Les Muppets dans l'Espace

Les Muppets dans l'Espace
L'affiche du film
Titre original :
Muppets from Space
Production :
The Muppets Studio
Columbia Pictures
Date de sortie USA :
Le 14 juillet 1999
Genre :
Marionnettes
Réalisation :
Tim Hill
Musique :
Jamshied Sharifi
Durée :
87 minutes

Le synopsis

Gonzo a des états d'âme. Il ne connaît personne qui lui ressemble et s’interroge sur ses origines. Il se convainc d’ailleurs qu’il est issu d’une race extraterrestre et éveille dans la foulée les soupçons de K. Edgar Singer, machiavélique patron d’une agence gouvernementale…

La critique

rédigée par
★★★
Publiée le 07 mars 2016

Les Muppets dans l'Espace est le sixième film dans la saga des marionnettes. Après deux opus où les Muppets jouaient un rôle, il est vraiment agréable de les voir dans une aventure qui retrace leur quotidien avec toujours ce grain de folie qui les caractérise. Peut-être pas leur meilleur film mais un bon moment de détente assuré.

Le Muppet Show (The Muppet Show) est une série télévisée américano-britannique en 120 épisodes de 24 minutes, créée par Jim Henson. Elle est diffusée entre le 25 septembre 1976 et le 6 août 1981 sur le réseau de télévision privé ITV1 au Royaume-Uni et sur CBS aux États-Unis. Chaque semaine, Kermit la grenouille et ses amis animent le "Muppet Show" dans un théâtre déjanté où une foule de spectateurs, dont certains sont de vrais habitués, assiste à un programme de variété dont il est permis de se demander s'il va pouvoir être mené à son terme tant le délire est permanent.
En France, la série fait son apparition sur la deuxième chaine publique, Antenne 2 (l’ancêtre de l’actuelle France 2), en 1979. Son succès dans l'hexagone est très important. Il est, d'ailleurs, largement dû au doublage impeccable d'acteurs de talent qui ont su donner à chacun des Muppets, une "épaisseur" incroyable. Roger Carel (Kermit), Micheline Dax (Piggy), Francis Lax (Fozzie) et Gérard Hernandez (Gonzo) ont ainsi tellement marqué de leur empreinte le show que les spectateurs s'en souviennent encore aujourd'hui.
Les personnages des Muppets sont si populaires qu'ils vivent au delà de leur série. Déjà, ils s'exportent au cinéma à travers trois films Les Muppets, Ça C'est du Cinéma ! (1979), La Grande Aventure des Muppets (1981) et Les Muppets à Manhattan (1984). Ils reviennent ensuite à la télévision pour une deuxième série, animée cette fois-ci (Les Muppets Babies diffusée de 1984 à 1991) ainsi qu'un téléfilm, Le Noël des Muppets, en 1987.

Alors que la construction de l'attraction Muppets Vision 3D du parc Disney's Hollywood Studios à Walt Disney World Resort en Floride n'est pas encore achevée, Jim Henson et The Walt Disney Company annoncent, en août 1989, le rachat, par cette dernière, de tous les droits et licences couvrant les Muppets. Hélas, un blocage juridique et le décès prématuré de Jim Henson, en mai 1990, rendent, moins d'un an plus tard, l'accord caduc. Cette situation, pour le moins instable, explique ainsi que Disney n'ait, en fait, produit que les quatrième et cinquième films des Muppets, à savoir : Noël Chez les Muppets en 1992 et L'Ile au Trésor des Muppets en 1996 mais aussi le petit téléfilm Les Muppets à Walt Disney World en 1990. Ils auront également distribué le premier long-métrage produit directement pour la vidéo, Muppet Classic Theater. Ensuite, les Muppets voleront de leur propres ailes notamment avec une troisième série, Les Muppets (1996 - 1998). En 1999, les Muppets sortent alors leur sixième long-métrage : Les Muppets dans l'Espace.

Les Muppets dans l'Espace repose sur deux bonnes idées.
La première est de revenir à ce qui sied le mieux aux Muppets : jouer leur propre rôle. Voir les marionnettes dans leur vie de tous les jours est, en effet, vraiment grisant. Kermit et ses amis vivent ainsi tous dans une grande maison de banlieue où le bordel est permanent et la bonne humeur toujours de rigueur. Cette configuration offre l’occasion de répliques à chacune des marionnettes dans ce qui les caractérisent le plus et souvent là où elles sont les plus drôles. Les réparties entre les personnages fusent et le plaisir du spectateur est total.
Le second atout du film est de centrer le récit sur Gonzo, en développant l’idée que le personnage est unique en son genre et qu’il ne connait rien de ses origines. En le révélant extraterrestre, il permet d’expliquer beaucoup de choses sur sa folie mais également de lui donner mélancolie et profondeur dans une démarche d’émotion narrative bien sentie.

Pour le reste, Les Muppets dans l'Espace est classique dans son traitement. Le passage dans le laboratoire est ainsi aussi loufoque que convenu. Il enchaine les scènes avec plus ou moins de bonheur. Celles avec le méchant de service, K. Edgar Singer, le responsable de la secrète agence gouvernementale C.O.V.N.E.T., sont plutôt ratées car ce malfaisant n’est décidément ni très réussi, ni très intéressant ; par contre, l’infiltration des Muppets pour sauver Gonzo et Rizzo est particulièrement amusante tout comme le passage où Rizzo sert de rat de laboratoire.

