matière de documentaire, un sursaut d’intérêt du public peut contredire plus d’un prévisionniste...

La réalisation et l'idée de ce docu-fiction profondément humaniste sont de Pascal Plisson. Ce réalisateur travaille aussi bien pour le cinéma sur Massai - Les Guerriers de la Pluie en 2004 ou Les Mystères de Clipperton en 2005 que pour la télévision notamment sur deux épisodes de la série télé britannique Mutual of Omaha's Wild Kingdom (avec Cheetahs : Fast and Furious  en 2006 et Elephant Family : Bonds for Life en 2007) ou pour France 2 avec le documentaire Dimanche à la Ferme (2011). C'est d’ailleurs lors d'un repérage pour un film au bord d’un lac salé au Kenya qu'il aperçoit trois petits guerriers ayant troqué leurs lances contre des stylos et étant partis de chez eux vers trois heures du matin pour se rendre à l’école. De là nait l’idée de faire un film sur ces gamins du bout du monde capables d’affronter la peur, l’isolement, la savane, le handicap ou la pauvreté pour simplement aller en classe !

Ce sont donc quatre destins que le spectateur a le privilège de suivre : autant d'histoires touchantes emplies de charme et d'espoir qui s'entremêlent pour mieux s'affirmer !
Le film suit, ainsi, pêle-mèle, Jackson, 10 ans, qui vit au Kenya et marche matin et soir quinze kilomètres avec sa petite sœur au milieu de la savane et des animaux sauvages… Et aussi Zahira, 11 ans, qui habite dans les montagnes escarpées de l’Atlas marocain, et entame une journée de marche exténuante pour rejoindre son internat avec ses deux amies... Mais encore, Samuel, 11 ans, qui parcourt en Inde et chaque jour, huit kilomètres alors même qu’il n’a pas l’usage de ses jambes ; ses deux jeunes frères poussant ainsi jusqu’à l’école son fauteuil roulant bricolé... Sans oublier, Carlito, 11 ans, qui traverse les plaines de Patagonie sur plus de vingt-cinq kilomètres, emmenant avec lui sa petite sœur et accomplissant cet exploit deux fois par jour et par tous les temps...

Au delà de son récit, Sur le Chemin de l'École charme le spectateur par ses images absolument superbes. Le spectateur visite, en effet, des lieux magnifiques avec des paysages splendides de la savane africaine aux contreforts de l'Atlas, en passant par les plages de l'Inde ou les plaines de l'Argentine. Dans ces cadres, l'histoire de ces quatre enfants se révèle alors bouleversante tant le film transcende le simple format du documentaire en relatant de véritables aventures humaines. Car ces chemins vers le savoir sont semés d'embuches et constituent une lutte de tous les jours (ou toutes les semaines dans le cas de Zahira, pensionnaire durant la semaine) pour simplement arriver à l'heure en classe. Les bambins doivent ainsi faire face, ici, à des charges d'éléphants ; là, à des chemins rocailleux ; là-bas, à ne pas blesser le cheval qu’ils utilisent ; plus loin encore, à ne pas embourber le fauteuil roulant de leur frère... Le spectateur ne peut donc qu'être scotché à son siège quand il voit tout ce que ces momes se doivent d’endurer pour simplement pourvoir s'assoir sur les bancs de l'école.

L'autre force du long-métrage est assurément la qualité de son message.
Déjà, les quatre enfants qu’il suit ont une joie de vivre et un espoir à toute épreuve sur l'avenir en général et le leur en particulier qui, vus de France, remettent les pendules à l’heure. Ils ont parfaitement compris que seule l’éducation les élèvera dans la société. Ensuite, leurs parents ont manifestement intégré que l'école était primordiale. Alors qu'il y a quelques années, les familles n'envoyaient pas les enfants en classe, elles sont désormais à l’initiative et acceptent de voir leurs progénitures mettre toutes les chances de réussite de leur côté, même si cela doit se faire au prix d’efforts ou de dangers quotidiens. D’ailleurs, pour les affronter, l'entraide et la solidarité de la famille ou des amis jouent à plein. Jackson ou Carlito sont ainsi touchants quand ils protègent leur petite sœur. Les deux frères cadets de Samuel le sont plus encore en donnant à leur ainé la possibilité d'avoir accès à la même instruction qu'eux. Quant à Zahira, le soutien qu'elle peut avoir de la part de ses deux amies, l'aide à traverser les montagnes.
Enfin, le ton du film - et c'est judicieux - n'est absolument pas misérabiliste : il montre simplement des vies différentes, où les enfants sont heureux et cherchent tout bonnement à réaliser leurs rêves.

Sur le Chemin de l'École est un merveilleux docu-fiction où la beauté des images appuie la qualité du message. Chaque écolier français doit visionner ce film pour prendre conscience de sa chance et ne jamais oublier que l’accès facilité à l'école est une bénédiction.

A noter :
Sur le Chemin de l'École a été remporté le César 2014 du Meilleur Film Documentaire.

L'édition vidéo

Jaquette Sur le Chemin de l'École
Jaquette Sur le Chemin de l'École
Edition DVD Video
Zone 2 Simple 2014
Edition Blu-ray Disc
Zone B Simple 2014