Les Craquantes
Saison 1

Les Craquantes - Saison 1
L'écran titre
Titre original :
The Golden Girls - Season 1
Production :
Touchstone Television
Date de sortie USA :
14 septembre 1985 - 10 mai 1986
Genre :
Comédie
Création :
Susan Harris
Musique :
George Aliceson Tipton
Durée :
600 minutes

Liste et résumés des épisodes

1. The Engagement
Pilote
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 1
Date de Sortie USA : Le 14 septembre 1985
Réalisé par : Jay Sandrich
Durée : 24 minutes
Blanche rencontre un homme qu'elle veut épouser...
2. Guess Who's Coming to the Wedding ?
Devine Qui Vient au Mariage ?
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 2
Date de Sortie USA : Le 21 septembre 1985
Réalisé par : Paul Bogart
Durée : 24 minutes
Dorothée organise le mariage de sa fille...
3. Rose the Prude
Rose la Chaste
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 3
Date de Sortie USA : Le 28 septembre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Rose part en croisière avec un homme qu'elle vient de rencontrer...
4. Transplant
Un Rein Pour Deux
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 4
Date de Sortie USA : Le 5 octobre 1985
Réalisé par : Paul Bogart
Durée : 24 minutes
Blanche reçoit sa sœur qu'elle déteste...
5. The Triangle
Le Triangle
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 5
Date de Sortie USA : Le 19 octobre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Blanche et Dorothée se disputent pour un homme...
6. On Golden Girls
Le Petit-Fils de Blanche
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 6
Date de Sortie USA : Le 26 octobre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Le petit-fils de Blanche est en visite à Miami...
7. The Competition
Le Championnat
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 7
Date de Sortie USA : Le 2 novembre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Les filles s'affrontent dans un tournoi de bowling...
8. Break-In
Bijoux de Famille
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 8
Date de Sortie USA : Le 9 novembre 1985
Réalisé par : Paul Bogart
Durée : 24 minutes
La maison des filles se fait cambrioler...
9. Blanche and The Younger Man
La Maman de Rose
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 9
Date de Sortie USA : Le 16 novembre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Rose reçoit sa mère pour quelques jours...
10. The Heart Attack
La Crise Cardiaque
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 10
Date de Sortie USA : Le 23 novembre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Sophia tombe soudainement malade...
11. The Return of Dorothy's Ex
Le Retour de Stanley
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 11
Date de Sortie USA : Le 30 novembre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
L'ex-mari de Dorothée est toujours amoureux d'elle...
12. The Custody Battle
Mais Qui Va Garder Maman ?
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 12
Date de Sortie USA : Le 7 décembre 1985
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Dorothée et sa sœur se battent pour la garde de leur mère ...
13. A Little Romance
Une Aventure de Taille
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 13
Date de Sortie USA : Le 14 décembre 1985
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Rose présente son nouveau petit-ami à ses amies...
14. That Was No Lady
Une Vraie Dame
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 14
Date de Sortie USA : Le 21 décembre 1985
Réalisé par : Jim Drake
Durée : 24 minutes
Dorothée s'amourache d'un homme marié...
15. In a Bed of Rose's
Pas de Roses Sans Épines
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 15
Date de Sortie USA : Le 11 janvier 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
L'amant de Rose meurt lors de leur première nuit ensemble...
16. The Truth Will Out
À Propos D'Héritage
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 16
Date de Sortie USA : Le 18 janvier 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Rose reçoit sa fille pour lui parler de son testament...
17. Nice and Easy
Tout Doux Ma Belle
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 17
Date de Sortie USA : Le 1 février 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Blanche invite sa nièce à la maison...
18. The Operation
Le Pied
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 18
Date de Sortie USA : Le 8 février 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Dorothée doit se faire opérer du pied et ne peut plus danser...
19. Second Motherhood
Les Deux Plombiers
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 19
Date de Sortie USA : Le 15 février 1986
Réalisé par : Gary Shimokawa
Durée : 24 minutes
Dorothée et Rose s'essayent à la plomberie...
20. Adult Education
Quel Scandale !
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 20
Date de Sortie USA : Le 22 février 1986
Réalisé par : Jack Shea
Durée : 24 minutes
Le professeur de Blanche lui fait des avances déplacées...
21. Flu Attack
L'Oscar de la Grippe
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 21
Date de Sortie USA : Le 1 mars 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Les filles attrapent la grippe...
22. Job Hunting
Rose a Perdu Son Emploi
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 22
Date de Sortie USA : Le 8 mars 1986
Réalisé par : Paul Bogart
Durée : 24 minutes
Rose cherche du travail...
23. Blind Ambitions
Ambitions Aveugles
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 23
Date de Sortie USA : Le 29 mars 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Rose essaye d'aider sa sœur devenue aveugle depuis peu...
24. Big Daddy
Papa Johnny
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 24
Date de Sortie USA : Le 3 mai 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Le père de Blanche a une nouvelle passion qui déplait à sa fille...
25. The Way We Met
Notre Rencontre
Genre : Episode télé
Série : Les Craquantes
Saison 1 Épisode 25
Date de Sortie USA : Le 10 mai 1986
Réalisé par : Terry Hughes
Durée : 24 minutes
Les filles se souviennent de leur première rencontre...