Parmi tous les Muppets qui font ici leur retour sur grand écran, trois ressortent du lot.
Le premier est bien-sûr Gonzo qui est le personnage principal. Jusqu'à maintenant, durant toute sa carrière, il n’a, il est vrai, jamais été précisé de quelle espèce il relevait. D’ailleurs, la série comme les précédents films se sont beaucoup amusés avec son identité. Il était ainsi désigné comme « Qu’importe » ou « Machin ». Les Muppets dans l'Espace lui donne donc pour la première fois une origine extraterrestre. Mais cette hypothèse avait déjà été suggérée dans le film Les Muppets, Ça C'est du Cinéma ! ou les séries Les Muppet Babies ou Les Muppets.
Le second personnage est Rizzo. Il joue, à nouveau, le meilleur ami de Gonzo. Depuis le film Noël Chez les Muppets, mais aussi dans Muppet Classic Theater et L'Ile au Trésor des Muppets, le rat et la « chose » bleue sont inséparables : Rizzo étant tout la fois le meilleur ami, le confident et le collègue de Gonzo.
La troisième marionnette qui mérite l’attention est Pépé la Crevette. De son vrai nom, Pepino Rodrigo Serrano Gonzales, il est venu d’Espagne pour rentrer dans la bande des Muppets. En réalité, il a été créé en 1996 et est apparu pour la première fois dans la série Les Muppets en duo avec Seymour l’éléphant. Les Muppets dans l'Espace le voit donc s’affranchir du duo et devenir un héros à part entière. Son irrévérence et son accent feront le reste : il va devenir un personnage adoré du public et un incontournable de la bande à côté de Rizzo, Gonzo, Fozzie et autre Scooter.
Les autres personnages des Muppets sont, quant à eux, plus effacés même si Kermit, Miss Piggy, Fozzie, Animal ou Bobo l’Ours assument leur rang respectif.

Parmi les humains, Jeffrey Tambor joue K. Edgar Singer, le responsable de l’agence gouvernementale C.O.V.N.E.T. Peu intéressant et jamais assez loufoque, il est clairement la plus grosse déception du casting.
Heureusement, et comme à leur habitude, les Muppets font venir de nombreuses personnalités en caméo. : F. Murray Abraham qui joue Noé ; Rob Schneider, le producteur de l’émission UFO Mania ; Josh Charles (The Good Wife), l’Agent Barker ; Ray Liotta, un garde ; David Arquette (Scream), le docteur du laboratoire d’expérimentation ; Andie MacDowell (Quatre Mariages et un Enterrement), la présentatrice vedette, Shelley Snipes ; Kathy Griffin, une garde armée ; Pat Hingle, le General Luft ; le catcheur Hollywood Hogan, son propre rôle et enfin Katie Holmes et Joshua Jackson qui reprennent leurs personnages de la série Dawson.

Les Muppets dans l'Espace est clairement, de toute la filmographie des Muppets, le film le moins ambitieux. Déjà, pour lui, un réalisateur novice a été choisi. Il s’agit en effet du tout premier long-métrage cinéma de Tim Hill qui, s’il ne démérite pas, n’a rien de vraiment transcendant à offrir dans sa façon de filmer.
Autre fait notable, c’est la première fois que les Muppets n’ont pas de chansons originales dans un de leur long-métrage ; le seul également à ne pas être une comédie musicale. Les morceaux entendus durant tout l’opus ne sont, il est vrai, que des reprises et parmi elles, la séquence musicale la plus amusante est assurément Celebration de Kool & the Gang assumée par la famille de Gonzo.
Au final, au manque de moyens criant se rajoute un rabot sur le temps nécessaire pour peaufiner l’ensemble. Après deux films produits avec The Walt Disney Company, The Jim Henson Company a, il est vrai, changé de distributeur en revenant chez Columbia Pictures qui avait déjà produit son troisième film, Les Muppets à Manhattan, via sa filiale TriStar Pictures. Or, ce dernier exige de voir Les Muppets dans l'Espace à l’affiche durant l’été 1999 alors même qu’il était prévu pour sortir en février 2000. La précipitation plombe de fait la qualité du film et, pire encore, empêche la mise en place d’un accompagnement markéting cohérent. Conséquence, l'échec est retentissant ! Produit pour un budget de 24 millions de dollars, le film est un véritable flop commercial ne rapportant que 22 millions dans le monde entier dont 16 uniquement aux États-Unis. Il s’agit du pire résultat de la franchise qui la plombera pour une douzaine d’années et entrainera près de quatre ans plus tard le choix de la vente des Muppets à The Walt Disney Company.

Les Muppets dans l'Espace est un film très agréable. Pas forcément le meilleur certes mais un bon divertissement construit sur le plaisir de revoir les Muppets évoluer dans leur vie de tous les jours dans ce qui constitue la démarche narrative qui leur convient le mieux !

L'édition vidéo

Jaquette Les Muppets dans l'Espace
Jaquette Les Muppets dans l'Espace
Editions DVD Video
Zone 1 Simple 1999
Zone 2 Simple 2000
Edition Blu-ray Disc
Zone A Simple 2011