Happy Town
L'affiche
Titre original :
Happy Town
Production :
ABC Studios
Date de sortie USA :
28 avril 2010 - 1er juillet 2010
Genre :
Mystère
Création :
Josh Appelbaum
André Nemec
Scott Rosenberg
Durée :
331 minutes

Liste et résumés des épisodes

1. In This Home on Ice
Un Petit Coin de Paradis
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 1
Date de Sortie USA : Le 28 avril 2010
Réalisé par : Gary Fleder
Durée : 44 minutes
Un homme est assassiné dans une cabane au milieu d'un lac...
2. I Came to Haplin for the Waters
L'Étage Interdit
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 2
Date de Sortie USA : Le 5 mai 2010
Réalisé par : Gary Fleder
Durée : 41 minutes
Henley découvre ce que contient la pièce de l'étage interdit...
3. Polly Wants a Crack at Her
Mauvais Présage
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 3
Date de Sortie USA : Le 12 mai 2010
Réalisé par : Mick Garris
Durée : 41 minutes
La Fête du Dégel bat son plein à Haplin...
4. Slight of Hands
Un Bouquet de Fleurs Mortes
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 4
Date de Sortie USA : Le 2 juin 2010
Réalisé par : Darnell Martin
Durée : 41 minutes
L'enquête sur l'enlèvement de Michèle se poursuit...
5. This is Why We Stay
Le Mystère s'Épaissit
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 5
Date de Sortie USA : Le 9 juin 2010
Réalisé par : John Polson
Durée : 41 minutes
De nouveaux éléments viennent à se faire jour sur l'enlèvement de Michèle...
6. Questions and Antlers
La Traque
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 6
Date de Sortie USA : Le 16 juin 2010
Réalisé par : Ron Underwood
Durée : 41 minutes
Big Dave est recherché pour meurtre...
7. Dallas Alice Doesn't Live Here Anymore
Révélations
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 7
Date de Sortie USA : Le 1er juillet 2010
Réalisé par : Bobby Roth
Durée : 41 minutes
La traque du magicien se poursuit...
8. Blame It on Rio Bravo
Un Crocodile au Bal de Promo
Genre : Episode télé
Série : Happy Town
Saison 1 Épisode 8
Date de Sortie USA : Le 1er juillet 2010
Réalisé par : Darnell Martin
Durée : 41 minutes
Des révélations sur la mort de la mère de Tommy sortent au grand jour...

La critique

rédigée par
★★

Happy Town est une production ABC Studios en collaboration avec Space Floor TV créée par Josh Appelbaum et André Nemec. Tous les deux sont notamment connus pour être les scénaristes de Mission Impossible : Protocole Fantôme, tandis que Scott Rosenberg qui leur prête main fort a lui travaillé sur les scripts de productions Touchstone Pictures comme Les Ailes de l'Enfer ou 60 Secondes Chrono. La seule et unique saison de Happy Town est ainsi diffusée sur l'antenne d'ABC à partir du 28 avril 2010, puis atterrit en France dès le 6 janvier 2011 sur la chaîne à péage, Canal +.

 

La série dépeint le quotidien des habitants de la paisible ville d'Haplin, située dans le Minnesota, décrite par ses concitoyens comme une commune où il fait bon vivre et d'ailleurs surnommée « Happy Town », (La Ville Heureuse). Mais derrière son apparence de jovialité et d'extrême bienveillance, où tout le monde semble nager dans le bonheur, où la sécurité règne et où une douce odeur de pain chaud provenant de l'usine du fils de la mairesse flotte dans les rues, Haplin cache bien des mystères et des secrets. Quelques années auparavant, une série d'enlèvements a, en effet, durement frappé la bourgade, tous commis par un sombre personnage appelé « Le Magicien »  et excellant dans l'art de l'illusion ! Cinq ans plus tard, alors que le calme semble être durablement revenu à Haplin, un meurtre - chose peu courant ici - est commis : le sujet épineux du Magicien revient alors dans toutes les conversations...