La critique

rédigée par
★★★★
Publiée le 23 août 2016

Les Craquantes (The Golden Girls en version originale) est une série américaine créée par Susan Harris et coproduite par Touchstone Television et Witt/Thomas/Harris Productions. La première saison des (Les) Craquantes est diffusée aux États-Unis du 14 septembre 1985 au 10 mai 1986 sur la chaîne NBC. En France, elle ne débarque qu'à partir de janvier 1991 sur Antenne 2 (actuelle France 2). Elle est également proposée en version originale sous-titrée sur France 3 durant l'été 1992.

Susan Harris est née le 28 octobre 1940, à New York. Durant son adolescence, elle passe des heures devant la télévision, en poursuivant le rêve d'écrire un jour, elle aussi, des scénarios pour le petit écran. Et force est de constater qu’elle relèvera haut-la-main le défi tant l'auteure sera prolixe durant ses quelques quarante-cinq ans de carrière, malgré le syndrome de fatigue chronique dont elle souffre depuis qu'elle est toute petite.
Dès 1969, elle écrit ainsi son premier scénario pour un épisode de la petite série d'NBC, Then Came Bronson. L'année d'après, ce sont dix scénarios que la jeune femme signe pour le show à succès d'ABC, Love, American Style. Elle travaille ensuite sur diverses séries, mais c'est véritablement avec l'un des scénarios pour la série Maude (qui a servi de base à la série française Maguy avec Rosy Varte dans le rôle-titre !) que le nom de Susan Harris se fait durablement connaître.
Maude est une série créée en 1972 qui met en scène l'une des actrices principales des (Les) Craquantes, Beatrice Arthur. Le créateur de Maude, Norman Lear, demande ainsi à Susan Harris d'écrire le scénario du double épisode Le Dilemme de Maude, dans lequel la protagoniste décide de se faire avorter. Cet épisode se voit ensuite diffusé deux mois avant que les interruptions volontaires de grossesse ne soit légalisées aux États-Unis ! Susan Harris s'attire ainsi les foudres de l'église catholique, mais obtient en même temps le respect de ses pairs, ainsi que le très prestigieux Humanitas Award pour son engagement sociétal. À compter de ce moment, elle s'autorisera à traiter de tous les sujets, même des plus sulfureux, sans crainte des censeurs.
En 1976, Harris rencontre Paul Junger Witt et Tony Thomas, avec qui elle fonde la Witt/Thomas/Harris Productions, une société de production qui lui donne encore plus de crédits et une liberté scénaristique quasi-totale. Les trois producteurs travaillent sur de nombreuses séries durant la fin des années soixante-dix, dont Soap sur ABC ou encore Benson, toujours sur la même chaîne.
En 1985, elle écrit le pilote de ce qui deviendra Les Craquantes pour NBC. La série est un succès sans démenti pendant sept années et rapporte même à la scénariste un Emmy Award en 1987.
Après son arrêt en 1992, Susan Harris crée pour NBC The Golden Palace, le spin-off de la série, qui ne connaît cependant qu'une saison. Deux autres séries seront par la suite considérées comme des spin-off de (Les) Craquantes et de The Golden Palace en raison de leurs nombreux épisodes cross-over : The Empty Nest (1988) et Nurses (1991), toutes les deux diffusées sur NBC.

