La Caravane du Courage
Star Wars : Les Aventures des Ewoks

Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage
L'affiche
Titre original :
The Ewok Adventure
Caravan of Courage : An Ewok Adventure
Production :
Lucasfilm Ltd.
Date de sortie USA :
Le 25 novembre 1984
Distribution :
20th Century Fox
Genre :
Science-fiction
Réalisation :
John Korty
Musique :
Peter Bernstein
Durée :
96 minutes

Le synopsis

Après le crash de leur vaisseau sur la lune forestière d'Endor, une famille est prise en chasse par un terrible monstre. Parvenus à lui échapper, les deux enfants, Cindel et Mace, reçoivent l’aide des Ewoks pour entreprendre de libérer leurs parents...

La critique

rédigée par
★★
Publiée le 11 février 2014

Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage est un téléfilm diffusé le 25 novembre 1984 sur ABC. Proposé un an après la sortie du dernier opus de la première trilogie au cinéma, son récit se situe chronologiquement entre Star Wars - Épisode V : L'Empire Contre-Attaque et Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi.

Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi clôture donc, et pour un temps indéterminé à l'époque, l'aventure de La Guerre des Étoiles au cinéma. Pourtant George Lucas veut continuer de faire vivre sa saga. Pour cela, il met en chantier un téléfilm en contrôlant cette fois-ci lui-même l'aspect artistique du projet. Il ne laisse plus faire comme ce fut le cas en 1978, année où Fox Television produit Au Temps de la Guerre des Étoiles, un téléfilm spécial qu’elle diffuse lors du week-end de Thanksgiving. Même s'il fut une réussite niveau audience, il constitue une catastrophe narrative et qualitative à tel point que George Lucas, en personne, en a interdit toute rediffusion. Ainsi, pour Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage, le père de la saga contrôle tout le processus créatif du contenu à la production et entend obtenir le niveau de qualité qu’il juge digne de son œuvre de référence. George Lucas écrit donc l'histoire qu’il envisage, dans un premier temps, comme un téléfilm de 45 minutes pour finalement l’étendre sur une durée normale, c'est à dire 90 minutes. Il confie alors au novice Bob Carrau l’écriture du scénario tandis que la réalisation échoit à John Korty et que Joe Johnston (Chérie, J'ai Rétréci les Gosses, Captain America - First Avenger) alors directeur artistique chez Industrial Light & Magic et illustrateur du livre pour enfants autour des Ewoks, The Adventures of Teebo : A Tale of Magic and Suspense, devient lui le producteur designer. George Lucas viendra même également sur le plateau de tournage pour réaliser quelques séquences, lors d'un empêchement de John Korty.

Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage s'adresse principalement à un public familial. Le but de George Lucas est que sa fille, alors âgée de 3 ans, soit en mesure de regarder le film ! L'histoire tourne donc autour de la famille que cela soit côté humain ou côté Ewoks avec une morale très présente, mettant en avant l'amitié, la bonté ou le courage face à l'adversité. La narration de Burl Ives dans la version originale renforce d’ailleurs le caractère de conte pour enfant du récit, idéalement narré avant de s'endormir. C'est ainsi la première fois que le mot Ewok est prononcé puisque le nom de ces gentilles peluches, peuple primitif de la Lune d'Endor, n’est jamais formulé dans Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi. Ces créatures ont été créées pour deux raisons principales par Georges Lucas. La première est d’abord que le producteur voulait que l'Empire outrancièrement développé technologiquement soit renversé par les êtres les plus primitifs et gentils qui soient. La seconde, plus mercantile, est ensuite d'apporter des personnages qui plairaient aux enfants et pourraient donc se décliner facilement en merchandising. Physiquement, les Ewoks mesurent environ un mètre de haut et ressemblent un peu à des ours en peluche dont la fourrure varie selon les individus allant du brun au marron et du beige au noir tout en pouvant comporter des taches, des rayures ou des dégradés. Technologiquement primitifs, ils sont des chasseurs-cueilleurs qui vivent dans des cabanes suspendues dans les arbres à l’abri des prédateurs. Les Ewoks ont une culture tribale où il existe un chef et un conseil des anciens pour chaque clan. Pour trouver le terme d'Ewok, George Lucas a simplement inversé les syllabes de Wookiee, une autre espèce fictive qu'il a également inventée.

Quand la comparaison est faite entre Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage et Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi, de nombreuses différences étonnent ou contredisent le film de la première trilogie. La première est que la lune forestière d'Endor n'est pas constituée que d'arbres de type sequoia comme dans le sixième épisode de la saga. Dans le téléfilm, il y a des déserts, des sous-bois avec de petits arbres décharnés, des pleines désertiques, des marais et des montagnes. Bref des paysages variés ! Des animaux terriens tels que des lamas, des poneys ou des furets sont également visibles dans le téléfilm là où le film montrait plutôt des créatures extraterrestres. Le village des Ewoks se retrouve également au ras du sol, même si les cabanes suspendues réapparaissent quand l'équipée va rendre visite à Logray le sorcier de la tribu. Ce dernier, d'ailleurs, aide bien facilement les humains, là où il voulait donner en sacrifice Luke et ses amis. Autre élément différenciant, les Ewoks qui ne parlent pas le Basic, la langue de Star Wars, dans le sixième épisode et ne communiquent dès lors qu'avec des gestes ou via l'aide du droïde de protocole C-3PO, balbutient ici des phrases et parviennent parfaitement à se faire comprendre des humains, sans intermédiaires. Dernière chose, la magie semble très présente dans les téléfilms là où seule des croyances transparaissaient au cinéma. Au delà des problèmes de budget pour faciliter le tournage ou la réalisation des effets spéciaux, Lucasfilm, Ltd s’est tout de même essayer à donner à des explications plus ou moins convaincantes comme le fait que Logray était devenu plus sectaire envers les humains suite à l'arrivée des impériaux ou que Leia ne parlait pas le même "Basic" que Mace et Cindel. Faciles comme justifications certes, mais elles ont au moins le mérite d'exister !