Le mystère : s'il suffisait d'un mot pour caractériser le programme, il s'agirait assurément de celui-là !Toutes les actions, tous les dialogues sont sujets à divers questionnements à tel point que cela en devient fort lassant pour le téléspectateur, qui essayant d'entrevoir une issue à une première intrigue autour d'un personnage se voit parasité par une autre concernant un second protagoniste. Et il y a bien là le problème majeur de la série. Certes, chacun des personnages se doit de conserver, un tant soit peu, sa part d'ombre, mais trop appuyer, sur cet aspect de narration, à grands coups de regards trompeurs, sourires démoniaques et autres musiques stridentes semble au moins répétitif, au pire caricatural !

Les personnages de Happy Town apparaissent ainsi tout droit sortis d'un cahier des charges type, trainant dans les bureaux d'ABC Studios : il semble alors impératif de posséder dans son programme, un personnage central, propre sur lui et si possible gardien de la paix, mais aussi, la mairesse du village tirant les ficelles de la commune (n'en déplaise à Once Upon a Time) ; un riche homme d'affaires au passé trouble ; un couple d'adolescents que tout opposent et, enfin, un personnage féminin lui aussi central et plus encore, parce qu'il se veut ici énigmatique.

 

Côté casting, Geoff Stults interprète le Sheriff Tommy Conroy, rôle clé de la série. Il se voit vite dépassé par les évènements lorsque qu'est commis le premier meurtre sur lequel il doit travailler, qui plus est, cas extrêmement rare pour la commune d'Haplin. L'acteur s'est déjà illustré dans des séries comme Spin City sur ABC, ou encore How I Met Your Mother sur CBS.

De tous les acteurs présents au générique de la série, un seul d'entre eux possède une réelle filmographie. Il s'agit de Sam Neill, plus connu sous le nom du Professeur Alan Grant dans le film de Steven Spielberg, Jurassic Park en 1993.  Il joue également aux côtés de Robin Williams dans L'Homme Bicentenaire en 1999 ou encore dans L'Homme qui Murmurait à l'Oreille des Chevaux en 1998, toutes deux des productions Touchstone Pictures. Ici, il interprète le rôle de Merritt Grieves, un nouvel arrivant à Haplin venu s'installer pour y ouvrir un musée sur le cinéma présentant au public des reliques du 7ème  art ; la traque du Magicien  n'étant toutefois pas sans l'intéresser...

Helen Boone est le tout premier personnage à apparaitre dans la série. C'est elle, en effet, qui va découvrir les lieux au même rythme que les téléspectateurs et faire connaissance avec la partie émergée d'Haplin où les sourires et la bonne tenue sont de rigueur. Le rôle est interprété par Lauren German, une actrice peu connue, vue furtivement dans de petits téléfilms ou plus récemment sur CBS au sein d'Hawaii 5-0.
Enfin, le reste du casting de Happy Town ne présente pas réellement d'intérêts tant le nombre de personnages secondaires est important et que le cheptel se voit constitué majoritairement d'acteurs et d'actrices habitués aux petits rôles dans des productions télévisuelles et cinématographiques outre-Atlantique.

Mal née, mal conçue, Happy Town n'avait manisfestement pas les moyens de briller par ses audiences. A la suite de son démarrage poussif aux alentours de 5 millions de téléspectateurs, elle ne va d'ailleurs pas cesser de perdre du terrain au point de tomber, pour son sixième épisode, à seulement 2 millions de téléspectateurs. ABC, après avoir tenté un temps de sauver le programme en demandant et obtenant de notables modifications d'écriture, jette finalement l'éponge et renonce à diffuser les deux derniers épisodes sur son antenne ; les téléspectateurs accros à la série (si tant est que cela existe) devant se rabattre sur le site internet de la chaine pour les découvrir, le 1e juillet 2010.

 

À trop vouloir en faire, les scénaristes de Happy Town se sont lamentablement pris les pieds dans le tapis. Inventer des intrigues dans les intrigues au service de personnages stéréotypés atteint vite ses limites et lasse tout aussi rapidement le téléspectateur : et que dire du changement de direction au cours de l'épisode final qui tente pitoyablement de justifier les sept précédents ? Risible ! Seul Sam Neill vaut en réalité le détour par la série. : c'est évidemment une promesse bien trop faible pour emporter l'adhésion...