Les Craquantes raconte donc l'histoire de quatre femmes de plus de cinquante ans qui vivent ensemble dans une même maison, située à Miami. Bien loin d'être des quinquagénaires stéréotypées, ces femmes travaillent, sont indépendantes, actives et tentent tant bien que mal de refaire leurs vies après leurs deuils ou leurs divorces respectifs. La série narre ainsi les aventures de Blanche Devereaux, une croqueuse d'hommes sudiste, Rose Nylund, une femme naïve élevée dans une petite ferme, Dorothée Zbornak, une new-yorkaise délicieusement sarcastique et de la mère de cette dernière, Sophia Petrillo, une octogénaire qui n'a pas sa langue dans sa poche.

La genèse de (Les) Craquantes est pour le moins curieuse. Warren Littlefield, alors vice-président d'NBC Entertainment, assiste au (The) NBC All Star Hour en 1984, un show destiné à présenter les nouveautés de la chaîne NBC aux téléspectateurs. Durant la soirée, Doris Roberts et Selma Diamond, deux grandes actrices comiques d'un certain âge, sont invitées à monter sur la scène pour présenter le nouveau show d'NBC, Deux Flics à Miami (Miami Vice en version originale). Les deux actrices font rire aux éclats Warren Littlefield en interprétant le rôle de deux femmes âgées terriblement caustiques, pas du tout sur la même longueur d'onde, incapables de prononcer correctement le nom de Miami Vice. Warren Littlefield a alors l'idée de mettre en scène des femmes d'un certain âge, des personnages alors très peu représentés dans les productions télévisées des années quatre-vingt. Littlefield rapporte l'idée au patron d'NBC, Bandon Tartekoff, qui adopte aussitôt le projet. Reste alors à trouver la bonne personne pour écrire le show.
Plusieurs versions de l'épisode pilote sont d’ailleurs écrites, mais aucune ne satisfait véritablement les deux hommes. Paul Junger Witt, le mari de Susan Harris, et également son partenaire dans leur société de production commune, propose alors sa femme comme scénariste du show. Depuis son travail sur Maude, mais également sur Soap, l'auteure est, en effet, connue pour ne pas avoir peur des sujets sulfureux qui sortent des sentiers battus. Celle-ci accepte immédiatement et écrit dans la foulée le pilote des (Les) Craquantes.
Le scénario est présenté à Michael Eisner, alors président de The Walt Disney Company, au début de l'année 1985. Eisner aime l'idée mais trouve qu'il manque quelque chose ; il a en effet peur que la série ne s'adresse à un public trop restreint. Susan Harris réécrit alors le script en ajoutant le personnage de Sophia Petrillo, la mère de Dorothée Zbornak. Eisner est enchanté car, grâce à cet ajout, la série ne dépeint plus seulement des problèmes de femmes quinquagénaires, mais également des problèmes de relations mère-fille savoureux et qui parleront au plus grand nombre. Il est à noter que Les Craquantes devient alors la seconde série produite par Touchstone Television, juste après la première et courte série d'aventure de son catalogue, Le Gang des Justiciers. Et les références à l'univers de Disney foisonnent dans Les Craquantes ! Outre quelques sympathiques clins d'œil aux films des Walt Disney Animation Studios, ce sont principalement des allusions à Walt Disney World Resort qui se multiplient tout au long des sept saisons des (Les) Craquantes ! De jolies références que les Disneyphiles s'amuseront à relever durant leur visionnage.

