Stampede at Bitter Creek
(Texas John Slaughter)

Stampede at Bitter Creek (Texas John Slaughter)
L'affiche du film
Titre original :
Stampede at Bitter Creek
Production :
Disney
Date de sortie Mexique :
Novembre 1962
Genre :
Western
Réalisation :
Harry Keller
Durée :
80 minutes

Le synopsis

John Slaughter, qui a démissionné des Texas Rangers et épousé Adeline, lutte pour la survie de son ranch. Ainsi, lui et des voisins ouvrent une nouvelle voie commerciale, en territoire indien, pour écouler leur élevage...

La critique

rédigée par
★★★

Bien décidé à surfer sur le succès de la minisérie télé Texas John Slaughter, Disney reprend, pour elle, la solution inaugurée pour la première fois avec les films Davy Crockett, roi des trappeurs et Davy Crockett et les pirates de la rivière. L'astuce consiste ainsi à monter un simple conglomérat de certains épisodes d'une série télé en un long métrage de cinéma. Ce qui avait plutôt bien marché avec le trappeur, marche à merveille pour le Texas Rangers ! Et pour cause : les épisodes de la minisérie Texas John Slaughter ayant été tournée sur la même base que ceux de Davy Crockett (en couleur - bien que diffusés à la télévision en noir et blanc - et d'une durée de 45 minutes), la création d'un long-métrage avec la matière de ce feuilleton prend des airs de promenade de santé.

Stampede at Bitter Creek est donc un montage de deux épisodes de la minisérie, The Man from Bitter Creek et The Slaughter Trail, diffusés à la télévision américaine, respectivement les 6 et 20 mars 1959. Le processus d'adaptation pour le grand écran est réduit à sa plus simple expression puisqu'il se résume à combiner les deux épisodes libérés de la présentation de Walt Disney et de l'introduction en forme de redite de la semaine précédente. Le montage est tout de même un peu plus complexe que pour les deux films précédents (Texas John Slaughter et Gunfight at Sandoval). En effet, le long-métrage débute, en fait, par la deuxième partie du premier épisode dont l'action donne d'ailleurs le titre à l'opus tout entier. Ensuite - et ensuite seulement - il revient à la première partie du même épisode avec le mariage de John et Adeline puis leur installation dans leur ranch. Histoire de compliquer un peu plus la donne, il enchaine avec le second épisode pour se clore finalement sur la fin du premier. L'épisode, The Man from Bitter Creek, a été, en réalité, jugé trop noir pour être réutilisé tel quel ; Adeline qui a donné naissance à un deuxième enfant y meurt , il est vrai, de maladie ! Les studios Disney ne conçoivent donc pour leur film qu'une happy-end forcée, quitte à bouleverser pour cela la chronologie de toute la série...

Stampede at Bitter Creek est le troisième film du héros à voir le jour dans les mêmes conditions. D'abord testé sur le marché mexicain en novembre 1962, où la série n'est jamais passée sur le petit écran, il rencontre un réel succès commercial. Enthousiaste, Disney le propose dans les mois qui suivent dans les salles obscures à l'international.

Issu d'une démarche purement commerciale, Stampede at Bitter Creek présente l'avantage de proposer à l'étranger un accès partiel à une série télé de qualité, œuvre inédite sur ce marché, même s'il convient de regretter qu'il en maltraite éhontément la trame originelle.

L'édition vidéo

Le film n'est édité, à l'heure actuelle, sur aucun support.