Walt Disney World
Disney Studios

Walt Disney World - Disney Studios
La jaquette
Production :
Disney Parks
Date de sortie USA :
2005
Genre :
Infomercial
Durée :
30 minutes

Le synopsis

Ca tourne ! Téléportez-vous pour une journée de Floride en Californie. Walt Disney World Resort vous ouvre en effet les portes d'un Hollywood, plus vrai que nature.

Attention, tout le monde ! Lumières... Caméras...et... ACTION ! Ça tourne ! Téléportation pour une journée de Floride en Californie : Walt Disney World Resort ouvre en effet aux téléspectateurs les portes d'un Hollywood, plus vrai que nature.

Sous les projecteurs, ils entrent dans le monde du show-business de Disney Studios. Les extravagants habitants de cet Hollywood de pacotille, où le carton-pâte règne en maître et où l'illusion est parfaite, les emmènent dans le pimpant et le glamour du cinéma américain. Au gré d'attractions époustouflantes, telles "The Great Movie Ride" ou "Indiana Jones Epic Stunt Spectacular", ils revivent ainsi les moments forts des films de légende. Ils changent même de monde et de galaxie en rejoignant, à bord de la navette "Star Tours", la lune d'Endoor, si toutefois les chasseurs de l'Empire ne les interceptent pas avant. Ils traversent, à toute vitesse, Los Angeles, dans "Rock 'N' Roller Coaster", pour se rendre à une fête d'après-concert, organisée en l'honneur d'Aérosmith. Ils prennent conscience, dans l'aire de jeu de "Honey, I Shrunk the kids Movie Set", qu'il fait bon conserver sa taille normale devant une simple mouche ou une pellicule photo. Épuisés, ils cherchent à se reposer dans l'Hollywood Hôtel, s’il parviennent toutefois à atteindre leur chambre sans rejoindre, au bon vouloir d'un ascenseur de service pas tout à fait comme les autres, la Quatrième Dimension. Enfin, ils terminent leur visite devant le grand final nocturne, "Fantasmic !" mélange de pyrotechniques, de lasers et de jets d'eau, qui résumera sans mal le déroulement de leur journée : en avoir pris plein la vue !

La critique

rédigée par
★★

Si un sondage de notoriété était mené, Disney ressortirait, assurément et avant toutes autres considérations, comme une signature connue et reconnue de films d’animation. La compagnie de Mickey reste, en effet, aux yeux de chacun, essentiellement, « Le » studio des grands dessins animés de qualité. Et peu importe si la firme aux grandes oreilles produit, depuis 1950, des films d’acteurs, séries et autres téléfilms, gère des chaînes de télévision diffusées sur tous les continents ou démultiplie le concept même de ses parcs d’attractions dans le monde entier.

C’est dans ce dernier cadre que la Walt Disney Company s’est créée une catégorie toute particulière de productions : les films d’autopromotion ou infomercials !

La société de Mickey, passée Maître "es qualité" en marketing, propose, en effet, sans complexe, à la vente des publi-reportages dont la seule ambition est de vanter ses parcs à thèmes à des fins commerciales. A mi-chemin entre le documentaire et la publicité, ce genre, pour le moins bâtard, a pris de l’ampleur avec l’avènement de la VHS et plus encore du DVD. La pratique est en revanche tombée en désuétude avec le développement d'internet et des réseaux sociaux.

Les parcs d’attractions sont, il est vrai sans aucun doute, la catégorie des « produits » Disney la plus adaptée à ces productions hybrides. Pas tout à fait publicitaires (elles contiennent en effet de vrais documentaires, le plus souvent mis en bonus), elles permettent aux « guests » du monde entier de repartir des parcs visités avec un reportage vidéo « clé en main » qu’ils ne tarderont pas (et c’est là, tout le pari de Disney !) à montrer à leurs proches. Le DVD bénéficie alors d’un potentiel publicitaire incroyable puisqu’il pénètre dans l’intimité même des foyers, toute auréolé de l’étiquette de « film de vacances ». C’est l’effet « carte postale » ou « caméscope » puissance mille ! Au-delà de ce rouleau compresseur publicitaire, ces productions constituent également du « pain béni » pour les fans, en recherche perpétuelle de collectors potentiels.

De Disneyland Resort Paris, à Disney-MGM Studios, en passant par E.P.C.O.T., Magic Kingdom et Animal Kingdom, sans oublier Disneyland Resort, tous les resorts Disney ont droit à « leur » DVD. Attention, une fois visionnés, les téléspectateurs sont pris d’une envie incontrôlable d’organiser au plus vite un séjour dans l’un des royaumes magiques présentés.

Le Disney Studios, originairement appelé Disney-MGM Studios car fruit d'une joint-venture - par la suite dissoute -  entre les deux compagnies, a ouvert ses portes le 1er Mai 1989. Il constitue alors le troisième parc à thèmes du complexe Walt Disney World Resort de Floride.

Le parc est à l'origine un vrai studio où des films, téléfilms et séries télé sont tournés régulièrement. La toute première production à avoir été réalisée sur le site fut d'ailleurs, Splash Too, suite, pour la télévision, du film de cinéma de 1984 Splash. Cette véritable activité cinématographique se ressent d'ailleurs fortement dans l'attraction "Backlot Tour", à l'occasion des visites des coulisses du Studio, et notamment de l'atelier de confection de costumes.

A des années lumières du Parc Walt Disney Studios de Paris, le Disney Studio de Floride bénéficie d'une vraie thématisation de ses décors, aussi bien dans les attractions qu'autour d'elles. Ainsi, à la différence de son petit (tout petit !) frère parisien, le parc américain ne se contente pas d'une juxtaposition de pseudo-hangards de cinéma mais offre des reconstitutions de décors complets. Des quartiers entiers sont ainsi présentés avec soin, de Los Angeles (avec les mythiques Hollywood Boulevard ou Sunset Boulevard) à San Franscico et New York (offerts aux visiteurs par le biais de trompe-l'œil bluffants).

Le parc dispose, à l'époque de la production du DVD, d'un très grand nombre d'attractions qui abordent aussi bien le thème du cinéma que celui de la télévision au gré de reconstitutions d'émissions populaires telles "Who wants to be a millionaire ?" et "Playhouse Disney" ou de shows de stars du petit écran tels le "Muppets Vision 3D" ou "Sounds Dangerous - starring Drey Carey". Si le Disney Studios de Walt Disney World est visiblement à des années lumières de son alter ego de Paris, tant sur sa taille que sur le soin apporté à ses décors et attractions, il est toutefois remarquable de noter qu'il a importé, un temps, de France, le show "Light, motors, action" créé spécialement au Parcs Walt Disney Studios  et dont le succès aux États-Unis fut remarquable. Enfin, tout fan Disney a pris un grand plaisir à visiter "Walt Disney : One Man's Dream", l'attraction consacrée à Walt Disney en personne et qui reprenait le parcours de cet homme aux rêves extraordinaires.

Walt Disney World - Disney Studios / le DVD donne un aperçu sympathique - et forcément daté - des plus grosses attractions du parc Disney Studio et de son atmosphère. Il présente également en bonus des films éclairant sur le travail de Walt Disney. Ce DVD reste néanmoins plus un outil de promotion et de présentation qu'un réel film documentaire.

L'édition vidéo

Jaquette Walt Disney World - Disney Studios
Jaquette Walt Disney World - Disney Studios
Edition DVD Video
Zone All Simple 2005