Dans le pilote des (Les) Craquantes, les téléspectateurs peuvent même faire la connaissance de Coco, un cuisinier gay qui devait à l'origine vivre avec les quatre femmes. Le personnage est pourtant évincé dès le premier épisode après l'ajout du personnage de Sophia. La majorité des scènes d'intimité entre les quatre femmes se déroulant dans la cuisine pendant qu'elles préparent leurs repas, Susan Harris jugea en effet que le personnage de Coco était devenu superflu avec l'introduction de Sophia.
La série connaît immédiatement un immense succès. Touchant toutes les tranches d'âges, des enfants jusqu'aux grands-parents, étiquetée gay-friendly, le show fait rire tout le monde, jusqu'à la reine Élisabeth II d'Angleterre en personne ! Cette dernière écrit même aux actrices afin d'obtenir une performance semi-privée dans un théâtre de Londres. Le 21 novembre 1988, Dorothée, Sophia, Blanche et Rose débarquent ainsi au Royaume-Uni pour se produire sur les planches du London Palladium devant Sa Majesté.
Suite à cet événement, la série gagne encore en notoriété. Au terme de la cinquième saison cependant, Beatrice Arthur, qui joue le rôle de Dorothée, émet le souhait de quitter le show. Les producteurs parviennent à la retenir encore deux saisons, mais la série s'éteindra suite à son départ, à la fin de la septième saison. Un spin-off est écrit avec les trois actrices restantes : The Golden Palace. Dans cette série, Blanche, Sophia et Rose vendent la maison où elles ont vécu ensemble durant sept ans pour acheter un petit hôtel qu'elles tenteront tant bien que mal de gérer. Malheureusement, les audiences ne sont pas au rendez-vous, l'alchimie entre les personnages n'étant plus la même sans Dorothée, et The Golden Palace ne dure qu'une seule saison.

Mais retour à l’époque des (Les) Craquantes : en raison de ses fatigues chroniques, Susan Harris décide, en effet, de ne pas réaliser les épisodes, se cantonnant à l'écriture seule des scénarios. Dès le douzième épisode, les producteurs trouvent en la personne de Terry Hughes le réalisateur idéal de la série : il en signe en effet cent huit des cent quatre-vingts épisodes ! Il est intéressant de noter qu'un certain Marc Cherry écrira et produira, quant à lui, une vingtaine d'épisodes de la série, avant de créer, près de vingt-cinq ans après, une série tournant autour de quatre quadragénaires qui démontrent aux téléspectateurs que la vie commence à peine à quarante ans : Desperate Housewives !

À série d'exception, casting d'exception : les quatre actrices sont tout bonnement parfaites. Rue McClanahan est la première à être contactée par la production des (Les) Craquantes, suivie de très près par Betty White. Rue McClanahan joue ainsi le rôle de Blanche Deveraux, une femme sudiste fière de ses racines, qui travaille dans un musée. Issue d'une famille riche d'Atlanta, elle est également une croqueuse d'homme invétérée, elle enchaîne, il est vrai, les conquêtes dans la série. Mais derrière son apparente confiance en elle inébranlable, Blanche est indéniablement une femme fragile, qui a la phobie de voir son corps changer à mesure que les années filent. Vaniteuse, Blanche passe le plus clair de son temps à s'admirer dans un miroir, quand elle n'est pas au bras d'un soupirant. Veuve depuis quelques années, elle entend bien ne pas s'empêtrer dans la solitude. La seule chose qui lui plaît plus que d'être en compagnie d'un homme est de raconter à ses amies les détails croustillants de ses amourettes, en faisant preuve d'une légèreté qui frise souvent l'indécence. Ses diverses frasques sont d'ailleurs toujours des moments de franche rigolade pour le téléspectateur. Rue McClanahan sait en effet rendre son personnage attachant sans jamais tomber dans la vulgarité. L'actrice avait auparavant joué dans des séries inconnues en France mais acclamées outre-atlantique, dont Topper ou Maude, la série dont Beatrice Arthur (Dorothée dans Les Craquantes), jouait le personnage principal. Elle a également été aperçue au cinéma dans le film Starship Troopers, en 1997.

Betty White a, quant à elle, été contactée par la production quasiment en même temps que Rue McClanahan. Betty White, habituée des séries télévisées, aperçue notamment dans Ma Sorcière Bien-Aimée, interprète dans Les Craquantes le rôle de Rose Nylund. Norvégienne-américaine, Rose a grandi dans une petite ferme dans l'état du Minnesota. Persuadée d'être une descendante directe des vikings, elle baragouine parfois une langue qu'elle est la seule à comprendre (et inventée pour la série), ce qui donne lieu à des moments de drôlerie absolument délicieux. Rose est un personnage naïf, une récente veuve incapable de comprendre le second degré, ce qui en fait la cible parfaite des moqueries de ses amies. Sa tendresse absolue en fait clairement le personnage le plus optimiste et le plus attachant de la série. À l'origine pourtant, Betty White avait auditionné pour le rôle de Blanche, quand Rue McClanahan ambitionnait, elle, de jouer le rôle de Rose ! Il faut dire que Rue McClanahan jouait un rôle très similaire à celui de Rose dans la série Maude et que Betty White voulait tout au contraire interpréter un personnage plus libéré que ceux auxquels elle était habituée. Les producteurs demandèrent aux deux femmes d'échanger cependant les rôles pour lesquels elles auditionnaient. Betty White se révéla tellement hilarante dans son rôle de femme naïve que les producteurs la choisirent immédiatement. Blanche et Rose avaient trouvé leurs interprètes !

