Charley et l'Ange

Charley et l'Ange
L'affiche du film
Titre original :
Charley and the angel
Production :
Disney
Date de sortie USA :
Le 23 mars 1973
Genre :
Comédie
Réalisation :
Vincent McEveety
Musique :
Buddy Baker
Durée :
93 minutes

Le synopsis

En 1933, Charley Appleby est un vieil aigri qui n'accorde aucune attention à son entourage, à commencer par sa femme et leurs trois enfants. Il se consacre, en effet, entièrement à son commerce et ses affaires. Pourtant, quand un ange lui annonce sa mort prochaine s'il ne change pas vite d'état d'esprit, le pingre se remet en question...

La critique

rédigée par
★★★

Gentille comédie dramatique typique de la signature Disney, Charley et l’Ange est une œuvre, plutôt réussie, respirant la nostalgie des années 60 déjà en vigueur à l'époque de sa réalisation, la décennie 70. Le studio de Mickey traverse alors une période malheureuse où il perd peu à peu de sa superbe. Depuis la mort du Maître en 1967, la nouvelle direction, orpheline et mal préparée à la succession, est, en effet, incapable d'innovation. Paralysée artistiquement par la peur de mal faire ou de trahir le label, tous les films proposés tournent ainsi en rond et reprennent sans exception, avec plus ou moins de bonheur, la même recette. La lassitude gagne les auteurs comme les spectateurs qui commencent à se détourner des productions du château enchanté. Charley et l’Ange rentre bien sûr dans cette catégorie même s'il convient de reconnaitre qu'il s'en sort plutôt bien s'inscrivant plus sur le thème de la nostalgie que du réchauffé.

Son récit s'inscrit d'ailleurs dans une période peu traitée par Walt Disney Pictures. La grande dépression avec son lot de problèmes économiques, de misère généralisée ou de criminalité galopante est un thème collant peu, il est vrai, avec la signature du papa de Mickey. Pour l'aborder, une pincée de magie est donc appelée à la rescousse et la morale est sauve ! La rédemption d'un homme est ainsi au programme au travers de plusieurs niveaux de lecture : la comédie enfantine avec les bêtises des jeunes fils, la comédie romantique avec l'idylle de l'ainée, la comédie dramatique avec la mort du père sans oublier l'action avec les malfrats ou les effets spéciaux avec l'ange...

Si le scénario explore une période quasi inédite chez Disney, le casting reste lui en terrain connu.
Fred MacMurray, grand acteur comique, particulièrement apprécié par Walt Disney lui-même et pour lequel il a enchainé une ribambelle de rôles, tous plus drôles les uns que les autres dont de véritables pépites (Quelle Vie de Chien ! en 1959, Monte là-d'ssus en 1961, Bon Voyage ! en 1962, Après-Lui le Déluge en 1963, Demain... des Hommes en 1966 et Le Plus Heureux des Milliardaires en 1967) joue ici son dernier personnage pour le label. Il livre ainsi un père, à la fois caricatural, drôle et touchant.
Kurt Russel, chouchou des studios de Mickey dans les seventies assume pour sa part son sixième rôle chez Disney après Demain... des Hommes en 1966, The One and Only, Genuine, Original, Family Band en 1968, L'ordinateur en folie en 1969, Un Singulier Directeur en 1971, Pas Vu, Pas Pris en 1972 et avant Superdad en 1974 et L'Homme le Plus Fort du Monde en 1975. Toujours aussi sympathique, il est cette fois-ci le petit ami rebelle - mais au fond gentil ! - de l'ainée de la famille.

Véritable condensé du catalogue live des studios Disney, entre magie, action, comédie et drame, Charley et l’Ange est film vraiment sympathique, apte à plaire à un large public.

L'équipe du film

1908 • 1991
Acteur

L'édition vidéo

Jaquette Charley et l'Ange
Jaquette Charley et l'Ange
Edition DVD Video
Zone 1 Simple 2011