Un Noël pour l'Éternité
L'affiche
Titre original :
Christmas Do-Over
Production :
ABC Family
Date de sortie USA :
Le 16 décembre 2006
Genre :
Comédie
Réalisation :
Catherine Cyran
Musique :
Andrew Gross
Durée :
90 minutes

Le synopsis

Kevin, la petite trentaine, n'a jamais vraiment grandi. Divorcé de sa femme Jill, qui a obtenu la garde de leur fils Ben, 6 ans, il ne revoit sa famille que pendant les vacances. Cette année, ils fêtent tous Noël dans la maison des parents de Jill, à Oakville, une paisible petite bourgade. Mais lorsqu'il arrive chez eux, un cadeau acheté à la dernière minute à la main, Kevin s'aperçoit que personne ne semble très heureux de le voir, à l'exception notable de son fils. Agacé par la perfection affichée de Todd, le nouveau petit ami de son ex-femme, il décide donc de quitter les lieux. Mais la chute d'un rocher sur l'unique route de la ville le contraint finalement à passer la soirée avec son ex-belle famille tandis que le lendemain matin, à son réveil, il s'aperçoit qu'il est revenu à la veille...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 08 décembre 2014

Un Noël pour l'Éternité est un téléfilm de la collection des ABC Family Original Movies produit tout spécialement pour le réseau de télévision, ABC Family.

Bien avant son rachat par The Walt Disney Company, ABC Family du temps où elle s'appelait encore The Family Channel et Fox Family marquait les 25 jours de décembre précédant Noël en diffusant des programmes de Noël faits de classiques du cinéma, de dessins animés et autres téléfilms. Elle a bien évidemment conservé cette habitude après son changement de propriétaire. Depuis 1996, la chaîne propose même un, deux ou trois téléfilms totalement inédits, pour la plupart produits par elle, spécialement pour les fêtes de Noël. C'est devenu ainsi une tradition que les téléspectateurs attendent avec impatience ; le bloc de programmes, 25 Days of Christmas, étant désormais un incontournable des fêtes des Noël et enregistrant de jolis scores d’audience.

L'idée de revivre la même journée éternellement n'est pas nouvelle. Vu et mille fois revu, le meilleur exemple du genre reste le film de 1993 de Columbia Pictures, Un Jour Sans Fin, avec Bill Murray tandis qu' ABC Family a déjà repris elle aussi l'idée en 2011, dans le bien plus enthousiasmant Les Douze Noël de Kate... Un Noël pour l'Éternité n'invente donc pas grand chose. Pire, il apparait vite poussif car ni la comédie romantique, ni la comédie pure ne fonctionne. Kevin est, en effet, égoïste à souhait et sa rédemption, sujette à caution. Il est, en outre, beaucoup trop lourdaud pour que le téléspectateur s'attache à lui. Maladroit au possible, il a donc droit à de bons gros gags aussi inutiles qu'infantiles. La comédie romantique, pour sa part, ne fonctionne pas mieux puisque le personnage n'a, en réalité, rien de fleur bleue, y compris à la fin de l'histoire quand il finit par gagner en maturité pour reconquérir le cœur de son ex-femme. Mais le bilan n'est pas si noir tout de même : le téléfilm disposant de quelques bonnes idées, à commencer par la méthode observée pour faire revivre certaines journées. Au lieu de rejouer toutes les actions, certains jours se focalisent, il est vrai, uniquement sur ce qui change. Parfois, c'est même juste une scène pour bien montrer comment le personnage évolue. En revanche, et mine de rien, avec ce procédé, Kevin a facilement dû être coincé un bon mois à revivre la même journée. Il n'est donc vraiment pas très futé pour se rendre compte de ce qui n'allait pas...

Côté casting, Un Noël pour l'Éternité s'appuie sur deux têtes connues.
Le rôle principal est tenu par Jay Mohr célèbre pour ses participations aux séries Ghost Whisperer (ABC Studios) ou La Nouvelle Vie de Gary (Paramount). Il joue ici Kevin, un trentenaire dans l'échec aussi bien professionnel que sentimental. Totalement maladroit et peu futé, le personnage n'est pas des plus attachants.
Il est secondé par Daphne Zuniga. Connue pour son rôle de Jo Reynolds dans la série Melrose Place, l'actrice a également été vue dans La Mouche II, La Folle Histoire de l'Espace mais aussi Gross Anatomy pour Touchstone Pictures. Elle joue ici Jill, une femme divorcée, dont la définition est peu approfondie et plutôt linéaire pour vraiment séduire.
Enfin, le reste de la distribution n'a malheureusement rien de transcendant.

Un Noël pour l'Éternité n'est décidément pas vraiment palpitant. Si l'idée de départ est plutôt bonne, la sauce, elle, ne prend pas, essentiellement à cause d'un acteur principal qui en fait des tonnes et du reste du casting trop effacé. Dans ces conditions, le téléspectateur ne croit pas une seconde à la rédemption finale qui est censée pourtant être la locomotive du récit. Dommage.

L'édition vidéo

Jaquette Un Noël pour l'Éternité
Jaquette Un Noël pour l'Éternité
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2007