Le rôle de Dorothée Zbornak fut en revanche plus difficile à attribuer. Elaine Stritch, une légende de Broadway, est d'abord envisagée pour jouer le rôle de Dorothée. Elle auditionne mais Susan Harris déteste sa prestation. Habituée des planches de théâtre, Elaine Stritch se permet en effet d'improviser durant son audition, s'écartant du script, en faisant de Dorothée un personnage vulgaire. Le rôle est alors proposé à Beatrice Arthur, mais cette dernière hésite longuement, alors même que le script décrivait le personnage de Dorothée comme « un personnage à la Beatrice Arthur » ! L'actrice avait en effet joué un personnage similaire à celui de Dorothée dans la série à succès Maude, aussi ne voulait-elle pas avoir l'impression de rejouer la même série. C'est finalement Rue McClanahan qui parvint à la convaincre d'accepter le rôle. Dorothée est une femme née à Brooklyn, d'une mère italienne immigrée. Mariée après être tombée enceinte au lycée, Dorothée épouse son mari Stan et emménage à Miami. Après trente-huit ans de mariage elle décide cependant de divorcer, et emménage alors avec sa mère chez Blanche et Rose. Il faut le dire, Dorothée est un personnage terriblement drôle. Désillusionnée après son divorce et son retour à la vie commune avec sa mère, elle fait preuve d'un sarcasme qui fait mouche systématiquement. Ses mimiques faciales ajoutent davantage encore au comique du personnage. Quelle réussite ! Beatrice Arthur est simplement brillante dans ce rôle, et le téléspectateur en redemande.

Les producteurs n'avaient en revanche aucun doute quant à l'actrice qui allait jouer le rôle de Sophia Petrillo. Estelle Getty se voit immédiatement proposer le rôle, alors même qu'elle est la moins expérimentée des quatre actrices. Apparue dans quelques épisodes de séries télévisées et plusieurs téléfilms, les producteurs trouvent alors terriblement comique de faire de cette femme la mère de Dorothée. En effet, Estelle Getty mesure à peine un mètre cinquante, alors que Beatrice Arthur affiche, elle, presque trente centimètres de plus. Les scénaristes utiliseront d'ailleurs souvent cette différence de taille à des fins comiques. De plus, l'actrice était un an et demi plus jeune que Beatrice Arthur, aussi lui fallait-il chaque jour passer presque une heure au maquillage pour se vieillir de trente ans.
Immigrée Sicilienne, Sophia est une octogénaire ayant récemment subi un accident vasculaire cérébral. Depuis cet incident, la vieille femme n'a plus aucun filtre et dit tout ce qui lui passe par la tête, souvent de la manière la moins délicate qui soit. Elle est avec Dorothée le personnage qui brille le plus de par ses répliques. Chaque phrase qui sort de sa bouche plonge en effet systématiquement le téléspectateur dans l'hilarité la plus totale.

Les Craquantes est une série qui se permet d'aborder tous les sujets. Ces femmes ont beau être plus âgées que la majorité des personnages dépeints à cette époque à la télévision, les scénaristes ne se refusent rien, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs, en brisant par la même les stéréotypes. Vie amoureuse, vie sexuelle, perte d'un être cher, divorce, elles parlent du quotidien de tout à chacun. La relation entre Sophia et sa fille Dorothée ajoute indéniablement une touche d'humanité à la série, en abordant subtilement le problème de la vieillesse et de la fin de vie approchante. Mais point de femme apathique et fourbue par les années qui passent dans Les Craquantes ! Bien au contraire, ces femmes sont indépendantes, pas toujours policées, de vraies et complètes réussites pour une série qui a contribué à faire bouger les lignes des sitcoms en proposant aux téléspectateurs des personnages qui leur ressemblent.