Côté casting, seuls deux personnages seront repris de la saga cinématographique, et en particulier Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi. Le téléspectateur retrouve ainsi le petit Ewok, Wicket, toujours joué par Warwick Davis. Ce personnage, définitivement populaire, reviendra dans le second opus des aventures télévisuelles des Ewoks mais également dans la série animée dérivée de celle-ci. L'autre personnage à revenir du sixième épisode des aventures sur grand écran est Logray le sorcier, mais qui change toutefois d'acteur dans le costume entre le cinéma et la télévision. Le reste des Ewoks est nouveau que cela soit le père de Wicket, Deej ; ses deux frères Widdle et Weechee ou le guerrier Chukha-Trok et la prêtresse Kaink.
Côté humain, Eric Walker est le jeune Mace tandis que la petite Aubree Miller campe sa sœur Cindel. Il faut avouer que leur dialogue sont assez pauvres et ont tendance à taper sur les nerfs de part des expressions assez limitées. Leurs parents, incarnés par Fionnula Flanagan et Guy Boyd, apparaissent également en début et fin du téléfilm mais demeurent assez anecdotiques.

Bien plus convaincants sont les effet spéciaux qui ont été confiés à Industrial Light & Magic. Avec un budget clairement plus conséquent qu'un téléfilm moyen, ils sont assez impressionnants. Pour comparer, un film comme E.T. l'Extra-Terrestre de Steven Spielberg possède 50 plans truqués alors que Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage en dispose plus de 170 ; sans commune mesure avec Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi qui en affiche plus de 1000. Parmi les effets spéciaux, la quarantaine de matte painting (c’est le trucage qui consiste à incorporer une partie du décor sous forme de peinture à d’autres éléments tournés) est tout simplement magnifique. La technique de l'animation image par image utilisée pour les créatures extraterrestres a, en revanche, beaucoup vieillie et ne passe plus l’épreuve du temps.

Malgré son implication et l’ambition du projet, George Lucas n'a pas voulu, à l’origine, que le téléfilm soit associé à Star Wars. Aucune mention à la saga cinématographique n'y est donc faite, ni dans le téléfilm ni sur le matériel promotionnel. Lors de sa première diffusion à la télévision, la fiction se nomme ainsi The Ewok Adventure. Par contre, afin de la rentabiliser, le producteur décide de la diffuser sur grand écran à l'international. Le téléfilm change alors de nom et devient, Caravan of Courage : An Ewok Adventure. Les distributeurs étrangers ne se privent pas eux pour affirmer la filiation avec La Guerre des Étoiles. En France, le film prend ainsi titre de L'Aventure des Ewoks et sort dans les salles le 6 février 1985. C'est Dorothée, l’égérie télé de la jeunesse du moment, qui se charge de faire la voix de la narration dans le film. Elle est aussi choisie personnellement par George Lucas pour enregistrer la chanson Les Petits Ewoks qui raconte l'histoire du téléfilm. Tous les enfants de l'époque entonnent alors les paroles de la chanson :
"Pour qu'une petite fille perdue dans la nuit revienne à la vie,
Pour que deux étrangers, pauvres naufragés échappent au danger
Tous, ils se sont levés, ils ont accepté, sans même hésiter,
De tout risquer.
Ils ont du courage au fond du cœur, les petits Ewoks.
(...)
"
Il est d’ailleurs fortement regrettable que la Fox ait proposé un nouveau doublage pour 2005, lors de la sortie en DVD, en gommant la participation de Dorothée alors même que l'implication du producteur dans le choix de l'ancienne animatrice pour enfants est sans contestation possible. Le téléfilm changera également à l’occasion de titre pour se nommer désormais Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage.

Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage est clairement un téléfilm nostalgique. Les enfants qui l'ont découvert à l'époque l'ont adoré. Des enfants perdus sur une planète extraterrestre, amis avec des créatures comme les Ewoks, partant à l'aventure... Il n'y a rien de plus grisant pour développer leur imagination. Les adultes de l'époque, déjà hostiles à la présence des Ewoks dans Star Wars - Épisode VI : Le Retour du Jedi ont trouvé eux une raison supplémentaire pour détester ce qu’ils considèrent être une insupportable incursion enfantine. Il n’empêche ! Le téléfilm rencontre un immense succès à la télévision et devient l’une des meilleures audiences de l'année pour la chaine. Une suite et une série télévisée animée seront d’ailleurs lancés suite à cette réussite.
A l’époque contemporaine, Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage a clairement pris un sacré coup de vieux ; et dans ses effets spéciaux ; et dans sa narration. Le téléfilm est lent, très enfantin, avec des incohérences difficilement admissibles avec l'univers du sixième film de la saga Star Wars. Ceux qui l’ont découvert enfant dans les années 80, Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage, continuent toutefois à le chérir, mais plus pour son statut de souvenir d'enfance que d’œuvre réussie ou culte. Le revoir fait d’ailleurs courir le risque de ternir à jamais son côté nostalgique. Pour les autres, Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage se situe à des années lumières de la qualité narrative et de la réalisation d'un opus de la deuxième trilogie des années 2000, et tout autant de la première trilogie aux effets spéciaux remaniés.

Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage est un téléfilm à voir mais en toute connaissance de cause car il ne saurait donner ce dont il est démuni...

L'édition vidéo

Jaquette Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage
Jaquette Star Wars : Les Aventures des Ewoks - La Caravane du Courage
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 2004
Zone 2 Simple 2005