Le premier épisode pose d'entrée les bases de jeu de la série. Blanche subit ainsi bien des déconvenues alors qu'elle décide de se marier avec un homme qu'elle vient de rencontrer. La cérémonie n'aura finalement jamais lieu car le futur marié est arrêté par la police. Les amies de Blanche seront là pour la réconforter et l'aider à se relever, et continuer à avancer. C'est là un tour de force que d'arriver en à peine vingt-cinq minutes à présenter des personnages tour à tour terriblement comiques et irrésistiblement attachants. Car c'est aussi ça tout l'enjeu de la série : montrer que les années qui passent ne sont pas synonymes d'isolement et de solitude. Ces quatre femmes sont soudées et forment ensemble une famille. Il n'est pas un seul épisode où le téléspectateur ne peut s'empêcher de rire aux éclats, et en cela, Les Craquantes gagne son pari haut la main.

Les Craquantes se permet également d'aborder tous les sujets sans tabous. Que ce soit l'homosexualité, le deuil, la maladie et même le SIDA, dans une époque où la communauté homosexuelle est encore très stigmatisée. Rien d'étonnant dès lors à ce que la série ait eu un tel retentissement dans la communauté LGBT. Les patrons de bars gays des États-Unis branchent ainsi chaque samedi soir leur télévision sur NBC pour diffuser Les Craquantes. En 2003, s'est joué durement quelques mois un spectacle à Broadway, dans lequel un casting intégralement masculin habillé en drag-queens rejouait les épisodes de la série. Les représentations cessent vite cependant, les créateurs du spectacle n'étant pas parvenus à obtenir les droits de la série.
Ces quatre femmes ont délivré, durant les sept années de diffusion des (Les) Craquantes, un très beau message de tolérance à travers le monde.

Durant tout l'été 1985, NBC fait la promotion de sa nouvelle série. La chaîne ne s'y trompe pas : elle sait qu'elle tient là une véritable pépite. Les Craquantes est programmée le samedi à neuf heures pour s'assurer un maximum d'audience. Et le premier épisode bat de véritables records : plus de 25 millions de curieux se pressent devant leur télévision pour découvrir le quotidien de ces quatre magnifiques personnages. Les Craquantes effectue ainsi le meilleur démarrage pour une comédie sur NBC depuis Chico and the Man, en 1974. En sept ans, la série a été nommée soixante-quatre fois aux Emmy Awards et, à ce jour reste l'une des seules séries où l'intégralité du casting a été récompensée au moins une fois par un trophée.

En France, la diffusion est cependant plus confuse. Proposée seulement à partir de 1991 sur Antenne 2 (actuelle France 2) et l'année suivante en version originale sous-titrée sur France 3, elle n’est qu’une série bouche-grille. Les téléspectateurs français sont en effet moins chanceux que leurs homologues américains : les chaînes diffusent les épisodes dans le désordre, certains ne sont pas traduits, sans compter que la dernière saison n'a jamais été diffusée en France. Pire, le téléspectateur français contemporain aura bien du mal à visionner la série s'il ne parle pas anglais. En effet, certains pays européens ont décidé d'éditer la série en DVD, mais avec seulement la piste anglaise disponible. À ce jour, les trois premières saisons sont disponibles dans des éditions du Benelux ou allemandes avec des sous-titres français, et seule la troisième saison propose le doublage français. Pour les saisons suivantes, il faut se tourner vers les éditions anglaises, sans sous-titres évidemment. Une décision incompréhensible tant la série est réclamée par les fans français depuis de nombreuses années.
Elle est cependant mieux traitée en Allemagne : elle a en effet eu droit à une édition intégrale en DVD regroupant les sept saisons doublées en allemand. Le show est, de plus, diffusé sur la chaîne allemande Disney Channel depuis 2014.
Véritable phénomène de société aux audiences incroyables, Les Craquantes a connu plus de dix adaptations différentes à travers le monde notamment au Royaume-Uni, au Chili et aux Philippines, et même au Québec.

Les Craquantes est une série qui, comme ses personnages, n'a jamais pris une seule ride. Toujours aussi drôle et aussi tendre depuis sa sortie, Les Craquantes doit être découverte ou redécouverte d'urgence. Attention, série culte !

L'édition vidéo

Jaquette Les Craquantes - Saison 1
Jaquette Les Craquantes - Saison 1
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2004
Zone 2 Simple 2005